En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Au galop


le 02 mai 2012 à 14h30 , mis à jour le 25 septembre 2012 à 12h02.
Temps de lecture
0min

Partager le film

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Au galop

Note de la rédaction

Genre : 
Comédie dramatique

Nationalité : 
France

Année de production : 
2012

Sortie : 
17/10/2012

Durée : 
1h33min

Réalisateur : 
Louis-Do De Lencquesaing

Acteurs : 
Marthe Keller, Valentina Cervi, Alice de Lencquesaing, Bernard Verley, Louis-Do De Lencquesaing, Xavier Beauvois, Laurent Capelluto, Ralph Amoussou, Enola Romo-Renoir, Denis Podalydès, André Marcon

Distributeur : 
Pyramide Distribution

Ada avait construit sa vie, elle en était contente, en tout cas elle croyait l'être. Elle avait l'air heureuse en couple, avait eu un enfant, prévoyait même de se marier, et pof... elle était tombée sur Paul... Un écrivain en plus, ce Paul, et qui vit seul avec sa fille, a une mère des plus envahissantes, et qui a la mauvaise idée de perdre son père alors même que cette histoire commence à peine... La vie s'accélère. Il était temps.

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Vidéos & Bandes-annonces

La critique : Un galop d'essai qui ne restera pas dans les annales.

Réalisateur est un métier auquel les acteurs finissent souvent par aspirer, avec plus ou moins de réussite. C’est au tour de Louis-Do de Lecquesaing, acteur magique dans Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Løve, de passer derrière la caméra après quelques courts métrages. Au Galop, présenté à la Semaine de la Critique, penche plutôt du mauvais côté de la balance. Ses sujets sont forts, la paternité et le deuil, ne sont là que pour étayer ce qui ressemble à une caricature de « film d’auteur français » dans tout ce que cela sous-entend de plus agaçant.

Plutôt moche, pas très bien interprété et ne bénéficiant aucunement d’une grande qualité d’écriture, Au Galop rappelle au spectateur que metteur en scène est un métier qui ne s’improvise pas. Louis-Do de Lecquesaing filme les mêmes bourgeois que d’autres, qui ont les mêmes problèmes de bourgeois que dans d’autres films, et avec la même absence d’ambition dans la mise en scène. Avec ses dialogues parfois affligeants déclamés par des acteurs qui jouent comme au théâtre, avec sa morale se résumant à dire qu’il n’y a pas d’âge pour grandir, avec son montage confus qui rend les séquences incompréhensibles, Au galop n’a pour lui qu’une poignée de scène qui sauvent le film du naufrage, le plus souvent avec les personnages les plus jeunes. Mais globalement, il n’y a aucun intérêt.

Nicolas GILLI

Commenter cet article

      Nous suivre :
      WAT

        Voir et revoir En Mode Appart avec Diane Dassigny et Fabrice Abraham sur ...

      logAudience