En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Je compte sur vous" : qui est l'escroc Gilbert Chikli ?


le 30 décembre 2015 à 12h35 , mis à jour le 30 décembre 2015 à 13h27.
Temps de lecture
3min
Gilbert Chikli
A lire aussi
News Ciné-Séries Les escroqueries commises par Gilbert Chikli, condamné en mai 2015, a servi de base de départ pour le nouveau film de Pascal Elbé. Retour sur l'histoire de cet homme qui a arnaqué avec un culot fou plusieurs grandes entreprises et banques françaises.

Dans son deuxième film "Je compte sur vous", Pascal Elbé dépeint le portrait d'un escroc particulièrement convaincant, interprété par Vincent Elbaz. Gilbert est accro à l'arnaque. Elle lui sert à gagner sa vie, mais surtout, il l'aime pour l'adrénaline qu'elle lui procure. Tout petit déjà, sa mère l'envoyait embobiner les huissiers venus saisir le mobilier. Adulte, il complote avec son frère des "arnaques du siècle" mais fait croire à son fils qu'il est agent secret et à sa femme (interprétée par Julie Gayet) qu'il travaille dans le télémarketing.

L'intrigue est inspirée de la vie réelle de Gilbert Chikli, un escroc condamné en mai 2015 par la justice française à sept ans de prison. Mais l'homme coule des jours heureux en Israël, où il s'est réfugié en dès 2009. Entre 2005 et 2006, il est parvenu à se faire remettre des centaines de millions d'euros en utilisant la fameuse technique de "l'arnaque au président". Très simple mais terriblement efficace dès lors que l'escroc possède bagou et force de persuasion. Et de cela, Gilbert Chikli n'en manque pas, bien au contraire.

Le principe consiste à téléphoner à un cadre d'une grande entreprise ou d'un établissement bancaire, de se faire passer pour le PDG de cette société, d'indiquer au salarié au bout du fil qu'il va recevoir un coup de téléphone d'un agent secret de la DGSE (alias Paul Ricar) et qu'il devra suivre les consignes de ce dernier.

"Je ne me revois pas prendre le téléphone"

Son premier gros coup fut la Banque postale. En juillet 2005, il contacte la directrice d'une agence. Avec une grande habileté, Paul Ricar parvient à la manipuler de telle sorte qu'elle lui remette un sac de 358.000 euros. Plusieurs grands groupes, parmi lesquels Accor et Thomson, ou encore des banques comme Barclays ou Caisse d'Epagne, ont été victimes de Gilbert Chikli. Les montants dérobés se comptent en plusieurs centaines de millions d'euros mais la justice n'est jamais parvenue à en faire l'addiction complète. Certaines estimations vont jusqu'à 800 millions d'euros, même si au final Gilbert Chikli n'a touché qu'une petite partie de cet argent.

Ce Parisien, qui a grandi à Belleville, jure à présent avoir tourné la page. Il y a quelques semaines, il confiait aux Echos : "Je fais maintenant dans l'immobilier, j'ai un bureau à Tel-Aviv. Je ne me revois pas prendre le téléphone". D'ailleurs, il n'était pas certain que cela marcherait à nouveau car ce type d'arnaque " a été trop utilisé, tout le monde est au courant". Le film de Pascal Elbé, "Je compte sur vous", va en tout cas participer à faire connaitre cette technique. 

VIDEO.Pacal Elbé : Gilbert Chikli "a été comme un consultant" sur le film

 

VIDEO. "Je compte sur vous", l'histoire d'une arnaque gigantesque

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Le nouveau maillot extérieur de l'AS Monaco dévoilé en réalité virtuelle

      logAudience