En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Clint Eastwood

Suivre le flux rss
Flux RSS
clint_eastwood_haut.jpg

clint_eastwood_haut.jpg /

Biographie de Clint Eastwood

Né(e) le : 31/05/1930

Clint Eastwood, un homme de cinéma, connaissant une carrière de réalisateur aussi prestigieuse que sa carrière d'acteur

Clint Eastwood voit le jour le 31 Mai 1930, à San Francisco. Il demeure toujours très discret quant à ses origines. Très vite attiré par le milieu artistique, il fait ses premiers pas au cinéma en 1955 dans La revanche de la créature. S'il cumule ensuite les petits rôles, il finit par décrocher un contrat de taille au sein de la série Rawhide. Malgré cela, le cinéma tarde à lui offrir la reconnaissance qu'il mérite. Contre toute attente, il accepte donc de s'exporter et débarque en Italie où un certain Sergio Leone lui offre le personnage de l'homme sans nom dans une trilogie aujourd'hui culte (Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le bon, la brute et le truand). Ces films connaissent un succès planétaire. Résultat, Eastwood revient sur ses terres d'origine et monte sa société (Malpaso Productions).

Il se spécialise alors dans les westerns et les policiers. Parmi ses œuvres les plus notables, on citera Les Proies (1970), L'inspecteur Harry (1971), ou L'épreuve de force (1977). Parallèlement, l'homme s'essaye à la réalisation. Il signe Un frisson dans la nuit en 1971 et reçoit les faveurs du public. Peu à peu, ses différents longs gagnent en maturité et tous évoquent une thématique cher à l'auteur : le jazz (Bird, en 1988), le western dans sa version crépusculaire (Pale Rider, Impitoyable), la vieillesse (Space Cowboys, 2000), la filiation (Million Dollar Baby, 2004) ou encore le racisme (Gran Torino, 2009). Aujourd'hui, Clint souhaiterait se consacrer uniquement à la mise en scène.

Auteur d'une œuvre éclectique, Eastwood aime passer d'un sujet à l'autre. Par exemple, il livre en 2006 un formidable diptyque consacré à la bataille d'Iwo Jima. Le premier épisode offre un point de vue américain (Mémoires de nos pères), le second japonais (Lettres d'Iwo Jima). Bouleversant, L'échange l'amène à diriger Angelina Jolie en 2008 avant de s'intéresser deux ans plus tard à Nelson Mandela (Invictus). En revanche, il ne convainc guère lors de son incursion dans le fantastique avec Au-delà. Actuellement, Eastwood nous est revenu en grande forme avec J. Edgar, biopic passionnant et très maîtrisé de John Edgar Hoover, le controversé patron du FBI, offrant par la même occasion un rôle en or à Leonardo DiCaprio.

 

Plus d'actualités de Clint Eastwood

Nous suivre :
Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

logAudience