ARCHIVES
DOSSIER : La marque des anges

"La Marque des anges" - Helena Noguerra : "Marrant de donner des ordres à JoeyStarr"

RLV photo par
le 24 juin 2013 à 11h00
Temps de lecture
3min
À lire aussi
News Ciné-Séries INTERVIEW. Dans "La marque des anges - Miserere", l'imprévisible Helena Noguerra donne la réplique à JoeyStarr et Gérard Depardieu dans cette adaptation cinématographique du roman de Jean-Christophe Grangé. Rencontre avec une artiste polyvalente et surprenante.
MYTF1News : Connaissiez-vous le roman de Jean-Christophe Grangé avant le tournage ?
Helena Noguerra : Non, je n'avais pas lu le roman - d'ailleurs, je n'ai jamais lu de romans de Jean-Christophe Grangé. Cela vient du fait que je ne suis pas fan de thrillers à la base. En revanche, ce qui m'a plu lorsque l'on m'a proposé ce personnage dans "La Marque des anges", c'était qu'il s'agisse d'un rôle différent de ceux que l'on m'avait proposé auparavant. J'y voyais la possibilité de jouer un personnage féminin un peu dur, ayant un pouvoir social. Ce n'est pas une môme belles fesses, une femme dans la séduction. C'était la supérieure hiérarchique du personnage joué par JoeyStarr. Et c'était quand même assez marrant de donner des ordres à ce garçon-là. Il y avait un enjeu à défendre, quelque chose de nouveau que j'avais envie de faire. Et je suis heureuse de l'avoir fait.

MYTF1News : Comment avez-vous appréhendé les scènes physiques?
H.N. :
On s'est entraînés, on a eu mal, on a été réparés. On avait un kiné-ostéopathe sur le plateau, heureusement. Au début, on appréhende les cascades parce qu'on se dit que l'on n'y arrivera jamais ; puis, ça devient facile et l'on comprend que c'est plus impressionnant à voir qu'à faire. Du coup, on en fait parfois trop, comme les enfants. On se laisse aller et on se fait mal. Sur certains plans, je suis doublée, aussi... Ce n'est pas moi qui passe à travers la vitre. Je ne suis pas Jean-Paul Belmondo non plus.

MYTF1News : Au cinéma, on vous propose quel genre de rôles?
H.N. :
Quand "L'arnacoeur" m'a rendu plus visible dans la profession, on m'a dit que j'allais tourner des nymphomanes rigolotes et saoulardes. En fait, pas du tout. J'ai eu des propositions différentes. Dans "La vie domestique", de Isabelle Czajka, qui sort en septembre, je joue une femme d'intérieur avec Natacha Régnier, Emmanuelle Devos et Julie Ferrier. L'année prochaine, je vois jouer au théâtre aux côtés de Catherine Hiegel. Je n'ai pas une carrière de dingue mais je veux que ce soit varié et libre.

MYTF1News : Quels sont vos films cultes?
H.N. :
Ma culture est pop. J'aime "Avengers" par exemple. Les thrillers politiques, je connais moins. Même Hitchcock, je connais mal. Mes vraies références viennent de la Nouvelle Vague, des films indépendants très bavards, romantiques ou pop, des comédies musicales... J'aime Demy, Godard, Gus Van Sant, Malick et dans les récents auteurs Raphael Nadjari. Et mon film culte reste "Eureka" de Shinji Aoyama.

Propos recueillis par Romain Le Vern

Commenter cet article

  • ktymwe : N'importe quoi !

    Le 25/06/2013 à 10h46
      Nous suivre :

      Pharrell Williams fond en larmes sur le plateau d'Oprah Winfrey

      logAudience