En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Oscars César

César 2013 : Amour sacré meilleur film et tout sur la cérémonie

par
le 22 février 2013 à 20h30 , mis à jour le 23 février 2013 à 01h23.
Temps de lecture
5min
Haneke, César 2013 du meilleur réalisateur.

Haneke, César 2013 du meilleur réalisateur. / Crédits : Canal +

À lire aussi
News Ciné-Séries Vainqueurs, battus, discours, polémiques, people... Retrouvez le déroulé de la 38e cérémonie des César qui a vu le sacre de Amour de Michael Haneke qui repart avec cinq prix.

00:00 : C'est une nouvelle fois la productrice Margaret Menegoz qui vient recevoir le César du meilleur film à la place de Michael Haneke qui, avec cinq trophées sort vainqueur de cette 38e cérémonie. Avec quatre César, De rouille et d'os se contente de la deuxième place au palmarès. Les Adieux à la Reine repart avec trois prix tandis que Le Prénom se contente de deux César. Nommé à treize reprise, Camille redouble repart bredouille, comme le pressentait sa réalisatrice.

23h58 : Amour de Michael Haneke reçoit le César du meilleur film

23h55 : C'est l'heure de remettre le César du meilleur film. C'est Jamel Debbouze qui monte sur la scène du théâtre du Chatelet. Nous avons droit aux commentaires de l'acteur sur l'annonce des nommés.

23h53 : C'est par téléphone que Vincent Trintignant, son fils, tente de joindre Jean-Louis Trintignant actuellement à Bruxelles où il joue au théâtre. Par téléphone, l'acteur déclare "être très content". "Je suis confus et un peu ému... Il paraît que vous avez pris du retard, je vous donne l'occasion de vous rattraper. Je vous embrasse". 

23h51 : Le César du meilleur acteur est attribué à Jean-Louis Trintignant dans Amour. C'est son premier César. Il avait été nommé à trois reprises dans cette catégorie. C'est Vincent Trintignant qui vient recevoir le trophée.

23h47 : Bérénice Bejo vient remettre le César du meilleur acteur

23h43 : Standing ovation pour Emmanuelle Riva qui aura 86 ans dans deux jours et qui reçoit son premier César. Ca m'est difficile d'être toute seule avec cette récompense, c'est tellement cher, tellement précieux... J'aurais beaucoup aimé que Michael Haneke soit là, que Jean-Louis Trintignant soit là"... "J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer une telle merveille à ce moment de ma vie"... "C'est une grande émotion pour la première fois que je suis reçue chez monsieur César. Ce métier est une invitation à la vie"... "Il est plus lourd que moi" dit-elle en quittant la scène en parlant de son César.

23h41 : Le César de la meilleure actrice est attribué à Emmanuelle Riva pour Amour

23h37 : Omar Sy, en dansant, vient remettre le César de la meilleure actrice. 

23h34 : Le César du meilleur réalisateur est attribué à Michael Haneke pour Amour. Et c'est une nouvelle fois Margaret Menegoz, sa productrice qui vient chercher le prix.

23h32 : Charlotte Gainsbourg vient remettre le César du meilleur réalisateur. L'actrice en profite pour rendre hommage à son "père de cinéma", Claude Miller avec qui elle a tournée dans L'Effrontée et La Petite Voleuse.

23h29 : Le César du meilleur court métrage est attrribué à Le Cri du homard de Nicolas Guiot inspiré par la vision d'un documentaire sur de jeunes soldats russes revenus détruits de Tchétchénie. Un film sur l'impossibilité de la parole.

23h27 : Aïssa Maïga vient remettre le César du meilleur court métrage 

23h21 : Le César des meilleurs costumes est attribué à Christian Gasc pour les Adieux à la reine, dont c'est le troisième prix.Christian Gasc en profite pour dédier le prix à Marie-France Pisier.

23h15: François Damiens vient remettre le César des meilleurs costumes et se lance dans un long discours sur les costumes avant que le président Debbouze n'intervienne sans que cela ne semble déranger l'acteur belge qui en rajoute une couche en provoquant l'acteur français, le traitant de "petit monsieur"... "C'est ça un président ?... un skecth interminable s'en suit entre les deux comédiens.

