ARCHIVES

Chanel attaqué pour contrefaçon


le 10 octobre 2005 à 17h05
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Chanel défilé Paris été 2006 collection

Crédits : AFP

À lire aussi
EconomieLa maison Chanel a été assignée en justice par un sous-traitant, la société World Tricot basée, qui accuse le couturier d'avoir contrefait et commercialisé à son insu un modèle de veste préalablement refusé.

La maison Chanel ne serait pas seulement victime de contrefaçon mais pourrait en être l'acteur. C'est ce dont l'accuse une petite société de sous-traitance nommée World Tricot. Née à la fin des années 1980 sous la forme d'une association de réinsertion pour les femmes sans emploi, World Tricot est aujourd'hui devenue une SARL travaillant pour les plus grands noms de la haute couture, de Dior à Christian Lacroix en passant par Chanel, Jean-Paul Gaultier, Givenchy ou Kenzo. La fondatrice, Carmen Colle, une ex-animatrice de quartier, dit avoir reconnu son modèle dans la vitrine d'une boutique Chanel, à l'occasion d'un séjour à Tokyo en mars 2005. Or elle assure avoir proposé sans succès à Chanel le même "demi-devant" de veste féminine, avec un motif de maille identique, dès la mi-2004 : la maison avait alors invoqué un refus de son directeur de collections Karl Lagerfeld, selon Mme Colle.

Après une mise en demeure de Chanel, puis une assignation en juin, l'affaire a fait l'objet le 27 septembre d'une audience en référé au tribunal de commerce de Nanterre à l'issue de laquelle Chanel s'est engagé à fournir à la justice diverses pièces relatives au dossier. L'affaire est d'autant plus importante pour Carmen Colle que Chanel, qu'elle comptait depuis 1998 parmi ses clients, avait représenté en 2004 près des deux tiers de son chiffre d'affaires. Cette année, les commandes de Chanel ont drastiquement chuté, selon World Tricot.

Problème de maille

Mardi matin, Chanel a réagit en affirmant qu'elle n'a pas été assignée en contrefaçon par la société World Tricot, mais que World Tricot "a seulement demandé au juge de l'obliger à lui fournir des renseignements, elle s'est vue déboutée de ses demandes".

World Tricot emploie aujourd'hui plusieurs dizaines de salariés. Fondée à la fin des années 1980 grâce à une subvention de 20.000 francs (environ 3.000 euros) de la fondation Abbé Pierre, elle est devenue SARL en 1990 avant de se faire un nom dans le secteur de la maille de luxe.

Commenter cet article

  • Johanna : Officier des douanes, cette affaire m'aurait bien fait rire...s'il elle n'en était aussi grave.

    Le 11/10/2005 à 08h04
      Nous suivre :

      Une mystérieuse boule de feu embrase le ciel de Russie

      logAudience