En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Yves-Mathieu Saint-Laurent

Suivre le flux rss
Flux RSS
Yves Saint Laurent

Yves Saint Laurent / Crédits : LCI

Biographie de Yves-Mathieu Saint-Laurent

Né(e) le : 01/08/1936 - OranCouturier

La mode a perdu son prince. Yves Saint Laurentest décédé dimanche 1er juin 2008 à l'âge de 71 ans. L'homme désigné par ses initiales entrelacées "YSL" était l'une des grandes figures de la mode au XXe siècle et l'un des créateurs français les plus connus dans le monde. Portrait.

"Ce n'est pas tous les jours qu'un couturier assiste de son vivant à ses obsèques". La remarque, malicieuse et provocatrice, est lancée par Pierre Bergé le 22 janvier 2002 lors du dernier défilé d'Yves Saint Laurent à Beaubourg. Ce jour-là, deux semaines après l'annonce de son retrait des podiums lors de sa seule et unique conférence de presse, le couturier présentait devant le Tout-Paris son ultime collection, rétrospective de sa carrière.

En consultant les journaux de janvier 2002, la phrase de Pierre Bergé ne semble pas si exagérée : la majorité des articles consacrés à son amant sont des biographies, comme l'usage le veut au lendemain du décès d'une personnalité. C'est dire l'aura et l'influence laissées par le créateur dans le monde de la couture. Selon la propre formule d'Yves Saint Laurent, il a "créé la garde-robe de la femme contemporaine", en bouleversant les codes de la mode.

Successeur de Dior

Une telle révolution était loin d'être imaginable en 1958 lorsque Yves-Mathieu Saint Laurent - le second prénom disparaîtra rapidement -, présente sa première collection chez Christian Dior. A seulement 21 ans, assistant depuis deux ans, il vient pourtant d'être désigné pour prendre la succession du maître, décédé soudainement. Plus jeune couturier du monde, il justifie d'emblée son titre en inventant la robe à ligne "trapèze".

Premier défilé, premier succès, Yves Saint Laurent n'en reste pas moins un être fragile, agoraphobe, timide, cachant son air poupin derrière de grosses lunettes. Après le rejet de la collection tout en noir de 1960 , il subit sa première dépression lors de son incorporation sous les drapeaux, en pleine guerre d'Algérie, où il a passé son enfance. Son homosexualité passe mal dans le milieu militaire. Interné au Val-de-Grâce, il en sortira sans employeur, Dior l'ayant remercié. Le soutien de Pierre Bergé, de sept ans son aîné, lui sera primordial. Les deux hommes se sont rencontrés quelque temps plus tôt, ils ne se quitteront plus.

Ré-invention annuelle

Première décision commune : créer leur propre maison. Yves Saint Laurent lui donne son nom et s'occupe logiquement du domaine artistique, Pierre Bergé de la gestion et de la communication. Un petit atelier est monté rapidement rue Bayard à Paris. Le 29 janvier 1962, c'est quitte ou double : Yves Saint Laurent présente son premier défilé en son nom propre. Le triomphe est total. La révolution Yves Saint Laurent est en marche. La prédiction faite autrefois par le petit Yves à sa mère se réalise. Son logo, les trois lettres YSL entrelacées, devient son emblème.

Pendant quatre décennies, le couturier, devenu richissime (villa à Marrakech et en Normandie, appartement luxueux à Paris, tableaux de maître) réinvente la mode chaque année. S'appuyant sur ses muses, Loulou de La Falaise puis Betty Catroux, il s'inspire de la peinture (Mondrian, Andy Warhol et le PopArt, Picasso, Van Gogh), amène le spectacle sur les podiums ("Ballets russes" en 1977), mélange les couleurs, les tissus, ose le smoking ou le tailleur-pantalon (1966), les vêtements militaires (la Saharienne en 1968).

"Ce qui m'intéresse, c'est d'arriver à créer pour les femmes un vestiaire masculin : quelques types de vêtements rationnels et indémodables, explique-t-il. Les stars, Catherine Deneuve en tête, deviennent ses amies plus que ses clientes. Pionnier dans tous les domaines, il ouvre également une boutique de prêt-à-porter en 1966, Saint Laurent Rive Gauche, avant de se diversifier dans le parfum et les vêtements masculins.

Scandales

Qui dit avant-gardiste dit aussi choc des mentalités. Le nom d'Yves Saint Laurent est souvent lié aux scandales, parfois volontaires. Après les smokings, les robes transparentes, en 1969, qui suggèrent plus qu'elles ne dévoilent, heurtent surtout la bourgeoisie qu'il déteste. Deux ans plus tard, la collection "40", inspirée des vêtements de la Seconde guerre mondiale, choque des deux côtés de l'Atlantique. La même année, Yves Saint Laurent pose nu pour le lancement de son premier parfum pour hommes. Le paroxysme est atteint en 1977 avec Opium, réminiscence de ses longues dépendances aux drogues et à l'alcool.

Après une décennie 80 où il reçoit tous les honneurs (voir encadré), Yves Saint Laurent, moins inventif, est rattrapé dans les années 90 par le grand écart permanent de la haute couture : comment vendre des robes de plus en plus chères - jusqu'à 100 000 dollars - à des clientes de moins en moins nombreuses - à peine 200 dans le monde ? Seuls le parfum et les accessoires sont rentables. Pierre Bergé doit donc trouver de nouveaux financiers.

Bras-de-fer avec Pinault

C'est tout d'abord Sanofi, filiale d'Elf, qui s'y colle en 1993. En 1999, François Pinault rachète l'ensemble : Yves Saint Laurent couture (le prêt-à-porter) passe dans le giron de Gucci, seule la haute couture reste l'affaire d'Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé, qui signent au passage un contrat très avantageux. Le mariage de raison -10 millions d'euros de pertes annuelles pour Pinault - ne dure que deux ans et demi. En janvier 2002, l'ultime défilé, ces "obsèques" avant l'heure, est conclu a capella par Catherine Deneuve sur l'air de Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.

Pourtant, en 2004, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent recréent l'événement avec l'ouverture de leur fondation, installée 5, avenue Marceau, à l'emplacement de leurs anciens ateliers. Encore une fois, le tout-Paris se déplace pour le vernissage de la première exposition où il est accueilli par cette phrase maîtresse : "le plus beau vêtement d'une femme, ce sont les bras de l'homme qu'elle aime. Mais, pour celles qui n'ont pas ce bonheur, je suis là". Au total, Yves Saint Laurent aura offert 77.045 bonheurs aux femmes. Il s'est éteint dimanche, des suites d'un tumeur au cerveau. "Il était malade depuis un an", a précisé lundi matin Pierre Bergé. Ses obsèques auront lieu vendredi à l'église Saint-Roch à Paris.

Bio-Express
1936 : naissance à Oran
1954 : remporte son 1er concours, entrée chez Dior
1957 : succède à Christian Dior
1958 : 1re collection (ligne "trapèze")
1961 : ouverture de sa propre maison avec Pierre Bergé
1962 : 1r défilé en nom propre
1965 : 1re collection inspirée par l'art (Mondrian)
1966 : création des smokings, tailleurs-pantalons et cabans
ouverture Saint Laurent Rive Gauche (prêt-à-porter)
1971 : pose nu pour son 1er parfum pour hommes
1977 : parfum Opium
1983 : rétrospective à New York
1985 : oscar du meilleur couturier
1993 : rachat par Elf
1999 : rachat par Pinault
2002 : dernier défilé
2004 : ouverture de la Fondation Bergé-Saint Laurent
1er juin 2008 : décès

Plus d'actualités de Yves-Mathieu Saint-Laurent

Nous suivre :
Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

A lire aussi

logAudience