 

Kévin Costner reçoit un César d'honneur lors de la 38e cérémonie des César, le 22 février 2013.
23h02 : Le moment est venu de décerner l'Oscar d'honneur à Kevin Costner. C'est Michel Hazanavicius, l'auteur de "The Artist" qui vient lui remettre. "Ca doit être super cool d'être Kevin Costner" déclare notamment le réalisateur avant qu'un montage de ses principaux films ne soit diffusé. Après une longue ovation, Kevin Costner déclare que cet honneur lui va droit au coeur. "Pas de mystère je suis Américain. Pas de mystère je fais des films de cowboys". Kevin Costner vient de terminer le tournage d'un film en France sous la direction de McG. "Merci de m'accepter pour ce que je suis, je suis honoré. Vous nous avez offert à ma femme et à moi une soirée fantastique. Merci beaucoup" termine-t-il en français. La classe internationale déclare Antoine de Caunes.

23h00 : Le César du meilleur montage est attribué à Juliette Welfling pour De rouille et d'os, la monteuse de Jacques Audiard depuis son premier film. Quatrième César pour le film.

22h59 : Audrey Lamy reste pour le César du meilleur montage et tente la même chanson avant d'être coupée par Antoine de Caunes

22h57 : Le César des meilleurs décors est attribué à  Katia Wyszkop pour Les Adieux à la reine dont c'est le deuxième prix

22h55 : Audrey Lamy vient remettre le César des meilleurs décors qui fait son discours sur l'air de "My Heart Will Go On" de Céline Dion.

22h53 : Antoine de Caunes salue la misnitre de la Culture, Aurélie Filippetti, auteure de deux ouvrages dont le livre Un homme dans ma poche qui pourrait provoquer des palpitations chez certains membres séniors de l'académie, déclare le maître de cérémonie.

22h50 : Michael Haneke remplace J.J. Abrams à la réalisation du prochain Star Wars... Un petit film où l'on découvre François Berléand en Luke donnant à manger à son père Darth Vador. "Star Wars Episode 7 : le côté obscur de la Force"

22h47 : Le César du meilleur documentaire est attribué à Les Invisibles de Sébastien Lifshitz, documentaire sur un groupe de seniors gays et lesbiennes qui n'ont jamais eu peur de s'aimer même pendant des temps difficiles.

22h44 : C'est l'heure de la vengeance pour Antoine de Caunes envers José Garcia, qui donne le numéro de téléphone privé et fixe de l'acteur. Ce denrier avait révélé lors de NRJ Music Awards le numéro de carte bancaire de son ami

  Valérie Benguigui, César 2013 du meilleur second rôle féminin.

22h42 : JoeyStarr demande à Valérie Benguigui de se calmer... L'émotion... Elle se lance dans un discours un peu long remerciant producteurs, acteurs, sa famille, ses deux fils, son amoureux... Heureusement le téléphone rouge du président Jamel Debbouze vient remettre de l'ordre.

22h40 : Le César de la meilleure actrice dans un second rôle est attribué àValérie Benguigui dans Le Prénom 

22h38 : JoeyStarr et Virginie Ledoyen viennent remettre le César de la meilleure actrice dans un second rôle

22h36 : Antoine de Caunes refait allusion à la polémique lancée par Vincent Maraval sur un ton humoristique parlant du corps qui tremble encore de Catherine Deneuve ou de la louche à caviar de Dany Boon...

22h30 : Michael Haneke n'est pas présent dans la salle et c'est sa productrice qui vient recevoir le prix. Antoine de Caunes lance la séquence dédiée aux disparus de l'année 2012.

22h28 : Le César du meilleur scénario original est attribué à Michael Haneke pour Amour

22h26 : Laurent Lafitte vient remettre le César du meilleur scénario original

22h24 : Le César de la meilleure musique originale est attribué à Alexandre Desplat pour De rouille et d'os dont c'est la troisième récompense. En son absence, car à Hollywood pour les Oscars, c'est Jacques Audiard qui monte sur scène.  

22h22 : Emilie Simon et Thomas Dutronc entrent sur scène en musique pour remettre le César de la meilleure musique

22h20 : Après un discours d'éloge à Omar Sy, qui est LA France selon Antoine de Caunes, les Chœurs de l'Armée rouge entonnent la Marseillaise. Le clin d'œil à Gérard Depardieu est évident.

22h18 : Une représentante de Warner Bros France, distributeur du film chez nous, vient chercher le prix de Ben Affleck et lit un court message de l'acteur réalisateur.

