En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Damsels in Distress


le 31 août 2012 à 14h41 , mis à jour le 01 octobre 2012 à 15h55.
Temps de lecture
0min

Partager le film

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Damsels in Distress

Note de la rédaction

Genre : 
Comédie dramatique

Nationalité : 
Etats-Unis

Année de production : 
2011

Sortie : 
03/10/2012

Durée : 
1h39min

Réalisateur : 
Whit Stillman

Acteurs : 
Greta Gerwig, Adam Brody, Carrie Maclemore, Megalyn Echikunwoke, Analeigh Tipton, Ryan Metcalf, Jermaine Crawford, Caitlin Fitzgerald, Hugo Becker

Distributeur : 
Sony Pictures Releasing (France)

Trois filles ont décidé de faire bouger les choses à Seven Oaks, une université de la côte Est à l'ambiance un peu trop masculine à leur goût. La dynamique Violet, suivie de Rose, une fille pleine de principes, et de la très sexy Heather, font le meilleur accueil à Lily, nouvellement arrivée, et l'incluent dans leur groupe. Elles se donnent pour mission d'aider les étudiants déprimés grâce à un programme combinant café et donuts, principes d'hygiène et numéros de danse... Dans leur réjouissante croisade, elles vont rencontrer beaucoup de jeunes gens différents, dont l'élégant Charlie ; Xavier, une sorte de prince charmant ; Frank, naïf et enthousiaste ; ou encore Thor, qui a de l'énergie à revendre. Les quatre demoiselles vont devoir se montrer très habiles pour garder la tête froide et protéger leur amitié en évitant de succomber à tout ce qu'elles pensaient éviter...

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

La critique : Un salmigondis assez redoutable

Absent depuis plus de dix ans, Whit Stillman, ancien prodige du cinéma indépendant américain ("Barcelona" et "Metropolitan") revient aux commandes d'une comédie candide et cultivée qui aimerait renouer avec la douce amertume de ses longs métrages naguère acclamés.

Hélas, le réalisateur semble bel et bien coincé avec Hal Hartley dans les années 90. Son style bavard et intello donne désormais de sérieux signes de faiblesse, à commencer par un refus têtu et assez pénible de sortir de sa bulle, de se confronter à des problématiques plus contemporaines. Contrairement à ce qui se produisait par exemple dans "Les derniers jours du disco", la naïveté - revendiquée - l'emporte ici sur la fraicheur.

Tel un entomologiste, Stillman passe en revue tous les clichés du  film de campus à contre-courant des modes mais n'aurait pas dû oublier une chose fondamentale : le charme ne se décrète pas. Son "Damsels in Distress" vaguement rétro, vaguement surréaliste, vaguement drôle, multipliant les "effets de culture" en guise de substance, peut légitimement exaspérer. 

Romain LE VERN


Commenter cet article

      Nous suivre :
      WAT

        Pas touche !

      logAudience