En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Chirac veut une solution rapide à la grève des cliniques


le 01 août 2006 à 15h58
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Chirurgien opération clinique hôpital
À lire aussi
EconomieEn grève depuis le 24 juillet, les anesthésistes, chirurgiens et obstétriciens libéraux doivent rencontrer une nouvelle fois mercredi matin le ministre de la Santé afin de trouver une solution à leurs frais d'assurance de plus en plus élevés.

Jacques Chirac veut une solution rapide et pérenne. Pas question pour Xavier Bertrand de partir en vacances sans trouver un compromis qui permette de mettre un terme à la grève des chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens libéraux qui bloque les cliniques depuis une dizaine de jours.  Lors du dernier  conseil des ministres avant les vacances qui s'est tenu mardi à l'Elysée, le chef de l'Etat a jugé inacceptable que de jeunes médecins ne puissent exercer en raison de l'importance de primes d'assurance devenues trop onéreuses.

Le ministre de la Santé avait rencontré vendredi les représentants des trois syndicats de grévistes mais sans succès. Une nouvelle rencontre est prévue mercredi. Les professionnels attendent "des propositions écrites, concrètes et applicables immédiatement", ont-ils indiqué mardi.

Menace sur les maternités

Le ministre devrait présenter un texte qui viserait à réduire le montant des primes à la charge des gynécologues-obstétriciens, anesthésistes et chirurgiens à environ 5.000 euros" annuels. L'assurance maladie prendrait à sa charge le reste.

En attendant, les syndicats avertissent qu'ils "prépareront, en fonction des résultats de la réunion, la suite" de la mobilisation : "Les praticiens des plus grandes maternités libérales et tous les anesthésistes qui leurs sont dédiés, pourront arrêter instantanément leur activité s'ils comprenaient qu'ils étaient une fois encore dupés". Selon la Direction des hôpitaux (Dhos), le taux de grévistes lundi était de 19,49% (contre 29,4% le 25 juillet), avec 157 cliniques privées sur 747 touchées.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      logAudience