En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
DOSSIER : Affaire DSK

Dominique Strauss-Kahn

Suivre le flux rss
Flux RSS
Dominique Strauss-Kahn FMI PS socialiste

Dominique Strauss-Kahn/Image d'archives / Crédits : ABACA

Biographie de Dominique Strauss-Kahn

Né(e) le : 25/04/1949 - Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Dominique Strauss-Kahn, dit DSK, est un homme politique français, membre du Parti socialiste. Plusieurs fois ministre, il a dirigé le FMI entre 2007 et 2011. Le 14 mai 2011, il est accusé de viol par une femme de ménage du Sofitel à New York. Le 23 août, les charges pénales sont abandonnées.

Dominique Strauss-Kahn était devenu depuis novembre 2007 l'un des puissants de ce monde à la tête du Fonds monétaire international et était en passe de devenir le principal challenger de Nicolas Sarkozy pour 2012, jusqu'à ce que les accusations d'une femme de chambre viennent fracasser son image. Après l'abandon des poursuites pour crimes sexuels contre lui, trois mois plus tard, DSK a lui-même évoqué le "cauchemar" qu'il a vécu.

Dominique Strauss-Kahn avait été arrêté puis inculpé le 14 mai 2011 à New York, soupçonné d'agression sexuelle sur une employée de l'hôtel Sofitel où il résidait. Sept chefs d'inculpation étaient retenus contre lui, dont ceux de tentative de viol et de séquestration. Dominique Strauss-Kahn encourait plus de 70 ans de prison aux Etats-Unis. Il a été détenu dans la prison new yorkaise de Rickers Island, célèbre pour ses conditions de détentions très dures, a démissionné de son poste de directeur général du FMI le 19 mai, a été en liberté (très) surveillée, avant que le juge Obus ne décide le 23 août 2011 d'abandonner toutes les charges pénales à son encontre.

La descente aux enfers du favori

L'arrestation de DSK a provoqué immédiatement un séisme dans la classe politique française, en particulier au Parti Socialiste. Il était depuis des mois le candidat non déclaré mais supposé à la primaire socialiste pour désigner le héraut du PS à la présidentielle de 2012. Les sondages le donnaient régulièrement gagnant de l'élection présidentielle de 2012 mais l'homme, tenu par ses engagements internationaux, tardait à se déclarer candidat à la primaire socialiste devant désigner celui qui défendra les couleurs du PS pour briguer l'Elysée.

Le FMI, l'époque faste

Après son arrestation, John Lipsky a été chargé d'assurer l'intérim au poste de directeur général du FMI, avant que Christine Lagarde ne soit élue fin juin. Un poste qui avait apporté à Dominique Strauss-Kahn une stature internationale et, peut être, sa position de présidentiable en France. En 2007, c'est avec le soutien de Nicolas Sarkozy et un bilan flatteur à Bercy qu'il s'est lancé et a accèdé à la direction du Fonds monétaire international. Il a été blanchi fin 2008 dans une affaire d'abus de pouvoir à l'occasion d'une liaison avec une salariée de l'institution internationale qu'il chapeaute. Il en est sorti affaibli mais s'est consacré à la rénovation du système financier international dans un contexte de crise financière mondiale.

Un homme politique français

Dominique Strauss-Kahn affiche une longue carrière politique au sein du parti socialiste. Il entre au PS en 1976 et gravit les échelons dans les années 1980 en se mettant au service de Lionel Jospin : député (PS) de la Haute-Savoie (1986/1988), ministre de l'Industrie et du Commerce extérieur dans les gouvernements Edith Cresson puis Pierre Bérégovoy (1991/1992), maire de Sarcelles (1995/1997), conseiller régional d'Ile-de-France (1998/2001), député du Val-d'Oise (Sarcelles) (1988/1991, 2001/2007).

Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, il est la pièce maîtresse du gouvernement de Lionel Jospin (1997/1999). Il le convainc d'ouvrir le capital de plusieurs entreprises publiques, dont France Télécom et Air France. Il s'oppose à Martine Aubry sur le dossier des 35 heures, sans en contester le principe qu'il a lui-même fixé auparavant.

Européen convaincu

Mis en cause dans l'affaire de détournements de fonds de la MNEF, il démissionne en novembre 1999 avant d'être relaxé en 2001. Il sera également mis en cause dans l'affaire de la Cassette Méry et bénéficiera  ensuite d'un non-lieu en 2002. Le 21 avril 2002, Dominique Strauss-Kahn appelle à voter Chirac au deuxième tour de l'élection présidentielle face à Jean-Marie Le Pen.

Européen convaincu, partisan du "oui" à la Constitution européenne de 2005, il négocie le passage à l'euro et tisse des relations qui lui serviront plus tard pour accéder au FMI. Lors des primaires internes au PS en 2007, il se présente contre Laurent Fabius et Ségolène Royal.

Reconnu internationalement pour son pragmatisme, DSK est un bon négociateur, doté d'un important carnet d'adresses. Il affiche une allure décontractée qui lui a souvent valu l'étiquette de dilettant, récusée par ses proches.

Ce passionné d'échecs, de ski et de rugby s'est marié en 1991 à la célèbre journaliste Anne Sinclair. Il est père de quatre enfants issus de deux unions précédentes. DSK est un homme de son époque. Fasciné par les nouvelles technologies, il est l'un des premiers à créer en 2004 un blog politique.

DSK est diplômé d'HEC (1971), de l'IEP Paris (1972), licencié en droit public (1972), Docteur ès sciences économiques (1975), Agrégé de sciences économiques (1977). Polyglotte, il parle couramment l'anglais et l'allemand et a de bonnes notions d'espagnol et d'italien.  

Plus d'actualités de Dominique Strauss-Kahn

Nous suivre :
James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

logAudience