En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Taxi 4


le 01 septembre 2009 à 19h59 , mis à jour le 01 octobre 2009 à 00h00.
Temps de lecture
0min

Partager le film

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Taxi 4

Note de la rédaction

Genre : 
Action

Nationalité : 
France

Année de production : 
2006

Sortie : 
14/02/2007

Durée : 
1h30min

Réalisateur : 
Gérard Krawczyk

Acteurs : 
Samy Naceri, Emma Sjoberg, Frédéric Diefenthal, Emma Wyklund, Bernard Farcy, Edouard Montoute, Jean-Christophe Bouvet, Jean-Luc Couchard, François Damiens

Distributeur : 
ARP Sélection

Après cinq ans d'absence, nous retrouvons Daniel et Emilien pour de nouvelles aventures sur la Canebière.

Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

La critique :

Europacorp et Excessif vous offraient la possibilité d'assister mardi dernier à l'Avant-première de Taxi 4 sur Paris, en présence de l'équipe du film. Entre nostalgie, rires et quelques déceptions, vous nous avez envoyé vos réactions à chaud...



Comme pour l’opus précédent, le film commence par une séquence d’introduction avec un guest (Djibril Cissé) qui ne sert pas à grand chose si ce n’est à nous mettre dans l’ambiance. Le film est beaucoup plus axé sur le personnage de Gibert et son équipe de bras cassés que les précédents et ce n’est pas plus mal.
Besson a vraiment essayé de redynamiser la franchise en changeant sa recette. Le héros n’est plus Daniel le sauveur et son taxi hi-tech, mais Gibert et sa bêtise. On est plus proche de la Panthère rose que de K2000. Même les méchants deviennent drôles. Ce sont des Belges (les acteurs de Dikkenek). On sent que Besson s’est lâché sur le scénario qui bascule parfois même un peu dans l’absurde (surtout à la fin). Le film se prend moins au sérieux que les précédents.
Même Sarkozy en prend pour son grade ! Daniel et son Taxi sont moins présents à l’écran mais toujours là quand même pour aider Emilien et le tirer des galères dans lesquelles il se met. On évite ainsi la surenchère des fonctions du taxi telles que voler ou les chenilles pour rouler sur la neige. Ici il ne fait que rouler (vite) sur la route et c’est tant mieux. On peut dire que le film n’est pas vraiment à la gloire de la police nationale : le chef Gibert est un idiot fini, Emilien enchaîne boulette sur boulette, le commissariat est un vrai temple dédié à la fumette, les policiers jouent à la pétanque et causent football toute la journée. On découvre aussi les enfants de Daniel et Emilien, qui ont 6 ans environ. Ce sont les portraits crachés de leurs pères : l’un est impulsif et sanguin, l’autre est chétif et peureux. Au final, ce film est plus réussi que les opus 2 et 3. C’est une bonne comédie, pas celle de l’année mais j’ai souvent rigolé et je ne me suis pas ennuyé.



J'ai assisté à la projection de Taxi 4 avec ma fille (qui a 8 ans). Elle a beaucoup apprécié. Je trouve que c'est un film qui s'inscrit dans la ligné du premier opus. Cette fois il a mis l'accent sur les seconds rôles en les mettant en valeur (en particulier sur les méchants, et le commissaire Gilbert) ; tout en délaissant les 2 héros d'origine. Le film est rempli de références : les deux suiveurs ressemblent à l'agent Smith (Voir Matrix - 1999), référence aussi à Scarface (séquence finale dans la villa)... Bref le film remplit son contrat


Le film Taxi 4 est génial, il ne manque pas d'humour grâce à notre commissaire (Bernard Farcy) qui est toujours aussi décalé et tout comme le beau Emilien (Frédéric Difenthal) qui ne voit toujours pas le faux du vrai tout de suite (il ne reconnaît pas sa femme Petra lorsqu'elle infiltre en brune le gang belge). J'ai été surprise de voir la voiture fétiche de Samy Nacery, la "406", laissant sa place à la "407" mais elle a toujours autant de fonctions. Lorsque j'ai lu la description du film avant de venir le voir, on disait que la police de Marseille allait être confrontée à la mafia africaine, et ce n'est pas le cas, c'est la mafia belge !!! (même si le prisonnier doit être ramené au Congo ce sont bien des Belges) Sinon je n'ai pas été déçue par ce film qui est magnifiquement réalisé. Luc Besson continue à nous embarquer dans des décors et cascades incroyables. Je dirais même que Taxi 4 est beaucoup mieux que Taxi 3. Les footballeurs aimeront ce film car il y a une véritable "footmania" dans Marseille. Le seul hic du film a été le costume du prisonnier dans la cage. On croirait à une sorte d'Hannibal Lecter mais il n’en est rien, il n'y a aucun meurtre comme le célèbre Hannibal, ce fameux prisonnier pense plutôt à voler des bijoux.



