En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"La belle et la bête" et "Noé", deux films attendus en 2014

RLV photo par
le 02 janvier 2014 à 11h30
Temps de lecture
4min
Léa Seydoux dans "La Belle et la Bête", de Christophe Gans
A lire aussi
News Ciné-Séries D'un côté, "La belle et la bête" de Christophe Gans avec Léa Seydoux et Vincent Cassel; de l'autre, "Noé" de Darren Aronofsky avec Russell Crowe. Deux des événements cinéma les plus attendus de l'année 2014.

La belle et la bête de Christophe Gans est une nouvelle adaptation du conte de Madame de Villeneuve, des années après celle de Jean Cocteau. Léa Seydoux y incarne la belle; Vincent Cassel, la bête. An 1720. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s'exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d'un éprouvant voyage, le marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.

Se sentant responsable du terrible sort qui s'abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n'est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féérie, d'allégresse et de mélancolie. Chaque soir, à l'heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose.

Cette nouvelle variation de La belle et la bête signée Christophe Gans est coproduite par Pathé et Eskwad. Le tournage a commencé en novembre 2012 à Berlin, dans les Studios de Babelsberg, et s'est achevé en février 2013. Le réalisateur retrouve Vincent Cassel onze ans après Le pacte des loups.

Alors  que la précédente version signée Jean Cocteau tenait du réalisme magique, Vincent Cassel confirme que, pour cette version, l'inspiration féérique vient des films d'animation de Hayao Miyazaki. Il assure : "Le tournage de "La belle et la bête" a été une expérience exceptionnelle. Je n'avais encore jamais travaillé avec un corps de bête où je suis censé faire 400 kilos. Apprendre à donner vie à ce personnage, c'était très intéressant. Le film est dans la boîte. L'équipe part aux Etats-Unis à la fin du mois prochain pour finir les effets spéciaux. En tant qu'acteur, je ne cherche pas forcément le défi. Je me retrouve dans des situations où à chaque fois, il y a quelque chose à défendre. Ce qui m'intéresse, c'est comment je vais y arriver."

Outre Vincent Cassel et Léa Seydoux, on retrouve au casting André Dussollier, Eduardo Noriega et Audrey Lamy. La sortie de La belle et la bête est prévue dans nos salles pour le 12 février 2014.

Darren Aronofsky, le réalisateur de Black Swan, cauchemar Polanskien avec Natalie Portman en ballerine schizophrène - qui a tout de même amassé 329 millions de dollars de recettes dans le monde, proposera avec son prochain long métrage, Noé, un fantasme d'adolescent, celui de mettre en scène cette histoire d'une envergure exceptionnelle avec des moyens colossaux.

 

Dans un monde sans espoir, un monde sans pluie ni récoltes, dominé par des chefs de guerre et leurs hordes barbares, Noé est un homme de bien. Combattant aguerri, mais aussi mage et guérisseur, il ne veut que la paix pour lui et sa famille. Pourtant, chaque nuit, Noé était assailli par les visions d'un déluge sans fin, symbole de la destruction de toute vie. Peu à peu, il commence à comprendre le message envoyé par le Créateur : punir les hommes et les exterminer jusqu'au dernier en donnant à Noé une dernière chance de préserver la vie sur Terre.


Venu du cinéma indépendant et préférant se couper un bras plutôt que de couper un plan, Darren Aronofsky est connu pour être rétif aux compromis. Et ses films ont tous été conçus dans la douleur. C'est la plupart du temps un mal pour un bien. Aux commandes de cette superproduction au budget de 125 millions de dollars, Aronofsky pourrait bien signer le film de sa vie, non seulement par l'ampleur du casting (Russell Crowe, Emma Watson, Jennifer Connelly) mais aussi pour les effets spéciaux - toutes les créatures ayant été produites en images de synthèse via la société Industrial Lights and Magic.

 

Celles que l'on verra dans Noé seront différentes, en référence à la fascination du cinéaste pour les corps suppliciés, torturés, hybrides, en pleine métamorphose (voir Pi, Requiem for a dream, Black Swan). Par ailleurs, le protagoniste ferait face à des rencontres plus ou moins hostiles (de grands anges avec six bras et aucune aile) et des visions surnaturelles horrifiantes. Noé sortira le 28 mars dans les salles américaines et dans nos salles le 9 avril 2014.

 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      logAudience