En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Vers une pénurie de carburants en Corse


le 20 mai 2006 à 18h16
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Carburant pénurie Corse grève essence
A lire aussi
EconomieLe blocage des dépôts d'hydrocarbures d'Ajaccio et de Bastia par les porteurs en grève de Corse-Matin fait planer une grave menace sur l'approvisionnement de l'île en carburants. D'après la préfecture d'Ajaccio, la pénurie pourrait se faire sentir dès dimanche après-midi dans l'ensemble de l'île.

Le risque se précise. Le blocage des dépôts d'hydrocarbures d'Ajaccio et de Bastia par les porteurs en grève de Corse-Matin fait planer une grave menace sur l'approvisionnement de l'île en carburants. D'après la préfecture d'Ajaccio, la pénurie pourrait se faire sentir dès samedi après-midi dans les régions rurales de Corse où la capacité de stockage des stations-service n'est pas très grande et dimanche après-midi dans l'ensemble de l'île.

Depuis jeudi, lorsque les porteurs en grève ont bloqué les dépôts d'hydrocarbures, de nombreux Corses ont fait le plein de leurs véhicules et rempli des jerricans pour parer à la difficulté prévisible de s'approvisionner en carburants.

Le blocus maintenu jusqu'à mardi

Les porteurs de Corse-Matin sont en grève depuis le 18 avril pour des raisons salariales et le journal n'a plus paru depuis le 20 avril. Les négociations entre les grévistes et la direction de Nice-Matin, qui édite Corse-Matin, ont été suspendues vendredi jusqu'à mardi.

"Nous sommes plus près d'un accord que nous l'étions (jeudi NDLR)", avait déclaré vendredi Jean-Marie Orsoni, délégué du Syndicat des travailleurs corses (STC, nationaliste) à Publinice Services, avant d'ajouter : "Mais, dans l'attente, le blocus des dépôts pétroliers est maintenu jusqu'à cette date".

Des "pertes incalculables"

Selon le responsable d'un réseau de plusieurs unités de distribution de carburant en Corse-du-Sud, "cette prise en otage des professionnels et des consommateurs est scandaleuse. Le plus choquant, c'est l'absence d'action de la part des pouvoirs publics (...) On laisse faire une poignée de gens qui paralysent toute l'île et provoquent des pertes incalculables".

"En dehors d'une éventuelle réquisition prévue par la loi afin d'assurer le fonctionnement des services prioritaires, des équipes de secours, des hôpitaux, de la police et de certains services collectifs, rien ne justifie légalement notre intervention, sachant que les responsables des sites de stockage n'ont pas formulé de demande (...) et n'ont pas déposé de référé auprès de la justice", indiquait-on samedi à la préfecture de Corse.

Parallèlement au blocus des dépôts d'hydrocarbures, le STC a déposé des préavis de grève à la SNCM et à la CMN (transports maritimes), qui seront effectifs mardi, "pour mettre la pression sur la direction de Nice-Matin", selon le syndicat nationaliste. Le STC a démontré à plusieurs reprises dans un passé récent qu'il avait la capacité de paralyser l'île, grâce à ses bastions dans les transports maritimes et routiers et la distribution des hydrocarbures.

Commenter cet article

  • Jean : L'Etat laisse faire en attendant le jour où les Français diront aux Corses : ça suffit ! Si les Corses veulent l'indépendance qu'on la leur donne, si ils ne la veulent pas qu'ils virent eux même les nationalistes qui les représentent...

    Le 21/05/2006 à 15h55
  • Jacques : Bonjour, so corsu (je suis corse) ; Je suuis emmerdé comme tout le monde ici par les grèves . Pour juger il faudrait que l'on me dise quelles sont les revendications ddes livreurs de journaux ! (on n' en sait rien) on ne nous dis pas la raison du refus de leurs demandes (bien expliquees bien sûr). Ils ont bloqué les jpournaux .... resultat : rien . Ils bloquent l'essence : cà emmerde les gens ..et surtout l'etat qui a un manque à gagner sur les taxes ! Ils vont obtenir ce qu'ils demandent quand même ! ALORS POURQUOI FAIRE TRAINER LE CONFLIT !! et puis faire porter le chapeau aux nationnalistes (qui ne sont pas concernés par la distribution d'eun torchon colonialiste si ce bn'est que pour y lire les avis de décès et les reunion d'anciens combattants et des reunions de vieux a qui on apprend a jouer aux dames et a faire des napperons . essayez de me dire quelles sont ces revendications .( ah! la distribution des journax dazns les communes rurales est un Travail et c'est très dur , que ce soit l'été ou l'hiver ) voilà ! essayez de me donner des arguments .

    Le 21/05/2006 à 15h11
  • Dominique : Les politiques donnent l'exemple!

    Le 21/05/2006 à 15h06
  • Didier : La grève est un droit. Elle consiste à arrêter le travail pas à prendre en otage une ile toute entière ! Une seule réaction possible: La force . Que fait le gouvernement ?

    Le 21/05/2006 à 14h34
  • Nika : Blocus des lycées , des universités, des dépôts de carburant etc , c'est illégal mais Chirac n'ose pas faire appliquer la loi et cela s'appelle l'anarchie (De Gaulle aurait dit la chienlit) . Quel bordel !!!!!!

    Le 21/05/2006 à 11h36
      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience