En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le nouveau J.K. Rowling : on l'a lu, et alors ?

Edité par
le 28 septembre 2012 à 05h45 , mis à jour le 28 septembre 2012 à 09h05.
Temps de lecture
3min
"Une place à prendre", le nouveau roman de J.K. Rowling, l'auteure de la saga Harry Potter

"Une place à prendre", le nouveau roman de J.K. Rowling, l'auteure de la saga Harry Potter / Crédits : Grasset/ABACA

À lire aussi
LivresPremier roman pour adultes de l'auteure des aventures du célèbre sorcier Harry Potter, "Une place à prendre" est un roman fleuve teinté d'humour noir de 680 pages.

Rendez-vous ce soir à 20 sur TF1 pour un entretien exclusif avec J.K. Rowling (l'auteur n'a accordé qu'une seule interview à  une télé française) et dès 20h30 sur TF1News pour une version longue de cette entrevue avec l'auteur de Harry Potter.  

Joanne Kathleen Rowling a choisi un univers à mille lieues de celui de son célèbre sorcier, en plantant son décor dans la bourgade fictive de Pagford en Angleterre. La mort soudaine du conseiller Barry Fairweather, engagé corps et âme dans la défense des jeunes en difficulté,  va semer la discorde. La course aux élections pour occuper la "Place à prendre" va déchaîner les passions, les luttes d'influence,  les jalousies et les mensonges.

Le héros disparu Barry reste tout au long du roman le repère moral incontournable. Ses vertus nous évoquent celles attribuées à Harry Potter : la tolérance, la constance et une volonté d'agir sans failles. A la suite de son décès, rancœur et haine vont  donc s'emparer des habitants du village : les enfants vont se liguer contre leurs parents, les épouses contre leurs maris, les nantis contre les pauvres et la délation va aller bon train.

Comédie de mœurs, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier opus pour adultes, très engagé socialement, nous révèle une J.K. Rowling sous un jour inattendu. Le texte est parfois crû, loin du style utilisé par la romancière dans les aventures de Harry Potter. Un retour au réalisme ? J.K. Rowling ne cache pas son enfance difficile , marquée par la maladie de sa mère et une forte mésentente avec son père.

Un livre audacieux, exigeant et captivant. J.K. Rowling y joue sa réputation. Sans compromis. ("Une place à prendre de J.K. Rowling, disponible ce vendredi aux éditions Grasset)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience