En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Luka Rocco Magnotta

Suivre le flux rss
Flux RSS
Photo obtenue par la police de Montréal de Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal".

Photo obtenue par la police de Montréal de Luka Rocco Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal". / Crédits : AFP

Bisexuel, ancien prostitué et acteur porno raté, celui qui a pris le surnom de scène "Ange" mais a été surnommé le "dépeceur de Montréal" a défrayé la chronique en devenant le suspect numéro un d'un meurtre sadique, diffusé sur internet.

Ancien prostitué, bisexuel et acteur porno raté, Luka Rocco Magnotta, ne s'est pas fait connaître du monde entier par ses prouesses sexuelles mais en devenant le suspect numéro un d'un meurtre sadique d'un étudiant chinois à Montréal, diffusé sur internet. Retour sur le parcours chaotique du "dépeceur de Montréal" qui avait pris pour nom de scène "Ange". 

L'homme que les médias ont surnommé "Canadian Psycho", après la diffusion de la vidéo publiée sur internet qui montre son crime sur fond de la chanson du film "American Psycho" du roman éponyme de Breton Easton Ellis, est un caméléon. L'homme de 29 ans mince et élancé aux cheveux noirs et aux yeux bleus est un adepte du changement d'apparence : il se teint parfois les cheveux, porte des perruques et peut se déguiser en femme. Comme pour son apparence, il change d'identité. Il  a même porté le nom de Newman, avant de le changer officiellement pour Magnotta en 2006.
 
Il est difficile de considérer comme une source fiable l'abondante mythologie personnelle qu'il a créée pendant des années via de nombreux écrits et photos sur internet. Il se présente parfois comme étant d'origine russe, mais serait en fait né à Toronto et aurait passé une partie de son enfance à Scarborough, un quartier périphérique de la plus grande ville canadienne.

"Manipulateur", "menteur" et "irascible"
 
Magnotta serait devenu "homme de compagnie", autrement dit prostitué, et strip-teaseur à l'âge de 18 ans, officiant sous le nom d'"Ange" dans un bar gay de Toronto, le Remington's, selon la chroniqueuse et artiste transsexuelle canadienne Nina Arsenault, qui affirme avoir eu une liaison avec lui. Elle le décrit comme "manipulateur", "menteur", "irascible" et "autodestructeur".
 
En 2005, il a été poursuivi pour fraude au détriment de magasins et condamné à neuf mois de prison avec sursis. Plus récemment, il a cherché à se faire de la publicité en publiant sur YouTube des vidéos où il asphyxiait des chatons. Il s'est aussi dit nécrophile ou encore proche des thèses des suprémacistes blancs américains. Sur internet, il a aussi affirmé se déplacer en limousine et voyager à travers le monde, y compris à Paris. 
 
Dans ses écrits, il laisse entendre avoir été battu et abusé sexuellement, avoir essayé l'alcool et la drogue et être devenu maniaco-dépressif. Il aurait aussi adhéré à l'église de scientologie. Alors qu'il était recherché dans le monde entier, l'homme a été arrêté le 4 juin à Berlin dans un cybercafé.    

Plus d'actualités de Luka Rocco Magnotta

Nous suivre :
Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

logAudience