22h17 : Le César du meilleur film étranger est attribué à  Argo de Ben Affleck (un film dont TF1 News est partenaire)

22h14 : Olga Kurylenko vient remettre  le César du meilleur film étranger

22h11 : Antoine de Caunes entame un discours absolument « sans accent » à l'adresse de Kev, Kevin Costner qui est présent pour recevoir un César d'honneur... « Ici en France on prend l'argent des riches pour le donner aux acteurs car ils sont très pauvres »... « De nombreux enfants en France s'appellent Kevin, grâce à vous et Kevin Spacey mais surtout grâce à vous »... Il lui fait un cadeau avant son trophée, une vache ! C'est en fait un cheval, « a cow from Roumania ». Elle s'appelle « trouve nous », vous la trouverez dans votre chambre d'hôtel...

22h09 : Pendant le discours de remerciements un peu long des trois lauréats, Antoine de Caunes fait un peu de trotinette !

22h06 : Le César du meilleur son est attribué à Antoine Deflandre, Germain Boulay et Eric Tisserand pour Cloclo de Florent-Emilio Siri  

22h04 : Franck Gastambide, qui a signé Les Kaïra, est rejoint par ses complices du film pour remettre le César du meilleur son. Tous trois simulent une dispute.

22h01 : Le César de la meilleure photo est attribué à Romain Winding pour Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot 

21h58 : Antoine de Caunes explique comment sont sélectionnés les remettants, le drôle en quête de buzz comme Elie Seimoun, l'accro comme Berléand, le gaffeur comme Balibar ou Seigner. Frank Gastambide vient remettre le César de la meilleure photo.

  Matthias Schoenaerts, César 2013 du meilleur espoir masculin.

21h56 : Matthias Schoenaerts remercie Jacques Audiard pour cette histoire puissante et inoubliable...  Il dédie notamment le prix à son père décédé il y a longtemps. (Lire aussi : César 2013 : Matthias Schoenaerts, un meilleur espoir masculin "De Rouille et d'os")

21h55 : Le César du meilleur espoir masculin est attribué à Matthias Schoenaerts dans De rouille et d'os dont c'est le deuxième César

21h52 : Marina Fois vient remettre le César du meilleur espoir masculin après une plaisanterie d'Antoine de Caunes sur le rachat par le Qatar des César qui auront lieu l'année prochaine au Parc des Princes.

21h49 : Le César de la meilleure adaptation est attribué à Jacques Audiard et Thomas Bigedain pour De rouille et d'os

21h46 : Antoine de Caunes fait un parallèle entre le droit d'adapter et le droit de se marier ou d'adopter pour tous... pour le César de la meilleure adaptation remis par Céline Salette.

21h44 : Pas moins de six personnes  sur scène pour recevoir le César à Ernest et Célestine qui a réalisé 827.000 entrées.

21h42 : Le César du meilleur film d'animation est attribué à Ernest et Célestine de Benjamin Renner 

21h38 : Manu Payet entre sur scène par le sol mais la machinerie tombe en panne... Un problème technique et il demande de l'aide à Kevin Costner qui se prête au jeu...

 

Guillaume de Tonquedec, César 2013 du Second rôle masculin.
21h35 : Le César du meilleur acteur dans un second rôle est attribué à Guillaume de Tonquedec dans Le Prénom

 

21h32 : Isabelle Carré vient remettre le César du meilleur second rôle masculin

21h29 : Antoine de Caunes plaisante sur l'envoi de K7 VHS aux acteurs de Amour alors que les films sont envoyés en DVD aux votants. Il se lance dans des statistiques comme 1% des votants qui regardent les films dans le plus simple appareil comme Vincent Lindon. Le film préféré d'Isabelle Huppert serait "La Vérité si je mens ! 3" qu'elle aurait visionné 6 fois ! Vincent Maraval est aussi cité : "mais quel est le con qui finance des films aussi chers... Ah ben c'est moi"

21h25 : "Louise Wimmer" est l'un des films remarqués de l'année 2012 avec 166.000 entrées et déjà lauréat du Louis-Delluc du premier film. C'est très ému, les larmes aux yeux que le jeune réalisateur monte sur la scène pour son discours de remerciements. Il remercie l'actrice principale du film, Corinne Masiero, « c'est quoi ce délire... il est à toi aussi ».

21h24 : Le César du meilleur premier film est attribué à Louise Wimmer de Cyril Menneguin  

21h23 : Ludivine Sagnier vient remettre le César du meilleur premier film

21h19 : Izia Higelin remercie le réalisateur Patrick Mille, la musique, le cinéma et annonce aller danser seule dans un coin. Elle repart aussi avec les talons aiguilles de Lambert Wilson.

21h18 : Le César du meilleur espoir féminin est attribué à  Izia Higelin pour Mauvaise fille (Lire aussi : CESAR 2013 Izia Higelin, "mauvaise fille" et meilleur espoir féminin)

21h17 : Le César du meilleur espoir féminin est remis par Lambert Wilson qui arrive en talons aiguilles... Il se dit vexé de ne pas être dans la liste des nommées au César du meilleur espoir féminin.

