En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Valérie Pécresse

Suivre le flux rss
Flux RSS
pecresse

Valérie Pécresse a rendu compte du dernier Conseil de sministres avant la trève estivale.. /

Biographie de Valérie Pécresse

Né(e) le : 14/07/1967

Ancienne ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement de Nicolas Sarkozy.

Bachelière à 16 ans puis diplômée d'HEC et de l'ENA, Valérie Pécresse est une femme qui va vite, très vite. Elle devient députée des Yvelines à 35 ans, pour être nommée porte-parole de l'UMP à 37 ans. Son grand-père maternel a soigné pendant des années la fille aînée de Jacques Chirac, Laurence. Ce qui lui confère une intimité particulière avec l'ancien chef de l'Etat. D'autant que Valérie Pécresse a longtemps œuvré dans l'ombre aux côtés de l'ancien locataire de l'Elysée, où elle a été chargée des Nouvelles technologies puis des Etudes et prospectives.
 
En 2002, alors que le RPR cherche des femmes pour les législatives, Pierre Bédier et Henri Cuq lui proposent la succession du député des Yvelines, Franck Borotra, ancien ministre dans le gouvernement Alain Juppé 2. En juin, elle est élue contre le général Philippe Morillon représentant l'UDF. Habile et pragmatique, elle prend en 2004 le parti de minimiser les divergences entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin. Ce qui lui vaudra d'être appréciée de part et d'autre.

"Une battante"
 
Soutien actif du candidat UMP durant sa campagne, elle devient ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dès le premier gouvernement Fillon en 2007. Son début de mandat a été marqué par la loi en faveur de l'autonomie des universités. Réforme qui a suscité une forte contestation dans le milieu étudiant, sans oblitérer la détermination de la ministre. La voilà récompensée en novembre 2010 puisqu'elle conserve son poste alors que le gouvernement en est à son cinquième remaniement. Une nouvelle promotion l'attend le 29 juin 2011 : elle est nommée au ministère du Budget et devient porte-parole du gouvernement, en remplacement de François Baroin qui prend la tête de Bercy après le départ de Christine Lagarde au FMI.

En parallèle, fin mars 2009, elle a été élue chef de file de l'UMP pour les régionales en Ile-de-France de 2010, avec 59,9% des voix face à Roger Karoutchi, le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement (40,1%). La liste qu'elle mène est battue au second tour de l'élection avec 43,31% des suffrages face à celle du président sortant Jean-Paul Huchon qui en recueille 56,69%. Elle est ensuite désignée présidente du groupe UMP au conseil régional, succèdant à Roger Karoutchi. Un responsable du parti n'hésite pas à la décrire comme une "battante" qui "ne s'arrêtera pas là".

Plus d'actualités de Valérie Pécresse

Nous suivre :
Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

Crash du MH17 : une bagarre éclate au Parlement ukrainien

logAudience