La saga Taxi a une caractéristique, pas forcément propre aux autres sagas : les films sont de plus en plus mauvais. Le premier était très sympa, le second regardable, le troisième médiocre mais le dernier c'est vraiment la catastrophe !
Commençons seulement par les deux points positifs du film. Tout d'abord, on n'a pas le temps de s'ennuyer grâce à la courte durée du métrage. Le supplice est ainsi rapide. Le deuxième point positif est la prestation de Bernard Farcy. Il est tout simplement parfait même si parfois il en fait un peu trop. Il est assez drôle et heureusement il est présent la plupart du temps pendant le film.
En ce qui concerne les défauts, ils sont nombreux et abondent. Les acteurs sont tous, excepté Bernard Farcy, exécrables. Samy Nacéri récite son texte et a perdu toute l'importance de son rôle. Frédéric Diefenthal est mauvais alors qu'il joue si bien au théâtre. Enfin, ne parlons même pas des acteurs belges qui surjouent complètement.
Côté scénario, La question reste en suspens, Luc Besson a-t-il écrit un vrai scénario? Si oui, en combien de temps? 2 ou 3 jours ? Le film est tout simplement vide. Le taxi n'est plus du tout le "personnage" principal. Il n'y a pour ainsi dire qu'une poursuite en voiture, la scène du début, très mauvaise.
Enfin, la réalisation est banale ! Il fait un pseudo hommage à Scarface à la fin qui salit complètement l'oeuvre originale. Enfin, l'humour, censé être présent, ne donne pas signe de vie. On ne sait pas s'il faut rire ou pleurer de la bêtise de ce film !
Ainsi, Gérard Krawczyck nous ressert un autre navet dont on ne voit absolument pas passer le scénario, puisqu'il n'y en a pas.



J'ai trouvé le film fidèle à ses prédécesseurs, drôle, plein d'action et de rebondissements. Cela dit, on remarque quelques longueurs par ci- par là mais la bande son est toujours aussi endiablée et entraînante, et on se laisse emporter dans les mésaventures de ce pauvre commissaire qui enchaîne les gaffes et est à mourir de rire dans cet épisode ! Djibril Cissé dans son propre rôle est très crédible et c'est une bonne surprise de le voir dans le film ! On regrette aussi l'adorable Marion Cotillard dans le rôle de Lily qui est soi-disant à Paris au Salon de la Déco... moyen !! Dans l'ensemble, film très sympa, un bon moment de détente !