21h15 : Antoine de Caunes entame son discours sur le cinéma français qui nous a fait rêver, notamment avec les réactions à l'article de Vincent Maraval...et de lancer quelques jeux de mots style "pourquoi a-t-on retrouvé les jambes de Marion Cotillard en Roumanie dans une barquette de lasagne".

21h05 : Le discours de Jamel Debbouze est suivi d'un petit montage mêlant des scènes issues des films nommés cette année et mettant en scène Antoine de Caunes : De rouille et d'os, Amour, Astérix et Obélix : au service secret de sa Majesté, Cloclo, Sur la piste du Marsupilami et la fameuse scène quand Lambert Wilson fait une chorégraphie sur I'm Alive de Céline Dion.

21h00 : Jamel Debbouze arrive sur la scène et remercie Alain Terzian, président des César et démarre son discours, celui de Guillaume Cante l'année dernière ! Le ton est donné... "Je suis le président de la cérémonie des César ! Sa mère ! Oh my god ça fait plaisir"... "Moi président des César je serai le président de tous les nommés..." déclare l'acteur en référence à François Hollande. Il veut même former son gouvernement du cinéma avec Sami Nacéri à la Justice, Gérard Depardieu au Tourisme, Vincent Maraval et Thomas Langmann à la Justice, Jérôme Seydoux au Travail et à l'emploi et Basile Boli à la Défense.

20h50 : Qui ressortira vainqueur de cette 38e cérémonie des César ? "Camille Redouble" de Noémie Lvovsky et ses treize nominations ou plus surement "Amour" de Michael Haneke, "De rouille et d'os" de Jacques Audiard, "Les Adieux à la reine" de Benoît Jacquot ou "Holy Motors" de Leos Carax... Bienvenue sur TF1 News pour vivre en direct cette nouvelle nuit du cinéma français.

La plupart des nommés ainsi que les personnalités chargées de remettre les trophées mais surtout le tout cinéma sont installés dans la salle du Théâtre du Chatelet à Paris dasn l'attente de l'ouverture des hostilités. Antoine de Caunes est pour la neuvième fois le maître de cérémonie tandis que Jamel Debbouze est le président de la soirée. Un gage de bonne humeur dans le contexte très polémique entourant le salaire des acteurs français.

Toutes les nominations :

Meilleur film
Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot
Amour de Michael Haneke
Camille redouble de Noémie Lvovsky
Dans la maison de François Ozon
De rouille et d'os de Jacques Audiard
Holy Motors de Léos Carax
Le Prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

Meilleur réalisateur
Benoît Jacquot pour Les Adieux à la reine
Michael Haneke pour Amour
Noémie Lvovsky pour Camille redouble
François Ozon pour Dans la maison
Jacques Audiard pour De rouille et d'os
Léos Carax pour Holy Motors
Stéphane Brizé pour Quelques heures de printemps

Meilleur acteur
Jean-Pierre Bacri pour Cherchez Hortense
Patrick Bruel pour Le Prénom
Denis Lavant pour Holy Motors
Vincent Lindon pourQuelques heures de printemps
Fabrice Luchini pour Dans la maison
Jérémie Renier pour Cloclo
Jean-Louis Trintignant Amour

Meilleure actrice
Marion Cotillard pour De rouille et d'os
Catherine Frot pour Les Saveurs du palais
Noémie Lvovsky pour Camille redouble
Corinne Masiero pour Louise Wimmer
Emmanuelle Riva pour Amour
Léa Seydoux pour Les Adieux à la reine
Hélène Vincent pour Quelques heures de printemps

Meilleur acteur dans un second rôle
Guillaume de Tonquédec pour Le Prénom
Samir Guesmi pour Camille redouble
Benoît Magimel pour Cloclo
Claude Rich Cherchez Hortense
Michel Vuillermoz pour Camille redouble
 
Meilleure actrice dans un second rôle
Valérie Benguigui pour Le Prénom
Judith Chemla pour Camille redouble
Isabelle Huppert pour Amour
Yolande Moreau pour Camille redouble
Edith Scob pour Holy Motors

Meilleur espoir masculin
Félix Moati pour Télé gaucho
Kacey Mottet Klein L'Enfant d'en haut
Pierre Niney pour Comme des frères
Matthias Schoenaerts pour De rouille et d'os
Ernst Umhauer pour Dans la maison

Meilleur espoir féminin
Alice de Lencquesaing Au galop
Lola Dewaere pour Mince alors !
Julia Faure pour Camille redouble
India Hair pour Camille redouble
Izia Higelin pour Mauvaise fille

Meilleur scénario original
Adieu Berthe - Bruno Podalydès et Denis Podalydès
Amour - Michael Haneke
Camille redouble - Noémie Lvovsky, Florence Seyvos, Maud Ameline et Pierre-Olivier Mattei
Holy Motors - Léos Carax
Quelques heures de printemps - Florence Vignon et Stéphane Brizé

Meilleure adaptation
38 témoins - Lucas Belvaux, adapté du roman Est-ce ainsi que les femmes meurent ? de Didier Decoin
Les Adieux à la reine - Gilles Taurand et Benoît Jacquot, adapté du roman Les Adieux à la reine de Chantal Thomas
Dans la maison - François Ozon, adapté du roman Le Garçon du dernier rang de Juan Mayorga
De rouille et d'os - Jacques Audiard et Thomas Bidegain, adapté du recueil de nouvelles Rust and Bone de Craig Davidson
Le Prénom - Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, adapté de la pièce Le Prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

Meilleurs décors
Les Adieux à la reine - Katia Wyszkop
Amour - Jean-Vincent Puzos
Cloclo - Philippe Chiffre
Holy Motors - Florian Sanson
Populaire - Sylvie Olivé

Meilleurs costumes
Les Adieux à la reine - Christian Gasc
Augustine - Pascaline Chavanne
Camille redouble - Madeline Fontaine
Cloclo - Mimi Lempicka
Populaire - Charlotte David

Meilleure photographie
Les Adieux à la reine - Romain Winding
Amour - Darius Khondji
De rouille et d'os - Stéphane Fontaine
Holy Motors - Caroline Champetier
Populaire - Guillaume Schiffman

Meilleur montage
Les Adieux à la reine - Luc Barnier
Amour - Monika Willi
Camille redouble - Annette Dutertre et Michel Klochendler
De rouille et d'os - Juliette Welfling
Holy Motors - Nelly Quettier

Meilleur son
Les Adieux à la reine - Brigitte Taillandier, Francis Wargnier et Olivier Goinard
Amour - Guillaume Sciama, Nadine Muse, Jean-Pierre Laforce
Cloclo - Antoine Deflandre, Germain Boulay, Eric Tisserand
De rouille et d'os - Brigitte Taillandier, Pascal Villard et Jean-Paul Hurier
Holy Motors - Erwan Kerzanet, Josefina Rodriguez, Emmanuel Croset

Meilleure musique
Les Adieux à la reine - Bruno Coulais
Camille redouble - Gaëtan Roussel et Joseph Dahan
Dans la maison - Philippe Rombi
De rouille et d'os - Alexandre Desplat
Populaire - Rob et Emmanuel d'Orlando

Meilleur premier film
Augustine d'Alice Winocour
Comme des frères d'Hugo Gélin
Louise Wimmer de Cyril Mennegun
Populaire de Régis Roinsard
Rengaine de Rachid Djaïdani

Meilleur film d'animation
Edmond était un âne de Franck Dion
Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier
Kirikou et les hommes et les femmes de Michel Ocelot
Oh Willy de Emma de Swaef et Marc Roels
Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie

Meilleur film documentaire
Bovines ou la vraie vie des vaches d'Emmanuel Gras
Duch, le maître des forges de l'enfer de Rithy Panh
Les Invisibles de Sébastien Lifshitz
Journal de France de Claudine Nougaret et Raymond Depardon
Les Nouveaux Chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

Meilleur film étranger
Argo de Ben Affleck ( États-Unis)
Bullhead (Rundskop) de Michaël R. Roskam (Belgique)
Laurence Anyways de Xavier Dolan (Canada)
Oslo, 31 août (Oslo, 31. august) de Joachim Trier (Norvège)
La Part des anges (The Angels' Share) de Ken Loach (Royaume-Uni)
Royal Affair (En kongelig affære) de Nikolaj Arcel(Danemark/Suède/République tchèque)
A perdre la raison de Joachim Lafosse (Belgique)

Meilleur court-métrage
Ce n'est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent
Ce qu'il restera de nous de Vincent Macaigne
Le cri du homard de Nicolas Guiot
Les meutes de Manuel Schapira
La Vie parisienne de Vincent Dietschy

Commenter cet article

  • carolingien77 : "Amour", césar du scénario, c'est une plaisanterie !

    Le 23/02/2013 à 00h29
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience