En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pas de pause estivale pour Villepin

Edité par
le 31 juillet 2006 à 11h16
Temps de lecture
4min
Villepin Mantes-la-Jolie conférence de presse mensuelle juillet

Crédits : LCI

À lire aussi
EconomiePas d'annonces tonitruantes pour la conférence de presse mensuelle du Premier ministre lundi mais un cap maintenu sur le front de l'emploi. Dominique de Villepin a souhaité que le gouvernement maintienne le rythme de son action afin que chaque Français ressente les changements au quotidien.

Parce que le Premier ministre s'est fixé pour objectif que "chaque Français puisse constater des changements" dans sa vie au quotidien, il a déclaré lundi lors de sa 13e conférence de presse mensuelle que "l'essentiel est de garder le rythme de nos actions dans les mois à venir". Rien de très neuf dans le discours de Dominique de Villepin sinon la poursuite de ce qui a déjà été engagé et surtout du ryhtme des actions du gouvernement.

En préambule, il s'est félicité des bons chiffres du chômage qui n'ont cessé de baisser depuis le début de l'année. Et le hasard n'y est pour rien a martelé le Premier ministre qui s'exprimait à la suite d'une visite à Mantes-la-Jolie sur le thème de l'égalité des chances. "La baisse du chômage, ce n'est pas un hasard du calendrier", cela ne "résulte pas de l'évolution démographique, comme certains le prétendent". "Faire croire cela aux Français, c'est irresponsable et c'est refuser de reconnaître les efforts accomplis par nos concitoyens", a-t-il ajouté. "La baisse du chômage, c'est le résultat d'une politique pragmatique et volontariste".

Lutter contre l'échec scolaire

Le Premier ministre a rappelé que l'objectif du gouvernement était de passer sous la barre des deux millions de chômeurs au premier trimestre 2007, rappelant que "le président de la République nous a fixé un cap : permettre au pays d'atteindre un taux de chômage de 8% d'ici l'été 2007". Jean-Louis Borloo, ministre de l'Emploi et de la Cohésion sociale, avait laissé entendre que le taux de chômage pourrait baisser jusqu'à 7% de la population active d'ici trois à quatre ans.

Dominique de Villepin a souhaité mettre l'accent sur le chômage des personnes peu qualifiées et aussi, en amont, sur l'échec scolaire. Il a rappelé la création de 249 collèges ambition-réussite, sur l'opération ordinateur portable et accès à internet à 1 euro. Il a évoqué la création d'internat de la réussite. Une Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances a été créée. "Son directeur sera nommé demain", a précisé le chef du gouvernement.

Un effort supplémentaire pour les PME

Concernant les entreprises, il a annoncé la création de 15 nouvelles zones franches urbaines pour faire revenir les entreprises dans les quartiers défavorisés. Dans le cadre d'un séminaire gouvernemental qui se tiendra lundi soir, Dominique de Villepin a demandé à ses ministres de réfléchir à des mesures favorables aux PME. Il s'est félicité des 230 000 créations d'entreprises cette année, "un record", dont un tiers par des chômeurs. Il s'est dit lundi favorable "à l'instauration au niveau européen d'un quota pour l'accès des PME aux marchés publics", afin d'encourager leur croissance. Le "Plan PME" contient "des mesures sans précédent pour aider les PME fortement créatrices d'emplois", a-t-il dit, ajoutant qu'il "souhaite que ce plan soit mis en oeuvre dans les plus brefs délais".

"Aucune pause n'est possible dans l'action du gouvernement, à l'international comme au national", a conclu le Premier ministre.

Conseil sur l'emploi à l'Elysée

A la veille du dernier Conseil des ministres avant la rentrée, Jacques Chirac a présidé lundi un conseil restreint sur l'emploi avec plusieurs ministres. Le président "a demandé que de nouvelles mesures efficaces pour doper les créations d'emploi soient étudiées au cours de l'été", selon un communiqué de l'Elysée. Il a aussi demandé au gouvernement d'"amplifier le rythme de l'action et de tout mettre en oeuvre pour poursuivre et accélérer la baisse du chômage". Un nouveau conseil restreint aura lieu avant la rentrée "pour arrêter les décisions nécessaires", précise encore l'Elysée. (D'après AFP)

Photo : Dominique de Villepin lundi lors de sa 13e conférence de presse mensuelle
à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines

Commenter cet article

  • Vastre : Pour Monsieur Coulet, Draguignan. Pas de problème; dans quelques mois, notre Premier Ministre retrouvera son écurie : les Affaires Etrangères. Il sera récompensé de ses services par un poste d'ambassadeur de la France à l'ONU, qu'il aura bien mérité. Il sera alors "enfermé" comme vous le souhaitez. La suite de Monsieur de Villepin ne sera peut-être pas plus agréable pour les citoyens.

    Le 31/07/2006 à 16h28
  • PM : Oui il faut enrayer l'échec scolaire à la base de toutes les carences dans le domaine de l'emploi! Mais pour cela il faut hausser le niveau culturel des enseignants, qui est lamentablement bas. Il faudrait des examens périodiques pour eux, afin de les obliger à se cultiver profondément au lieu de se contenter de mijoter dans le nid socialiste. C'est là le problème! Comment transmettre aux jeunes ce que l'on ignore soi-même!!!

    Le 31/07/2006 à 16h28
  • Roucoucou : A laetitia tu vois pas que cela sent les elections..C'est incroyable 7 mois avant les elections tout va être magnifique....Comme me dit ma mère tout est poudre perlin pin pin..

    Le 31/07/2006 à 15h56
  • Julien : Le pauvre!!! pas de vacances!! oh que je le plains ce pauvre Villepin.... Quand finira-t-il de prendre les gens pour des ...??

    Le 31/07/2006 à 15h26
  • JGH : M. De Villepin semble jouer avec les mots en affirmant que "chaque Français doit pouvoir constater les changements". En effet "changement" ne signifie pas forcément "amélioration", sauf lapsus du premier ministre. La plus grande prudence s'impose donc face à un discours aussi ambigu....

    Le 31/07/2006 à 14h59
      Nous suivre :
      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      "La Prut", le plus beau fou rire de LCI : voici pourquoi le journaliste a enlevé son oreillette

      logAudience