Gladiator : La Version Longue Decortiquee [page 1]

Edité par
le 29 août 2005 à 07h02
Temps de lecture
3min
gladiator3dvdhaut

gladiator3dvdhaut /

À lire aussi
News dossier
Ridley Scott n'est pas l'instigateur de cette version longue de Gladiator, du moins c'est ce que lui-même explique dans une brève introduction au premier disque de ce coffret 3 DVD : "Il s'agit d'une version longue. Ce n'est pas le montage du metteur en scène. Le montage du metteur en scène est celui qui est sorti en salles.".

Inédite en théorie, cette version longue ne fait au final pratiquement que réintégrer comme les rumeurs l'annonçaient la plupart des scènes coupées présentes sur le second DVD du collector sorti en 2001. Présentées alors au format scope mais dans un transfert 4/3 et dans une qualité pire que médiocre, celles-ci ont bien entendu été entièrement étalonnées pour ce nouveau montage, encodées en 16/9, et se fondent à la perfection dans le reste du métrage, tant au niveau de l'image que du son puisque même les doubleurs français ont été rappelés pour l'occasion.



Pour découvrir notre très longue critique du coffret 3DVD, rendez vous dans le test complet en suivant le lien ci-dessous :


Les pages suivantes sont consacrées à une analyse de la version longue, de ces scènes rajoutées, et un rappel des raisons pour lesquelles elles avaient été retirées, en partie selon les propos mêmes de Ridley Scott dans ses commentaires sur la précédente édition.

ANALYSE DE LA VERSION LONGUE
Après la bataille (situé à 16'45 – durée : 1mn10)
Juste avant de rejoindre la fête célébrant sa victoire, Maximus va à l'infirmerie et découvre les blessés dans leurs souffrances. Une scène assez horrible, démontrant une nouvelle fois que le personnage de Russell Crowe reste au côté de ses hommes, mais expliquant aussi pourquoi il se lave les mains du sang dessus à la fête alors que la bataille est terminée depuis des heures. La raison de son retrait selon Ridley Scott était qu'elle ralentissait le rythme du film, et surtout qu'elle en montrait trop alors qu'il préférait se concentrer sur le visage de Crowe pour exprimer les mêmes émotions. Ce en quoi on lui donnerait raison, même si sa réintégration n'est pas dommageable.


Force et recueillement (situé à 31mns37 – durée : 21 sec)
Une toute petite scène dévoilant Marc Aurèle priant ses dieux, avant d'apercevoir son fils Commode au loin venir le rejoindre. L'expression sur le visage de Richard Harris est alors très révélatrice de ce qui va suivre, comme s'il avait peur de sa décision de ne pas nommer son fils comme successeur, gâchant alors son assurance quelques minutes plus tard lorsqu'il lui lui fait face. Une scène dont la réintégration n'était pas nécessaire…


Commenter cet article

      Nous suivre :
      WAT

      logAudience