En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Deux flics à Miami", 20 ans après...


le 16 août 2006 à 10h06
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Colin Farrell Jamie Foxx Miami Vice
News Ciné-Séries Les nouveaux flics de Miami s'apprêtent à monopoliser les salles, 20 ans après le succès planétaire de la série télévisée du même nom mais il faudra également surveiller l'onirique "La science des rêves" de Michel Gondry, auteur de "Eternal sunshine of the spotless mind".

- Miami Vice, deux flics à Miami (Miami Vice) de Michael Mann (Etats-Unis/2h15) avec Colin Farrell, Jamie Foxx, Gong Li, Naomie Harris
A Miami, deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett (Colin Farrell) et son coéquipier Ricardo Tubbs (Jamie Foxx), avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie. Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratrice financière du cartel, Isabella (Gong Li), une sino-cubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent.
Colin Farrell et Jamie Fox reprennent les rôles tenus à l'époque par Don Johnson et Philip Michael Thomas. Jamie Foxx a déjà travaillé avec le réalisateur Michael Mann, il était le chauffeur de taxi qui embarque Tom Cruise dans Collateral.

- La science des rêves de Michel Gondry (France-1h45) avec Gael Garcia Bernal, Charlotte Gainsbourg, Alain Chabat, Miou Miou, Emma de Caunes
Venu travailler à Paris dans une entreprise fabriquant des calendriers, Stéphane Miroux (Gael Garcia Bernal) mène une vie monotone qu'il compense par ses rêves. Devant des caméras en carton, il s'invente une émission de télévision sur le rêve. Un jour, il fait la connaissance de Stéphanie (Charlotte Gainsbourg), sa voisine dont il tombe amoureux. D'abord charmée par les excentricités de cet étonnant garçon, la jeune femme prend peur et finit par le repousser. Ne sachant comment parvenir à la séduire, Stéphane décide de chercher la solution de son problème là où l'imagination est reine.
La Science des rêves est le premier film en français pour le réalisateur Michel Gondry, déjà auteur en langue anglaise de Human Nature et Eternal Sunshine of the Spotless Mind.
Gael Garcia Bernal a notamment été remarqué sous la direction de Pedro Almodovar dans La Mauvaise éducation. Il a également incarné Ernesto Guevara dans Carnets de voyage de Walter Salles.


Et aussi :
- "Brick" de Rian Johnson (Etats-Unis/1h51) avec Joseph Gordon-Levitt, Nora Zehetner
- "Ca brûle" de Claire Simon (France-1h51) avec Camille Varenne, Gilbert Melki, Kader Mohamed
- "Chokher Bali" de Rutuparno Ghosh (Inde-2h00) avec Aishwarya Rai, Raima Sen, Prosenjit Chatterjee
- "In the mix" de Ron Underwood (Etats-Unis/1h37) avec Usher, Chazz Palminteri, Emmanuelle Chriqui
- "J'invente rien" de Michel Leclerc (France-1h28) avec Kad Merad, Elsa Zylberstein, Claude Brasseur
- "Lassie" de Charles Sturridge (Etats-Unis/1h35) avec Peter O'Toole, Samantha Morton

Commenter cet article

  • Mojorisin : Fan de la série dans les années 80, je n'ai pas été déçu, bien au contraire : moins kitch, mieux documenté (blanchiment, logistique et filières multiples)et plus mûri, réalisé dans la lignée de Heat et de Collatéral -avec une BO pas mal du tout-, un gros soupçon de romantisme par dessus, le tout donne une tension au film qui augmente crescendo au fur et à mesure des op. de nos deux agents "undercover"...agents qui roulent -certes- en Ferrari mais cela se passe à Miami, excusez du peu. Le plus navrant est peut-être d'entendre à la sortie tantôt ceux qui ont trouvé que "ça manquait de nanas" (!) tantôt des séniors que l'on surprend à chuchoter, sans doute pour se rassurer, en échangeant des "heureusement qu'il n'y a pas autant de drogue en Europe et en France" et son mari qui répond "mais non rassures-toi ce n'est que du cinéma"; sans doute ignorent-ils qu' il suffit d'un battement d'aile pour aller se fournir en coke en Espagne ou aux Pays-Bas... Pourquoi voulez-vous que ces vendeurs de mort viennent se faire davantage remarquer en France qu'ils ne le sont déjà. Mais comme l'attrait du pouvoir et de l'argent ne connaît pas de frontières, moi je vous le dit, on est mal barré... Preuve en est (s'il y avait encore quelque chose à démontrer), les saisies de plus en plus importantes et fréquentes de drogues diverses et variées dans l'hexagone.

    Le 20/08/2006 à 19h30
  • Pauleta : C'est le Top du Top !!!!!!

    Le 17/08/2006 à 18h36
  • Alex : Miami Vice est une pure beaute visuelle et sonore (la BO est aussi soignee que celle de la serie), chaque plan est dote d'une élégance absolue, accompagnee d'une mise en scène terriblement efficace et violente. Images splendides, classes et esthetiquement parfaites... Michael Mann est un virtuose qui arrive a faire un film epoustouflant avec un scenario de 10 lignes... mais on s'en fou, c'est tellement beau a voir et a ecouter... Seul regret : contrairement aux Crockett & Tubbs de la serie, Farrell et Foxx n'ont aucun style et sont habilles comme de bons ploucs americains... Ou sont passes les vestes Armani et la Rolex ?!

    Le 16/08/2006 à 18h57
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience