En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sogerma : EADS se donne du temps


le 19 mai 2006 à 08h32
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Sogerma EADS Mérignac enseigne aéronautique avion aviation

Sogerma EADS Mérignac enseigne aéronautique avion aviation / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
EconomieLe président du groupe, Noël Forgeard, va se donner du temps au sujet de la fermeture, annoncée le 12 mai, du site Sogerma de Mérignac en Gironde. Les élus locaux y voient un premier pas.

EADS a entendu les critiques. Le ministre délégué à l'Industrie, François Loos a assuré jeudi que leprésident du groupe, Noël Forgeard, allait "se donner du temps" au sujet de la fermeture, annoncée le 12 mai, du site Sogerma de Mérignac en Gironde. Selon l'intersyndicale (CFE-CGC, CFDT, FO et CGT), reçue vendredi matin à Paris par le ministre  délégué à l'Emploi Gérard Larcher, le moratoire ne dépasserait pas "fin juin". EADS a également évoqué l'idée d'amener dans la région "des emplois dans la haute technologie et pourquoi pas dans l'aéronautique".

Le président de  la région Aquitaine, Alain Rousset (PS), "attend maintenant du groupe EADS un véritable plan industriel". Le député-maire de Bordeaux Hugues Martin (UMP) a salué "une première et  belle victoire", tandis que celui de Bègles, Noël Mamère (Vert) y a vu "plutôt  un bon signe et un premier pas", encore insuffisant. L'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius a estimé dans  l'après-midi à Mérignac qu'"il y a un premier recul mais on est loin du compte".

La Défense se défend

Le Comité d'entreprise du mardi 23 mai "ne portera pas sur  le Plan de sauvegarde de l'emploi, mais sur une concertation sur l'avenir  industriel et aéronautique à Mérignac et sur les pistes qu'EADS doit dégager pour ce pôle aéronautique", a précisé François Loos. Selon le communiqué du ministère, M. Forgeard "s'est engagé" à ce que "toute  évolution des effectifs" se fasse "sans licenciement et, dans un premier temps, sur proposition de poste au sein de EADS". Le groupe a confirmé jeudi soir être en mesure de proposer à chaque salarié un emploi qui corresponde à sa formation. 

De son côté, le ministère de la Défense a assuré jeudi ne pas être à l'origine des difficultés de la Sogerma, qui avait perdu en 2002 un contrat d'entretien des avions gros-porteurs militaires français C-130, assurant que "depuis plusieurs années, l'activité militaire de la Sogerma était marginale".

Commenter cet article

  • Marlee : Moi je trouve bisard que eads est des probleme au moment que un dirigent a des problemes?? bisard,bisard

    Le 19/05/2006 à 10h56
  • Bob : Sacré contradiction : Aubry (PS) a créé les 35h en faisant croire aux Français que les entreprises resteraient compétitives. Richard (PS) décide que la maintenance des Avions militaires se feraient au Portugal car moins cher (EADS moins compétitive à cause des 35h ?) et Ségolène Royal critique aujourd'hui dans sa politique de l'économie les 35h !! Le PS a soutenu les 35h tout en délocalisant les frais d'entretient et aujourd'hui, une PS, mal à droite ?, dénonce les 35h !! Pas trop sérieux !! Mais c'est une belle leçon de morale : Ne croyez pas trop le PS...

    Le 19/05/2006 à 09h44
  • Vastre : Il est trop tard pour arbitrer EADS contre Dassault. Les actionnaires qui fréquentent l'Etat dans le capital de compagnies comme EADS, EDF ou GDF feraient bien de quitter d'urgence le navire en prenant leur bénéfice avant qu'il ait fondu !

    Le 19/05/2006 à 09h24
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience