En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Bille en tête - Envie de nature ? C'est LE week-end !

Edité par
le 11 mai 2012 à 17h38 , mis à jour le 12 mai 2012 à 00h35.
Temps de lecture
4min
Météo : la nature déboussolée

Les températures sont anormalement douces pour la saison. A Menton, la température n'est pas encore descendue sous les 6 degrés. Par endroits, des abricotiers bourgeonnent. Si un coup de froid arrive, tout gèlera et l'intégralité de la production sera perdue. / Crédits : TF1/LCI

Dossier Bille en têteAllez, pour ce premier week-end presque sans pluie, voilà une idée de sortie à vous proposer. La sixième édition de la "Fête de la nature". Plusieurs milliers de manifestations partout en France, il y en a forcément une près de chez vous.
Lancée en 2007 par le Comité français de l’UICN (L’Union Internationale pour la Conservation de la nature) et le magazine Terre Sauvage, la "Fête de la Nature" vous permet, du 9 au 13 mai, de partir à sa découverte partout en métropole et outre-mer. Ca vous laisse tout le week-end pour en profiter.
 
Parce que la nature est partout, parce qu’elle se trouve là où on ne l’attend pas, vous pouvez une fois par an, rencontrer des professionnels ou des anonymes. Des passionnés qui observent les plantes et les animaux pour mieux les comprendre mais surtout pour mieux les protéger. Des hommes et des femmes qui se mettent à votre disposition pour vous emmener voir comment "ça marche".
 
Dans le Loir-et-Cher en Seine-Maritime et en Moselle, par exemple, les salariés d’EDF -un des partenaires de l’opération- ouvrent les portes de leur entreprise. Au programme, découverte de la faune insoupçonnable qui vit autour de la centrale de St Laurent des eaux (41) et rencontre avec un fauconnier professionnel qui intervient sur la centrale de Penly (76) pour effaroucher les goélands.
 
Mini-prairies dans la ville
En région parisienne, 870 manifestations sont organisées grâce à un patrimoine naturel peu connu finalement dans cette zone très urbaine : 35 sites classés Natura 2000, 10 réserves naturelles régionales et 4 réserves naturelles nationales.
 
A Paris, la majorité des jardins ou espaces verts sont respectueux de l’environnement. Dès 2004, la mairie s’engageait dans cette direction en signant une charte de la biodiversité et des milieux naturels, avec un objectif : soumettre l’ensemble de ses jardins à l’obtention d’un label pour tous les parcs et jardins en 2014. Pour connaître la liste des parcs, cliquez ici.
 
Outre la capitale, 8 autres villes se sont engagées dans cette direction : Besançon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Rennes.
 
Ce week-end, en vous promenant dans ces espaces verts, prenez le temps d’observer… Vous verrez des bosquets différents, plus rustiques nécessitant peu d’entretien et peu de traitements. Des mini-prairies en plein cœur des jardins. Et surtout des insectes et des animaux de retour dans les grandes villes après de longues années d’absence. Plus de 5.000 manifestations sont organisées dans plus de 1.500 lieux, vous n’avez aucune excuse pour rater celle près de chez vous. Voici l’adresse.
 
Sous le signe des oiseaux
"Drôles d'oiseaux", c’est le nom de la 6e édition de la "Fête de la nature". Un hommage aux 100 ans de la LPO, la Ligue de Protection des Oiseaux, chère à Allain Bougrain Dubourg bien sûr, mais surtout un cri d’alarme pour cet animal si familier qui, pour de nombreuses espèces, est en voie de disparation.
 
Quelques chiffres : 1 espèce d’oiseaux sur 8 est menacée d’extinction et 190 espèces sont en danger critique d’extinction. En France, la liste rouge de l’UICN ne fait que s’alourdir. Notre pays a perdu 10% des oiseaux nicheurs depuis 1989. Sur 277 espèces métropole, 1 espèce sur 4 est menacée (5 ont carrément disparu). Parmi elles, l’hirondelle et l’alouette.
La faute à qui ? L’homme qui détruit ou altère leurs habitats naturels, intensifie ses pratiques agricoles avec l’utilisation massive des pesticides, surexploite les ressources naturelles et j’en passe. Certaines associations ont trouvé des solutions. "Arbre et paysages d’antan" dans la région Midi-Pyrénées incite les particuliers à planter des arbres et des haies pour reconstruire un écosystème.
 
Cette année, le défi de cette 6e édition de la "Fête de la nature" est d’installer 10.000 nichoirs en France. Une façon ludique finalement de répondre au manque de cavités naturelles et de participer à la protection des oiseaux. Installer pourquoi pas, mais le faire ? Eh bien les organisateurs ont pensé à tout. Sur le site, on vous met à disposition un plan et un dossier complet de construction du nichoir.
Pour les fausses excuses, c’est raté. Facile à construire (je l’ai fait, et pour le moment il résiste) adapté à plusieurs espèces, avec sa grande ouverture, vous pouvez l’installer où vous voulez. Bilan après la première journée, mercredi dernier, 200 ont déjà été installés. Pour la comptabilisation, c’est facile vous envoyez une photo de votre œuvre avec sa localisation, une carte pourra être réalisée… Alors, bon week-end !
Commenter cet article

      Nous suivre :
      Des requins bleus aperçus en Méditerranée : que viennent-ils faire là ?

      Des requins bleus aperçus en Méditerranée : que viennent-ils faire là ?

      logAudience