Une Palme D'or Pour Clint Eastwood

Edité par
le 26 février 2009 à 13h03 , mis à jour le 08 octobre 2009 à 00h00.
Temps de lecture
3min
gran_torino_haut2

gran_torino_haut2 /

À lire aussi
News
Les cinéastes ne portent pas de palmes qu’en mai, certains se payent le luxe d’en arborer en plein hiver, sous un peu moins de paillettes, flashs et pluies d’applaudissements que d’habitude, mais avec tout autant de prestige.

Clint Eastwood s’est rendu à de nombreuses reprises sur la croisette, en compétition pour Pale Rider en 1985, Bird en 1988, Chasseur blanc, Cœur noir en 1990, en 2003 pour Mystic River, en 2008 pour L'Echange et en temps que président du jury en 1993.

Le voilà à Cannes, hors les murs, pour une distinction exceptionnelle. Le réalisateur de 78 ans a reçu hier une Palme d’Or des mains de Gilles Jacob et Thierry Frémaux en hommage à son talent. Comme l’explique avec humour le président du festival, il s’agit d’une distinction voulue expressément par les deux plus hauts organisateurs qui n’ont jamais leur mot à dire au moment de la décision des prix. Comparant le vieux Clint aux plus grands (Bresson, Ford, Ozu…), Gilles Jacob a déclaré qu’Eastwood a "très vite compris que la simplicité, la caméra à hauteur d’homme, l’exacte durée d’un plan, la nature de l’objectif, la coupe au montage, la situation des plages musicales, étaient affaire de choix. Dans chaque domaine, il n’y en a qu’un seul – et pas un autre. C’est ainsi qu’on s’installe tout doucement dans l’Histoire du cinéma".


Ce genre de cérémonies, en dehors du festival, n’a eu lieu que deux fois auparavant, en l’honneur de Jeanne Moreau et d’Ingmar Bergman. Voilà qui remet les choses à leur place.
Au lendemain de la sortie de Gran Torino, on ne peut aller que dans le sens de messieurs Frémaux et Jacob.

Clint Eastwood, de passage à Paris pour la sortie de son film Gran Torino, a reçu aujourd’hui lors d’une cérémonie intime, la Palme d’Or du Festival de Cannes des mains de Gilles Jacob et de Thierry Frémaux.
Commenter cet article

  • Dirk Digler : Ah si justement ! parce qu'il a snobé la remise des prix car ça l'emmerdait (il avait prévu un restau, pas que ça à foutre !), alors là on continue à lui décerner des palmes même au restau...je trouve justement que l'humiliation se retourne contre ceux qui veulent à tout prix lui décerner quelque chose ! n'importe ou ! Mais il faut savoir que Clint Eastwood est classe en toutes circonstances du matin au soir (au cas ou on ne te l'avait pas dit, parce que des fois c'est bien de le rappeler :))

    Le 26/02/2009 à 19h58
  • super ninja : La classe ? Je trouve que ça fait plutôt la palme du pauvre, mais bon... Il est reparti la queue entre les jambes pour L'Echange alors on lui donne un prix de consolation.

    Le 26/02/2009 à 18h40
  • Dirk Digler : Parce que la classe c'est d'avoir la palme sans se manger le festival Et bienheureux ce qui en profitent !

    Le 26/02/2009 à 16h59
  • super ninja : LOL Il ne peut pas gagner sa palme à la régulière alors on lui en remet une sous le manteau sans compétition. Bravo, l'artiste ! Et dire que certains cinéastes en ont déjà eu deux...

    Le 26/02/2009 à 14h03
      Nous suivre :
      WAT

      logAudience