Il y a quelques mois de cela, j’appris que la saga Taxi allait accoucher d’un quatrième (et dernier ?) opus. Me remémorant les volets précédents, je me sentis tiraillé entre deux sentiments : au vu de la qualité plus que douteuse des numéros 2 et 3, pour ne point les citer, j’étais plutôt réticent à l’accueil de cette nouvelle mais j’avais tout de même l’envie – comme pour les trois films précédents – d’aller voir ce Taxi 4 en salles. Car oui, comme beaucoup de mes compatriotes, j’ai plus que largement payé mon tribut à l’épopée Taxi.
C’est donc avec un plaisir – coupable – que je me suis empressé de saisir l’opportunité offerte par Excessif.com sous la forme d’un concours, dont la dotation était une invitation pour deux personnes à l’avant-première du long métrage de Gérard Krawczyk au sein de l’un des plus anciens cinémas de la capitale : le Grand Rex.
Après m’être éhontément fait doubler par des gagnants plus pressés que le commun des mortels de monter dans ce Taxi, j’accédais à mon fauteuil dans les hauteurs de la salle et dans une ambiance relativement bon enfant. Tout était réuni pour passer deux bonnes heures aux bons soins de Monsieur Luc Besson – « l’heureux » scénariste – et du casting, venus présenter leur petit dernier au seul responsable de l’exceptionnelle longévité de la prolifique franchise : le public.
C’est alors qu’un immense écran se déroula sous les vivats de la foule, pour ce qui ne fut pas loin d’être le plus grand morceau de bravoure du début de soirée. Action !
Autant le dire immédiatement, l’ouverture du film est, et de loin, la meilleure séquence du film. La participation de Djibril Cissé, en guest star, n’y étant pas étrangère. Ainsi que la course de Samy « Daniel Morales » Nacéri, pour déposer l’international français au milieu d’une enceinte pour le moins inattendue mais néanmoins agréable aux yeux d’un supporter de l’équipe y évoluant. On renoue l’espace d’un instant avec l’esprit du premier film. Puis arrive ce générique superbe – n’ayons pas peur des mots – combinaison de séquences de football de rue dans la cité phocéenne. Alors on se prend à rêver, on se dit que peut-être ce Taxi 4 sera aussi bon que le premier du nom. Après les passages obligés par les traits d’humour involontaires du « commissaire » incarné par le fidèle au poste Bernard Farcy, les bêtises d’Emilien, on se sent à l’aise comme dans de bonnes vieilles pantoufles que l’on a plaisir à retrouver. De l’espoir donc… La déception en est d’autant plus cruelle, tant le reste du film ne sera jamais à la hauteur. Tout y passe : références à Taxi Driver, Scarface, Shaolin Soccer… même aux célèbres propos d’un candidat à la présidentielle… j’en passe et des pires. Si l’on prend plaisir à retrouver le duo Nacéri-Diefenthal au cours des fameuses scènes dans l’intimité du bolide du premier, jamais on ne s’approche d’un niveau acceptable de comédie. Tout est « too much », les gags, les personnages (mention spéciale au « Belge », l’acteur s’étant sûrement cru dans un ZAZ). Le commissaire, lui, n’est pas en reste, bien au contraire, le film aurait d’ailleurs pu – et du – s’appeler Farcy 4. Si l’on voit très peu le taxi en question, on voit en revanche beaucoup ce commissaire qui ne nous épargne rien, et finit avec application par casser complètement le petit bout d’espoir qui restait au cours d’une… comment dire… édifiante séquence finale.
On ne parlera pas du pitch ou du scénario, qui n’ont jamais été l’ambition première de la saga. Mais tout de même, il y a de quoi être consterné surtout lorsque l’on sait qu’il a été écrit par Mister Besson himself, que je respecte pourtant énormément en tant que cinéaste.
Après une avalanche de gags se ressemblant tous dans leur démesure, on en arrive finalement au terme de ce Taxi 4 qui a au moins le mérite de ne durer qu’1h30. Alors on s’en va, assez rapidement, on guette les visages et on essaie au passage de se dire que les applaudissements fournis ne sont dus qu’aux bonnes 20 minutes que compte le film. On se dit que ça aurait pu être pire et que ce sera sûrement le dernier. Car si je suis persuadé que ce nouveau volet va cartonner dans les salles obscures, je n’espère qu’une chose : qu’il marquera la fin de cette franchise qui n’a malheureusement jamais réussi à retrouver la fraîcheur et la drôlerie de son premier représentant. C’est triste, un peu comme de retrouver un ami qui aurait beaucoup changé avec les années et que l’on aurait peine à reconnaître. Mais on se quitte bons amis car franchement ça aurait pu être pire…



Il faut avouer que les Taxi n'ont jamais été des films particulièrement innovants d'un point de vue scénario, pour ce dernier, c'est pire, il n'y en a plus. Le jeu de certains acteurs (Samy Naceri en premier, les 2 enfants, Cissé) suit le niveau du scénario. Il faut oublier également les spectaculaires séquences automobiles des précédents opus, il y en a peu et je soupçonne la majorité d'être en images de synthèse. Mais que reste-t-il à ce film ? Et bien étrangement, beaucoup de bonnes choses. N'ayant plus à devoir suivre un scénario, on peut se lâcher dans le grand guignolesque, le Tex Averyen, le grand n'importe quoi ludique ! La lourdeur de certaines situations flirte joliment avec des dialogues qui font très souvent mouche ! La bande son décoiffe, et il n'y a pas de baisse de rythme. Alors oui, ce film est idiot, mais franchement, on en ressort avec la patate. L'accent chantant de Marseille fait tout passer.


J'ai trouvé le film trop court, avec un début assez lent et une bande annonce qui le résume presque en totalité. Quant aux acteurs (rôles), un sort tout particulièrement du lot : le commissaire. Grâce à lui on passe un bon moment et on rigole. Un film à aller voir tout de même, on passe un bon moment.



