Millenium : les hommes qui n'aimaient pas les femmes


le 27 juillet 2010 à 15h12 , mis à jour le 27 juillet 2010 à 15h12.
Temps de lecture
0min

Partager le film

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Millenium : les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Note de la rédaction

Genre : 
Thriller

Nationalité : 
Etats-Unis

Année de production : 
2011

Sortie : 
18/01/2012

Durée : 
2h35min

Réalisateur : 
David Fincher, David Fincher

Acteurs : 
Daniel Craig, Rooney Mara, Robin Wright, Stellan Skarsgard, Christopher Plummer, Steven Berkoff, David Dencik, Yorick Van Wageningen, Joely Richardson, Arly Jover

Distributeur : 
Sony Pictures Releasing (France)

Mikael Blomkvist, brillant journaliste d'investigation, est engagé par un des plus puissants industriels de Suède, Henrik Vanger, pour enquêter sur la disparition de sa nièce, Harriet, survenue des années auparavant. Vanger est convaincu qu'elle a été assassinée par un membre de sa propre famille. Lisbeth Salander, jeune femme rebelle mais enquêtrice exceptionnelle, est chargée de se renseigner sur Blomkvist, ce qui va finalement la conduire à travailler avec lui. Entre la jeune femme perturbée qui se méfie de tout le monde et le journaliste tenace, un lien de confiance fragile va se nouer tandis qu'ils suivent la piste de plusieurs meurtres. Ils se retrouvent bientôt plongés au cœur des secrets et des haines familiales, des scandales financiers et des crimes les plus barbares...

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Vidéos & Bandes-annonces

  • Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Teaserpicto
    Vidéo en cours

    Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Teaser

  • Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Bande annoncepicto
    Vidéo en cours

    Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Bande annonce

  • Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Bande annonce 2picto
    Vidéo en cours

    Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Bande annonce 2

  • Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Extrait 1picto
    Vidéo en cours

    Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Extrait 1

La critique : La puissance artistique de David Fincher au service d'un best-seller hypnotisant.

Coupons court de suite au jeu des similitudes et des différences. Il est inutile de comparer la version suédoise de Niels Arden Oplev avec cette version américaine réalisée par David Fincher. Si vous avez aimé la première, vous adorerez celle-ci. On comprend pourquoi l'un des cinéastes actuels majeurs du septième art s'est intéressé aux oeuvres de Stieg Larsson. Les deux auteurs partagent le même goût pour les enquêtes moites, les personnages marginaux et les serial-killers. La rencontre entre David Fincher et cette saga était une évidence. 

Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes de David Fincher

Le cinéaste sait filmer ce que d'autres auraient rendu creux. Passé le magnifique générique arty et hors de propos à côté de la violence crue de la suite (comme si le réalisateur se rappelait à ses grandes heures de faiseur de pubs), l'emprise du long-métrage est totale. Des bureaux du journal Millennium aux appartements glauques du centre-ville, des décors insulaires pris dans la glace aux néons crasseux du métro, la direction photographique découpe les corps fragiles et les âmes en peine. La mise en scène de David Fincher, étouffante de maîtrise graphique et de perfection dramatique, oscille sans cesse entre regards silencieux et fatras inhumain. Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes parlent avant tout de la violence née de la mysoginie et du fascisme. Des actes barbares faits aux femmes, dans le passé et dans le présent. Le cinéaste confronte cette double temporalité avec un regard sans concessions.Il n'offre aucun échappatoire ni forme de complaisance. Le film fait mal parce qu'il est juste. A l'image du roman.

Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes de David Fincher

Il fallait aussi deux acteurs capables de relever les défis émotionnels et physiques demandés par des rôles auxquels il faut s'abandonner. Rooney Mara et Daniel Craig, câblés par la même incarnation brute, sont impeccables. Lisbeth Salander, mangeant ses Happy Meal et jouant avec ses gadgets dernier cri, est toujours cette petite file aux allumettes. Mikael Blomkvist reste cette figure partenelle stoïque et inébranlable, seul homme à pouvoir approcher le corps fluet de l'héroïne. Les comédiens apportent la densité nécessaire à cette rage intérieure dont font preuve les deux personnages en quête d'une vengeance personnelle.

 

Avec sa plastique glaciale et sa construction sonore démentielle (merci Trent Reznor, merci Atticus Ross), Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes respire l'oeuvre d'art. Le succès international de la franchise devrait donc se poursuivre avec la même densité. Logique aux vues de la puissance artistique de ce long-métrage initial qui devrait engendrer deux suites. En attendant,  Millénium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes est un film qui s'immisce sous la peau ou plus précisément contre l'épiderme. Comme un tatouage dessiné avec une caméra dont l'encre est indélébile.

 

Nicolas SCHIAVI

Commenter cet article

  • udok : Encore un remke inutile:le film suédois original était excellent de bout en bout quelle est l'intérêt? à part pour les ricains qui n'aiment pas les films étrangers je en vois pas.Quand à Fincher il me déçoit de plus en plus on est loin de ses meilleurs films comme fight club ou the game mes préférés

    Le 07/01/2012 à 11h16
      Nous suivre :
      WAT

      logAudience