ARCHIVES

"Réunion de travail" des praticiens libéraux en grève

Edité par
le 17 août 2006 à 09h57
Temps de lecture
3min
stethoscope medecin medecine santé malade (DR)

Crédits : INTERNE

À lire aussi
EconomieEn grève dans les cliniques privées depuis le 24 juillet, les syndicats de chirurgiens, d'anesthésistes et d'obstétriciens se rencontreront ce jeudi à la Caisse nationale d'assurance maladie pour une "réunion de travail" sur le contentieux tarifaire.

Les syndicats de chirurgiens (UCDF), d'anesthésistes (AAL) et d'obstétriciens (Syngof) libéraux en grève depuis le 24 juillet, et la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) se retrouvent jeudi à la Cnam pour une "réunion de travail" sur le contentieux tarifaire, en présence d'un représentant du cabinet du ministre de la Santé.

Le 2 août, une rencontre entre ces trois syndicats, à l'origine d'un mouvement de grève dans les cliniques privées, et le ministre de la Santé Xavier Bertrand, avait échoué faute d'une entente sur les tarifs. Le mouvement semble toutefois s'essouffler, avec un taux de grévistes de 8,69% en fin de semaine dernière.La rencontre au siège de la Cnam qui doit commencer à 14h30, "sera nécessairement une réunion de travail et non pas une réunion de négociation, qui elle se tiendra le 24 août", a déclaré le directeur général de la Cnam, Frédéric van Roekeghem.

"L'espoir de régler une partie des problèmes" 

Deux thèmes seront essentiellement abordés ce jeudi. L'UCDF, l'AAL et le Syngof réclament, dans un premier temps, une revalorisation de 25% de leurs actes. Selon l'UCDF, cette revalorisation, déjà prévue dans des accords signés le 24 août 2004, n'avait pas été respectée : les chirurgiens de secteur 1 (respectant les tarifs sécu) avaient eu une revalorisation de 18%, et ceux de secteur 2 (honoraires libres) avaient perçu une hausse de 6 à 8%.

Le deuxième sujet abordé jeudi, déjà inscrit dans les accords de 2004, concerne enfin la possibilité d'offrir le choix de l'installation en secteur 1 ou 2 à certains praticiens. "On a l'espoir de régler une partie des problèmes jeudi et de concrétiser le 24 août", a déclaré Philippe Cuq, président de l'UCDF. M. Bertrand a, quant à lui, averti que faute d'entente, il prendrait "ses responsabilités" dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2007.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Entre Morano et Philippot, ça clashe, ça clashe...

      logAudience