Le film s'affirme très clairement dans la lignée des autres Taxi, mais avec plus de finesse que Taxi 3. Qui plus est, le film ne plonge pas dans un scénario "déjà vu" puisqu 'il est plus centré sur le personnage du commissaire. On rit sans se forcer et l’humour n' est ni vulgaire ni trop lourd.



Soi-disant cocktail d'humour et d'action, Taxi 4 nous a trompé sur la marchandise ! Le fameux taxi n'est pas très présent. A peine 5 minutes d'action au début du film et puis le taxi se transforme en baby-sitter. Les acteurs se font la part belle, les seconds rôles ont plus d'importance donc plus développés, on rit à quelques gags mais rien d'explosif malheureusement ! Il est peut être temps que la saga Taxi s'arrête là sinon on risque de tomber dans le burlesque complet. Bref, impeccable quand on n'a pas envie d'utiliser ses neurones pendant 1h30.



Le film Taxi 4 est bien marrant avec des reprises telles que Scarface. Nous avons adoré la musique qui est assez soutenue ce qui permet de tenir la salle en haleine... Quelques paysages de Marseille et surtout la superbe villa du Colombien nous ont fait baver, l'histoire est bien ficelée et même si on croit qu'il y a moins de cascades je trouve que c'est bien et on sort du cinéma heureux !!!!!


Le film était assez divertissant, très second degré (contrairement au Taxi premier du nom), très centré sur Gilbert et la culture Marseillaise (on dirait quelques fois une agence de pub grand écran). Mais le film reste plaisant, amusant, même si on aurait préféré voir un peu plus le duo Emilien/Daniel. Au final, on a une grande publicité pour l'OM et la ville de Marseille pour un final grotesque et vite expédié sur fond "Remake Scarface". Petra et le belge resteront la grande attraction de ce film.



Le grand Rex, salle mythique pour un Taxi Numéro 4. Opium raté à mon goût, redondance, scénario mal ficelé, un jeu d'acteurs complètement minimal. Zéro pointé à un Samy Naceri boursouflé qui articulait un mot sur deux... Grosse déception qui m'a fait quitter la séance 30 minutes après le générique du film. Points positifs, une belle publicité pour Peugeot et une BO succulente. La rencontre avec l'équipe du film est pour moi la seule chose à retenir cette soirée.



Ce film est le meilleur opus qui remonte aux sources du premier Taxi : avec un rythme dynamique soutenu par la nouvelle B. O. pendant une heure et demie de fous rires et de blagues en cascade, tous les niveaux d'humour sont représentés... et il y en a pour tout le monde ! D'Emilien qui est incapable de reconnaître sa Petra en l'espionnant et même quand il se bat contre elle au corps à corps final, au pauvre Daniel qui doit jouer au 'baby-sittor' tant bien que mal, sans oublier le général gâteux devant les petits, le commissaire Gibert (grand sportif... spécialiste de pêche !)... tout le monde y trouvera son régal ! Bon moment de détente et rires garantis



La B.O. est top, et les cascades impressionnantes. Malheureusement, l'intrigue est simpliste et les deux vedettes ont bien du mal dans des dialogues et des actions cousues de fil blanc. Une mention spéciale pour le groupe des Belges assez fabuleux, et surtout un grand bravo à notre commissaire Gibert qui sauve le film et a une place presque plus importante que Daniel ou Emilien. Très bonne soirée quand même, mais le Taxi 4 ne vaut pas le 3.


J'ai trouvé le film vraiment bien et je pense que c'est le meilleur des 4, je ne dois pas être le seul car beaucoup de personnes en sortant de la salle de cinéma ont dit la même chose. La force de ce 4ème volet est le recentrage du scénario qui se base plus sur Frédéric Diefenthal (Emilien) et surtout autour de Bernard Farcy (le commissaire Gilbert) et moins sur Samy Naceri (Daniel) ce qui évite à au film un sentiment de déjà vu ! Ce film est vraiment très bien réussi et plus drôle que les précédents.



Taxi 4 est dans la continuité des autres Taxi. L'humour est permanent, Emilien toujours aussi désarmant de naïveté, et le commissaire toujours aussi étonnant. Les effets spéciaux sont au rendez-vous, le tout comboné à une BO renversante. Un bon moment de détente, et le tout nous donne un cocktail détonnant....


Commenter cet article

      Nous suivre :
      WAT

      logAudience