En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

Emma Stone : rencontre avec la belle de "The Amazing Spider-Man"

Edité par
le 03 juillet 2012 à 05h45 , mis à jour le 03 juillet 2012 à 09h16.
Temps de lecture
3min
The Amazing Spider-Man de Mark Webb

The Amazing Spider-Man de Mark Webb / Crédits : Sony Pictures Releasing (France)

À lire aussi
DossiersTout comme Kirsten Dunst dans le "Spider-Man" de Sam Raimi, Emma Stone incarne l'atout charme de "The Amazing Spider-Man". Elle y est Gwen Stacy, le tout premier amour de Peter Parker. Rencontre avec la nouvelle étoile d'Hollywood.

Gwen Stacy est un personnage vraiment important dans l'univers Spider-Man. Quel a été votre plus gros challenge pour l'incarner dansThe Amazing Spider-Man ?

Emma Stone : Rester vraie par rapport à mon personnage. Au départ, j'étais nerveuse à l'idée de plaire aux fans et j'ai réalisé que je ne pourrais pas plaire à tous. Je devais faire du mieux que je pouvais. C'est un sentiment écrasant de faire partie d'un univers qui a tant de fans depuis tant d'année.

 

Sur quels aspects du personnage avez-vous dû plus travailler ?

E. S. : Son indépendance, sa confiance en elle, sa mise à égalité avec Peter Parker. Il fallait éviter la simple histoire d'amour adolescente et Mark a été très méfiant par rapport à ça. Son père était officier de police, elle a grandi avec un héros qui s'est fait tout seul et elle a cet exemple dans sa vie. Il n'est donc pas difficile de croire qu'elle insuffle de l'héroïsme autour d'elle.

 

C'est certainement votre première expérience sur un blockbuster, qu'est-ce-que vous en retirez ?

E. S. : Marc Webb a tout fait pour que cela ressemble à un petit film et cela était réconfortant. Il s'est centré sur la relation entre les personnages. La seule fois où vous réalisez que vous êtes dans Spider-Man, hormis pour ces voyages de presse, c'est lorsque vous imaginez que le Lézard est là alors que vous regardez une balle de ping-pong. Puis vous rentrez à la maison pour en rire.

 

Est-ce compliqué pour un acteur de maîtriser la motion capture ?

E. S. : Avec mon passé dans la comédie, je trouve tout presque drôle. C'était difficile pour moi de ne pas rire durant les prises. Je dirais que je n'étais pas le bon choix d'actrice car c'est compliqué pour moi d'avoir peur de rien. J'ai fait du mieux que je pouvais avec mon imagination.

 

Comment avec vous préparé votre rôle et spécialement sa relation avec Spider-Man/Peter Parker ?

E. S. : C'est très important pour moi et c'était la raison pour laquelle je voulais faire partie de ce film. Cette histoire d'amour est tellement épique, touchante. Nous avons discuté de la progression de cette relation avec Mark et il nous a beaucoup laissés improviser. Retrouver cette sensibilité adolescente fut merveilleux.

 

On risque de vous retrouver dans le même genre de production dans le futur...

E. S. : Je crois qu'il y aura un deuxième Spider-Man... Donc oui. Pour le moment, je ne sais pas trop. J'ai tourné dans "The Gangster Squad" [NDLR : de Ruben Fleischer avec Sean Penn et Ryan Gosling, dans les salles le 7 novembre 2012], quelque chose de très excitant.

 

Commenter cet article

      Les dernières infos

      "The November Man" n’est pas un nouveau James Bond mais il en a dans tous les cas tous les ingrédients : de l’action, une ex-James Bond Girl, Olga Kurylenk,o et surtout un ancien James Bond, Pierce Brosnan. C’est d’ailleurs l’acteur, mais aussi producteur du film, qui a souhaité avoir un personnage dans la lignée de l’agent 007. Il s’en explique à David Verhaghe.
      Nous suivre :
      WAT

        La route de l'Atlantique

      logAudience