En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Critique Paris-Manhattan

Mis en ligne le 18 juillet 2012 à 08h32 par , mis à jour le 18 juillet 2012 à 10h32
Partager
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
Un film léger qui marque le retour à la comédie de la pétillante Alice Taglioni. Frais, léger, décalé comme il faut et plein de surprises.
Affiche du film Paris Manhattan L'HISTOIRE : Une jeune femme de 30 ans qui n'arrive pas à se caser et ne vit qu'à travers sa passion pour Woody Allen et son univers fait enfin la rencontre d'un homme...
Une comédie toute fraîche et pleine de surprises (et on pèse nos mots...)

Pour un premier coup, c'est un coup de maître pour Sophie Lellouche qui signe son premier long métrage avec "Paris-Manhattan". Non que cette comédie romantique réinvente les codes du genre, mais il y a une magie et une gaité parfaitement assumées qui font de ce film l'une des jolies surprises du cinéma français, et ce à plusieurs titres. La réalisatrice a, en effet, eu la bonne idée d'aller chercher Alice Taglioni, charmante en héroïne au grand cœur, que l'on n'avait pas vue depuis longtemps dans une comédie. Là, elle assume son rôle de jeune et jolie célibataire passionnée, à la fois par son métier de pharmacienne et par tout l'univers de Woody Allen. Il y a quelque chose de l'Amélie Poulain de Jeunet dans cette Alice (l'actrice et le personnage portent le même prénom) prête à tout pour aider les autres sans trop se préoccuper de son propre bonheur, jusqu'à ce qu'évidemment, le destin s'en mêle. Après des débuts un peu hésitants, on se retrouve embarqué par ce scénario fantaisiste et par l'hystérie collective qui semble saisir tous les personnages autour de l'héroïne. C'est efficace, très contemporain, enthousiaste mais pas dégoulinant. Une somme de doux ingrédients qui font de "Paris-Manhattan" une comédie toute fraîche, pleine de surprises (et on pèse nos mots...), dans la lignée des meilleures comédies romantiques anglo-saxonnes.

Amélie ERMENAULT 

Paris-Manhattan de Sophie Lellouche
avec excessif

Plus d'infos et voir les photos de «Critique Paris-Manhattan » sur Excessif.com

Commenter cet article

  • honfray2012 : Un Amélie 2 , donc ? au vu des recettes du 1er , on comprend que l'envie de faire une suite ait pu germer dans certains esprits ! sauf qu'Amélie ne peut qu'etre Audrey Tautou et personne d'autre !

    Le 18/07/2012 à 13h27
  • ayrtons11 : Film français? Frais? Surprenant? Ha!

    Le 18/07/2012 à 13h19
      Le fil info
      logAudience