En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Dominique Bussereau

Suivre le flux rss
Flux RSS
TF1-LCI, Dominique Bussereau

Dominique Bussereau / Crédits : LCI

Dernières actualités de Dominique Bussereau

Biographie de Dominique Bussereau

Né(e) le : 13/07/1952 - Tours, Indre-et-LoireHomme politique français

Ex-secrétaire d'Etat chargé des Transports

Dominique Bussereau semble abonné au Transports, sinon au gouvernement. Bien qu'il ne figure pas dans les petits papiers de Nicolas Sarkozy à son accession à la présidence de la République en 2007, Dominique Bussereau décroche le secrétariat d'Etat aux Transports dans le premier gouvernement Fillon et y est reconduit dans les suivants. Il prolonge ainsi une carrière dans l'Exécutif entamée depuis plusieurs années.

Le maroquin lui avait en effet déjà échu en mai 2002 dans le premier gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Il avait quitté ces fonctions au x Transports deux ans plus tard mais avait conservé des attributions de taille dans les derniers gouvernements de l'ère Chirac : secrétaire d'Etat au Budget et à la Réforme budgétaire de mars 2004 à novembre 2004 puis ministre de l'Agriculture jusqu'en mai 2007.

Cette longévité, Dominique Bussereau la doit sans aucun doute à Jacques Chirac. Il la doit aussi à son mentor en politique Jean-Pierre Raffarin et avec lequel il partage plus d'un point commun. L'un et l'autre ont faits leurs débuts en politique sous la bannière giscardienne avant de se rallier à l'ancien maire de Paris. L'un et l'autre, surtout, ont fait de la Charente leur fief électoral.

Dominique Bussereau y est d'abord élu conseiller général dès 1985. Il prend même la présidence du département en 2008. En 1986, il ajoute la casquette de député. Il est réélu à ces fonctions en 2007. En 1989, il trouve une assise locale à Saint-Georges-de-Didonne dont il sera le maire jusqu'en 2002 avant de redevenir simple conseiller municipal. Enfin, il devient membre du conseil régional de Poitou-Charentes en 1992, y est réélu à plusieurs reprises. Il annonce sa démission de cette assemblée en août 2010, quelques mois à peine après avoir défendu sans succès les couleurs de l'UMP face à Ségolène Royal.

Dominique Bussereau a fait part dès l'été 2010, de son intention de quitter ses fonctions à l'occasion d'un remaniement du gouvernement pour se consacrer à la Charente-Maritime, dont il est président du conseil général, et redevenir éventuellement député. Il a été entendu, puisque François Fillon ne l'a pas retenu le 14 novembre 2010 dans son nouveau gouvernement.

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, Dominique Bussereau a été exercé la profession de conseiller en entreprise de 1986 à 1993. On lui prête une passion pour Tintin.


 

Plus d'actualités de Dominique Bussereau

Nous suivre :
Une marée de morses échoués en Alaska

Une marée de morses échoués en Alaska

logAudience