En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Taken 2" : pourquoi ce film va cartonner


le 01 octobre 2012 à 11h52 , mis à jour le 01 octobre 2012 à 16h56.
Temps de lecture
3min
Taken 2 de Olivier Megaton

Taken 2 de Olivier Megaton / Crédits : EuropaCorp Distribution

A lire aussi
News Ciné-Séries Retour sur le phénomène "Taken", dont le second volet sort mercredi prochain au cinéma. Un concentré d'action et de suspens, cette fois-ci à Istanbul, avec un Liam Neeson impitoyable.

Il faut revenir aux sources du phénomène pour comprendre le pourquoi d'un tel succès. En février 2008, sort "Taken" premier du nom, produit par Luc Besson via Europa Corp, co-écrit par Luc Besson et Robert Mark Kamen ("Karate kid", "Bandidas", "Danny the Dog"), et réalisé par Pierre Morel.

Le synopsis est accrocheur. En effet, que peut-on imaginer de pire pour un père que d'assister impuissant à l'enlèvement de sa fille via un téléphone portable ? C'est le cauchemar vécu par Bryan (Liam Neeson), ancien agent des services secrets américains, qui n'a que quelques heures pour arracher Kim des mains d'un redoutable gang spécialisé dans la traite des femmes. Premier problème à résoudre : il est à Los Angeles, elle vient de se faire enlever à Paris.

Aussi rythmé que la série "24 heures chrono"

Le premier "Taken" devait beaucoup à son casting américain composé de têtes aussi connues que respectables : outre Liam Neeson dans le rôle du mercenaire inébranlable, on retrouvait Famke Jansen en mère blessée ou encore Leland Orser ("Seven") en soutien logistique, tous trois étant accompagnés d'une longue liste d'acteurs de séries à la mode tels que Maggie Grace ("Lost"), Katie Cassidy ("Supernatural"), Holly Valance ("Prison Break") ou encore Xander Berkeley ("24 heures chrono" auquel on pensait beaucoup).

Filmé avec un sérieux inébranlable, magnifiquement photographié (de sublimes plans de nuits) et doté d'un script jusqu'auboutiste des plus énergiques, "Taken" numéro un enchainait alors nombre de séquences d'action brutes de décoffrage aussi nombreuses que variées, taquinant la Trilogie Bourne dans leur traitement.

On passait ainsi du combat à main nues abrupte (du CQC direct et violent) aux fusillades sans prisonniers et autres courses poursuites effrénées et destructrices des plus jouissives en pleine capitale, certaines séquences étant par ailleurs empreintes d'une ambiance morbide et désespérée (dont une vente d'esclaves saisissante).

Qu'attendre du second volet ?

Déjà, un changement de réalisateur : on passe de Pierre Morel à Olivier Megaton. Pour rappel, "Taken" fut le succès surprise de l'année 2008 avec 145 millions de dollars rapportés pour un budget initial estimé à 25 millions.

Voilà pourquoi Europa Corp. a rapidement décidé de faire parler la poudre une nouvelle fois dans une suite forcément attendue par les fans d'action. Et puisque les ingrédients ont fonctionné la première fois, "Taken 2" rempile à nouveau avec une histoire de vengeance. Cette fois, ce n'est plus la fille de Bryan Mills (Liam Neeson) qui est kidnappé mais le héros lui-même.

Un an après les évènements dévoilés dans le premier opus, le chef du clan mafieux réclame vengeance et veut à tout prix faire subir le pire à l'ex agent de la CIA. Après avoir mis le feu à Paris, Bryan Mills se retrouve à Istanbul pour sauver sa peau et celle de sa femme Lenore (Famke Janssen), alors que sa fille Kim (Maggie Grace) pourrait jouer un rôle plus actif que précédemment. La mégapole turc va se transformer en impitoyable terrain de chasse.

"Taken 2" sort le 3 octobre 2012 en France. Le premier volet réalisé par Pierre Morel avait cumulé 1 018 518 entrées. La suite pourrait faire bien mieux.

Commenter cet article

  • lap89 : Moi aussi.

    Le 02/10/2012 à 06h30
  • domi.76 : J ai hâte de voir ça !!!!!

    Le 01/10/2012 à 12h56
      Nous suivre :
      Leur avion gèle, ils descendent pour le pousser

      Leur avion gèle, ils descendent pour le pousser

      logAudience