En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Des Hommes sans loi

Qui a eu cette idée folle un jour d'interdire l'alcool ?

Edité par
le 07 septembre 2012 à 05h45 , mis à jour le 07 septembre 2012 à 08h47.
Temps de lecture
3min
Des hommes sans loi (Lawless) de John Hillcoat

Des hommes sans loi (Lawless) de John Hillcoat / Crédits : Metropolitan Filmexport

A lire aussi
AmériquesLe 17 Janvier 1920, les Etats-Unis interdisent la production, la vente et le transport d'alcool. A l'origine de cette dérision, les mouvements de tempérance.

Encore à ce jour, les Américains peuvent mourir pour leur pays à 18 ans mais ne peuvent consommer de boissons alcoolisées avant 21 ans. Peut-être à l'origine des réticences d'aujourd'hui, l'ère prohibitionniste.    

On peut retracer l'origine de la loi du 17 Janvier 1920 aux mouvements de tempérance qui militaient pour la modération de la consommation d'alcool à partir du début du 19ème siècle. Composés principalement de femmes et d'hommes religieux, les militants de la tempérance pensent que l'alcool est la source des violences conjugales et des vices de la société.  Ces mouvements prennent de l'ampleur et se  radicalisent, prônant ainsi l'interdiction de vente et de consommation d'alcool.

 

Seule exception, les vins de messe... 

 

En 1851, le Maine est le premier Etat à établir la prohibition. Quatre années plus tard, 12 autres Etats l'imitent et interdisent la vente et la production d'alcool. En 1918, plus de la moitié des Etats sont des « dry states », non pas à sec mais à l'eau en l'occurrence. En 1919, le 18ème Amendement est ratifié et l'ensemble des Etats font donc l'expérience de la prohibition. Le Volstead Act précise que l'interdiction inclut les boissons alcoolisées à plus de 0,5%. Ironie du sort, seulement les vins religieux et les alcools médicaux sont permis. Le président Woodrow Wilson, n'étant pas un fervent prohibitionniste, use de son droit de véto contre le Volstead Act. Cependant, le Congrès passe outre.

 

Il faut attendre la dépression pour boire

 

Après les années 20, période très prospère économiquement mais caractérisée par une montée des crimes, la crise incite le président Franklin D. Roosevelt à revenir sur le 18ème Amendement. Il décide que l'industrie des boissons alcoolisées est une source de revenus considérable et arrête l'expérience « noble ». Ainsi, en 1933, le 21ème Amendement est ratifié et met fin à l'ère de la prohibition.

Le 18ème Amendement est le seul amendement constitutionnel américain à avoir été aboli.

 

Le film "Des Hommes sans loi" de John Hillcoat avec Tom Hardy, Shia LaBeouf, Jessica Chastain, Gary Oldman, Guy Pearce sera sur les écrans le 12 septembre 2012.

Commenter cet article

  • grand77 : Faut savoir se soigner, entretenir sa santé, bien se délecter de la richesse incommensurable de notre glorieuse et renommée gastronomie!

    Le 11/09/2012 à 21h01
  • grand77 : Arrêtez de confondre tous le temps alcool et boissons alcoolisées. Ce n'est pas juste. Ne pas s'exprimer avec justesse fait qu'on n'est pas précis, donc juste dans son discours. (L'alcool à 70, ou 90°, est en vente libre et sert à soigner, désinfecter plais et boutons. A défaut, on peux très bien utiliser du bourbon bas de gamme ou de la goutte, etc, qui servent aussi à soigner le rhume, la grippe, l'angine,... L'alcool à brûler à de multiples usages et est un produit d'entretien, et qui plus est, un désinfectant du meilleur prix!)

    Le 11/09/2012 à 20h59
  • droitdequestion : Sait pas...on se débrouille même sans

    Le 07/09/2012 à 07h43
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience