En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Kill List" : le film d'horreur de l'été !

RLV photo par
le 11 juillet 2012 à 05h45 , mis à jour le 11 juillet 2012 à 10h24.
Temps de lecture
4min
Kill List

Crédits : Le Pacte

À lire aussi
News Ciné-Séries Un ancien soldat devenu tueur à gages plonge au coeur des ténèbres. Ce film d'horreur signé Ben Wheatley va vous mettre sens dessus dessous. A découvrir dès aujourd'hui en salles, à vos risques et périls !

Mieux vaut ne pas trop en savoir avant de découvrir "Kill List", un cauchemar mis en image par le réalisateur anglais Ben Wheatley.
 
Meurtri dans sa chair et son esprit au cours d'une mission désastreuse à Kiev huit mois plus tôt, Jay, ancien soldat devenu tueur à gages, se retrouve contraint d'accepter un contrat sous la pression de son partenaire Gal et de sa femme, Shen. Jay et Gal reçoivent de leur étrange nouveau client une liste de personnes à éliminer. À mesure qu'ils s'enfoncent dans l'univers sombre et inquiétant de leur mission, Jay recommence à perdre pied : peur et paranoïa le font plonger irrémédiablement au cœur des ténèbres.
 
"Kill List", le film de toutes les surprises
 
Au départ, on se croirait presque chez Ken Loach. Dans un premier temps, ce que le réalisateur Ben Wheatley révèle sur ce couple malmené par la crise transpire le vécu et on ne sera pas tellement surpris d'apprendre qu'Amy Jump, qui a cosigné le scénario, est son épouse. Ensemble, ils se sont amusés à mélanger les genres (la chronique sociale, le polar trash, le buddy movie) et à dispenser des révélations à la fois inattendues et horrifiantes : "Au départ, l'envie avec "Kill List", c'était de réaliser un pur film d'horreur, réaliste et terrifiant. Avec ma femme, nous avons cristallisé des angoisses contemporaines dans le scénario : la perte des proches, la précarité... Le vrai motif, c'est la gratuité : comment nous agissons parfois par pure gratuité ? Comment, pour survivre, on est capable de se compromettre ? Et comment il est possible de rencontrer pire que soi ?"


Dans "Kill List", la tension ne faiblit pas et la construction est tellement habile qu'elle invite à des visionnages répétés. Sans en dire trop, une surprise nous attend en bout de parcours et elle est comme la dernière pièce d'un puzzle qui éclaire l'ensemble du tableau : "Nous voulions que les spectateurs soient choqués et remués par cette fin terrible, et qu'en même temps cette conclusion soit grotesque. Vous allez rire mais nous nous sommes inspirés de "Scoubidou". Ce qu'il y avait de bien dans cette série animée, c'est qu'à la fin de chaque épisode il y a un méchant qui retire son masque et révèle son identité. La plupart du temps, les enfants se font avoir parce que cette personne était supposée sympathique et aidante pendant tout l'épisode. Dans "Kill List", on révèle les méchants à la fin mais on ne les soupçonne pas nécessairement au prime abord. C'est en voyant le film plusieurs fois que l'on réalise tous les indices disséminés et que l'on peut recomposer le puzzle."
 
D'ores et déjà un classique de l'horreur
 
"Kill List" qui lorgne ouvertement vers une tradition ésotérique héritée de "The Wicker Man", de Robin Hardy (1973), impressionne dans sa volonté de déchiffrer la vie comme une énigme paranoïaque, dans sa description d'une société secrète, dans sa capacité à contraindre le spectateur à avaler une invraisemblable vérité, comme valider une théorie du complot. Il n'est pas aberrant d'y voir une méditation sur la croyance, la foi et les forces secrètes qui travaillent notre quotidien le plus familier.

Célébré dernièrement à la Quinzaine des réalisateurs au dernier festival de Cannes avec "Touristes", road-movie bizarre et sanglant qu'il a réalisé juste après "Kill List", Ben Wheatley a fait le tour des festivals internationaux avec cette bombe qui a toutes les qualités pour devenir un petit classique de l'angoisse. A découvrir dès aujourd'hui en salles !

Commenter cet article

  • le_lutin_paris : Regardez la petite maison dans la prairie.

    Le 11/07/2012 à 15h56
  • franky37 : Film d'horreur ou film de violences ?

    Le 11/07/2012 à 14h45
  • lemansky05 : Rien vous oblige a y aller si vous aimer pas !

    Le 11/07/2012 à 08h38
  • arlynet : Encore une belle saleté.

    Le 11/07/2012 à 07h06
      Nous suivre :
      Jennifer Lawrence, Rihanna, Kirsten Dunst... : des photos de stars dénudées fuitent sur Internet

      Jennifer Lawrence, Rihanna, Kirsten Dunst... : des photos de stars dénudées fuitent sur Internet

      logAudience