En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Creed", "Carol", "Bang Gang"... On va voir quoi au cinéma ce week-end ?

RLV photo par
le 16 janvier 2016 à 09h30
Temps de lecture
5min
Carol
A lire aussi
News Ciné-Séries Le fils de Apollo Creed retrouve Rocky Balboa ("Creed - L'Héritage de Rocky Balboa"); Cate Blanchett et Rooney Mara amoureuses ("Carol"); un teen movie sexy ("Bang Gang")... Il y en aura pour tous les goûts.
Cette semaine en salles :

Creed - L'Héritage de Rocky Balboa ***
Date de sortie : 13 janvier 2016 (2h14min)
Réalisateur : Ryan Coogler
Avec : Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson
Genre : Drame
Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed, décédé avant sa naissance. Malgré tout, il a de toute évidence la boxe dans le sang et il se rend donc à Philadelphie, là même où Apollo Creed a affronté un adversaire ambitieux, Rocky Balboa...
NOTRE AVIS. Capable de vélocité, de sens du placement et d'esquive, le jeune réalisateur Ryan Coogler s'avère un choix adéquat pour revitaliser une fresque qui, plus d'une fois en trente ans, s'est essoufflée. En d'autres termes, si Creed marche à ce point, c'est parce que tout le monde y croit. Les aficionados ne seront pas dépaysés. L'univers reste celui de Rocky: un film de boxe s'achevant par une longue préparation et un combat, avec de beaux plans-séquences pugilistiques. C'est non seulement un passage de relais, mais surtout le début d'une nouvelle série, avec de vertigineuses implications historiques et personnelles.
Romain LE VERN

Carol *****
Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h58min)
Réalisateur : Todd Haynes
Avec : Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler
Genres : Drame, Romance
La relation entre deux femmes que tout oppose, dans le New York des années 50 : une jeune vendeuse qui rêve d'une vie plus épanouissante, et une épouse piégée dans un mariage sans amour.
NOTRE AVIS. Comme toujours, la mise en scène de Todd Haynes peut donner une impression de froideur. Mais il ne faut pas se fier à cette impression : le réalisateur de Velvet Goldmine accompagne ses personnages, les comprend parce qu'il sait mieux que quiconque ce que signifie "être en marge". Sa romance sublimée par deux comédiennes formidables constitue un aboutissement. Le film de toute une carrière, déchirant pour ceux qui ne se sont jamais remis de l'électrochoc Safe (1995). 
Romain LE VERN

Bang Gang (une histoire d'amour moderne) *
Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h38min)
Réalisateur : Eva Husson
Avec : Finnegan Oldfield, Marilyn Lima, Daisy Broom
Genre : Drame
Les faubourgs aisés d'une ville sur la côte atlantique.George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d'Alex. Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d'amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité.
NOTRE AVIS. Super poseur, "Bang Gang" cherche une profondeur dans les moules les plus creux. Le traitement se voudrait proche des teen movie américains cotonneux et mélancoliques. Il se rapproche davantage d'une fastidieuse variation de "Faustine le bel été" (Nina Companeez, 1972).
Romain LE VERN

Le garçon et la bête ***
Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h58min)
Réalisateur : Mamoru Hosoda
Avec : Koji Yakusho, Aoi Miyazaki, Shôta Sometani
Genres : Animation , Aventure
Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta.
NOTRE AVIS. "Le garçon et la bête" possède les qualités de fabrication des précédents Mamoru Hosoda ("La Traversée du temps", "Summer Wars", "Les Enfants Loups", "Ame et Yuki"), installant l'émotion et l'intelligence au premier rang.   
Romain LE VERN

A second chance O
Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h42min)
Réalisateur : Susanne Bier
Avec : Nikolaj Coster-Waldau, Maria Bonnevie, Ulrich Thomsen
Genres : Drame , Thriller
Andreas est un jeune inspecteur prometteur qui gère, en plus de son travail, les crises et déboires de Simon, son coéquipier récemment divorcé. Un matin, Andreas et Simon sont appelés pour une violente dispute chez un couple de junkies. Ils découvrent sur place un nourrisson caché dans un placard.
NOTRE AVIS. Inflation glauque, traitement impossible. Susanne Bier se fourvoie.
Romain LE VERN

Arrête ton cinéma ! **
Date de sortie : 13 janvier 2016 (1h30min)
Réalisateur : Diane Kurys
Avec : Sylvie Testud, Josiane Balasko, Zabou Breitman
Genre : Comédie
C'est dans l'enthousiasme que Sybille démarre l'écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l'autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l'aventure, mettant de côté sa vie familiale.
NOTRE AVIS. Voir Sylvie Testud jouer dans un film inspiré de son livre inspiré de sa vie a quelque chose de forcément casse-gueule. Diane Kurys parvient pourtant à en faire quelque chose de drôle, charmant, bien entourée par le duo Balasko / Breitman. Mais à force de ne vouloir vexer personne, on ne retient pas grand chose.
Allan BLANVILLAIN
  

 

Alors, parmi ces films, lequel vaut le coup ? Voici le verdict de notre panel critique. Plus il y a d'étoiles, plus on aime.

PANEL :
AURELIEN ALLIN (CINEMATEASER)   
THOMAS BAUREZ (STUDIOCINELIVE)  
STEPHANIE BELPECHE (LE JDD) 
ROMAIN BLONDEAU (LES INROCKUPTIBLES)   
ROMAIN LE VERN (MYTF1News)   
MEHDI OMAIS (METRONews)    
PHILIPPE ROUYER (POSITIF)    

BAREME **** : Excellent / *** : Bien / ** : Pas mal / * : Médiocre / O : Nul

 

Commenter cet article

  • knives : Concernant la filmographie de Mamoru Hosaka : "Les Enfants Loups", "Ame et Yuki" dans la critique de sur le garçon et la bête. Ce n'est qu'un seul et meme titre : "Ame et Yuki, les enfants loups". Honteux de la part de TF1 de faire des erreurs aussi grotesques. Cela démontre uniquement qu'ils se font passer pour des critiques sans se documenter.

    Le 24/05/2016 à 01h25

      Saint-Etienne-du-Rouvray : émotion palpable à la cérémonie rendue en hommage au Père Hamel

      logAudience