En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pour Joaquin Phoenix, les Oscars c'est de la m...

par
le 19 octobre 2012 à 11h09 , mis à jour le 19 octobre 2012 à 14h07.
Temps de lecture
3min
The Master de Paul Thomas Anderson

Joaquin Phoenix dans le film The Master de Paul Thomas Anderson / Crédits : Metropolitan Filmexport

À lire aussi
News Ciné-Séries Dans une interview, l'acteur américain ne cache pas son dégoût pour la course aux Oscars et autres récompenses. Dommage, le favori de la saison 2013, c'est lui.

En voilà un qui risque fort de passer les semaines qui viennent tranquille sans se soucier de plaire aux membres de l'Académie des Oscars en vue d'obtenir une nomination dans la catégorie meilleur acteur. Lui, c'est Joaquin Phoenix, l'acteur qui a impressionné les premiers spectateurs de "The Master", le prochain film de Paul Thomas Anderson, que nous découvrirons en janvier prochain. Quand on lui demande son avis sur la saison des récompenses, dans un entretien accordé au magazine Interview, il a cette réponse sans ambages : "je pense que c'est de la merde".

Peu soucieux de savoir s'il figurera ou non parmi la liste des nommés à l'Oscar du meilleur acteur, Joaquin Phoenix affirme ne pas vouloir y participer. "C'est une carotte, mais la carotte la plus dégueulasse que j'ai mangée de toute ma vie. Je n'en veux pas" indique-t-il avant d'expliquer que "mettre en compétition les gens... c'est la chose la plus stupide au monde" tout en prenant le soin de préciser que son avis est "totalement subjectif".

Sudjectif ou pas, l'acteur sait de quoi il parle pour avoir déjà eu l'occasion de tester le système de la course aux Oscars pour le film "Walk the Line" en 2006. A l'époque, il avait reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale et avait été nommé à l'Oscar du meilleur acteur. "J'ai vécu la période la plus désagréable de ma vie" raconte l'acteur, "je ne veux plus revivre cette expérience. Je ne sais pas comment l'expliquer."

Grand favori pour l'Oscar

Si les choses sont claires du point de vue de Joaquin Phoenix, qui a déjà eu l'occasion de tourner en dérision le système et le mécanisme de la célébrité dans "I'm Still Here", la décision d'apparaître ou pas parmi les nommés des prochains Oscars, mais aussi des Golden Globes ou des Baftas, ne lui appartient pas. On verra bien, au mois de janvier prochain, si les votants de l'Académie ont fait fi de ces déclarations, qui si elles sont respectables, sont franchement dommageables.

Depuis que le film a été projeté à Venise (pour lequel Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman ont été récompensés) et est sorti aux Etats-Unis, l'acteur faisait figure de grand favori pour la statuette, d'autant qu'avec le soutien du producteur Harvey Weinstein, l'homme qui sait le mieux s'y prendre pour imposer un vainqueur, on pouvait imaginer que c'était déjà plié.

Commenter cet article

  • albert75014 : Je le comprend. Ce type mériterait une récompense pour chacun de ses films, tout comme Philip Seymour Hoffman d'ailleurs.

    Le 19/10/2012 à 11h34
      Nous suivre :
      Sept à huit: Suspendu dans le vide, frissons garantis !

      Sept à huit: Suspendu dans le vide, frissons garantis !

      logAudience