En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Noomi Rapace et Rachel McAdams se dévorent chez Brian de Palma

RLV photo par
le 24 août 2012 à 10h43 , mis à jour le 24 août 2012 à 11h41.
Temps de lecture
3min
Rachel McAdams et Noomi Rapace dans le film Passion de Brian de Palma
A lire aussi
CinémaSix ans après son adaptation du Dahlia Noir, de James Ellroy, Brian de Palma revient aux commandes d'un projet surprenant : "Passion", un remake du dernier film d'Alain Corneau. Deux actrices mises en abyme par un maître de la manipulation.

Brian de Palma, le réalisateur de "Scarface", "Body Double" ou encore "Mission Impossible", est fasciné par le cinéma et les interrogations qu'il suscite. Il ne peut s'empêcher de donner à presque toutes ses histoires la forme de mises en scène. Rappelons que, pendant son adolescence, sa maîtrise de l'électronique et son ingéniosité lui ont essentiellement servi à espionner : espionner les filles sous la douche, espionner son père pour prouver que ce dernier entretenait une liaison extra-conjugale. Alors qu'il se destinait à des études de physique et au moment où ses parents divorcent grâce ou à cause de lui, De Palma a alors réalisé assez vite que son obsession voyeuriste et ses compétences techniciennes le prédestinaient plus sûrement au monde du cinéma.

 

 

Elles devraient de nouveau être exploitées dans "Passion", son nouveau long métrage, un remake de "Crime d'amour", d'Alain Corneau. Comme dans l'original où s'affrontaient Kristin Scott-Thomas et Ludivine Sagnier, De Palma dissèque la relation trouble entre deux femmes (ici, Noomi Rapace, révélée dans la trilogie "Millénium" et dernièrement dans "Prometheus", de Ridley Scott, et Rachel McAdams) - l'une abusant de son ascendance de chef et de son pouvoir de séduction sur sa jeune assistante. La gentille, c'est Noomi Rapace et la méchante, Rachel McAdams. Du moins, au début.

 

Le baiser de la femme-araignée

 

"Passion" s'annonce clairement comme un thriller psycho-sexuel chaud dans l'univers froid d'une multinationale. Comme le démontrent les premières images, il renvoie à cette tradition un peu passée de mode et perdue des cauchemars domestiques pimentés d'érotisme qui faisaient florès dans les années 80-90 - à l'instar de "JF partagerait appartement", de Barbet Schroeder. Espérons que Noomi Rapace et Rachel McAdams soient à la hauteur de leurs aînées, Bridget Fonda et Jennifer Jason Leigh. Espérons aussi et surtout que Brian de Palma retrouvera un peu de sa grandeur.

 

 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      A la découverte du Grand Trianon

      A la découverte du Grand Trianon

      logAudience