En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Mince alors !


le 06 octobre 2011 à 15h42 , mis à jour le 26 mars 2012 à 00h22.
Temps de lecture
0min

Partager le film

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Mince alors !

Note de la rédaction

Genre : 
Comédie

Nationalité : 
France

Année de production : 
2011

Sortie : 
28/03/2012

Durée : 
1h35min

Réalisateur : 
Charlotte De Turckheim, Charlotte De Turckheim

Acteurs : 
Victoria Abril, Lola Dewaere, Catherine Hosmalin, Charlotte De Turckheim, Grégory Fitoussi, Mehdi Nebbou, Julia Piaton, Martin Daquin

Distributeur : 
UGC Distribution

Nina est jeune, jolie et ronde. Malheureusement son mari Gaspard n’aime que les femmes très minces… Surtout depuis qu’ils se sont installés à Paris pour monter leur ligne de maillot de bain ultra pointue. Pour tenter de le séduire à nouveau, Nina accepte à contrecoeur le cadeau qu'il lui offre : une cure d’amaigrissement à Brides-les-Bains. Le dernier espoir des gros quand on a tout essayé. Là bas, elle va faire la connaissance de Sophie une séduisante avocate marseillaise, Emilie, une mère de famille très enveloppée, Thomas et Roxane. Lorsque toutes ses personnes se confrontent le temps d’un voyage pour aller mieux dans son corps, cela provoque des tempêtes, et c’est peut-être comme cela que chacun trouvera sa porte de sortie...

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Vidéos & Bandes-annonces

La critique : Un sujet poids lourd, emballé par une pluie de stéréotypes et d'improbables séquences mélodramatiques

Le nouveau film de Charlotte de Turckheim part d'une excellente intention, traiter le problème du surpoids avec humour, et évidemment, sans la moindre méchanceté. Tel est d'ailleurs le principe numéro un de son auteur, « rire de tout pour ne pas pleurer d'un rien ». Jusque-là, on adhère. Seulement, à l'arrivée, aucune promesse n'est tenue. La réalisatrice cumule les clichés et ne fait guère dans la finesse. Tout d'abord, il nous parait difficile de croire en cette situation de base où le personnage interprété par Lola Dewaere (fille de) se voit offrir par son propre époux un billet pour un séjour dans un centre d'amaigrissement. Quelle femme aujourd'hui accepterait pareil mépris ? D'autant qu'en ce qui concerne la jeune comédienne, les rondeurs dont elle se dit « victime » se révèlent plutôt discrètes et participent même grandement en son charme. Bref, si encore cette histoire se voulait « extrême » de par le ton abordé... Hélas, non. Charlotte de Turckheim persiste et signe une oeuvre beaucoup trop réaliste pour ne pas dire banale, au point de rendre la plupart des rebondissements prévisibles (citons notamment l'idée du mari volage, éculée au possible).

Mince alors ! de Charlotte de Turckheim

Dès lors, l'oeuvre s'enfonce peu à peu dans une médiocrité totalement inextricable. L'abattage des différents acteurs n'y change rien, les situations restent définitivement creuses. On espérait une comédie à la fois subtile et incisive, lorgnant par exemple du côté des Inconnus (souvenez-vous, LePari, en 1997), mais à l'arrivée on se croirait revenu au temps d'un bon vieux Philippe Clair, bien que lui ait toujours assumé son immense grossièreté (pour s'en convaincre, il suffit de revoir l'introduction du film Par où t'es rentré on t'a pas vu sortir, laquelle aborde une thématique relativement proche de Mince alors !). Enfin, au-delà d'une drôlerie quasi inexistante (on retiendra néanmoins deux ou trois répliques), le propos se voit alourdi d'un mélange des genres assez inefficace. Les nombreux secrets de famille éparpillés tout au long du métrage ne connaissent aucun développement réel et paraissent alors d'une rare gratuité. Après Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs ou Les Aristos, Charlotte de Turckheim a décidément du mal à convaincre. Dommage, car sur scène, l'artiste assure véritablement.


Gilles BOTINEAU

Commenter cet article

  • neitsoko : Troisième navet, quand je pense qu'il y a tant de bon créatif qui rêve de réaliser leur premier film... Comment peut on produire ça ! Charlotte laisse tomber la réalisation !

    Le 27/03/2012 à 14h47
      Nous suivre :
      WAT

        Respecte-le ! - Shaaker

      logAudience