En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La cagnotte fiscale 2006 serait de "2 à 3 milliards d'euros"


le 10 septembre 2006 à 22h45
Temps de lecture
3min
TF1/LCI

Thierry Breton lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le 10 septembre 2006 / Crédits : TF1/LCI

EconomieInvité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, Thierry Breton a affirmé que le gouvernement tablait sur "deux à trois milliards" d'euros de plus-values fiscales.

La nouvelle est plutôt bonne. Thierry Breton a affirmé dimanche que le gouvernement tablait sur "deux à trois milliards" d'euros de plus-values fiscales et prévoyait désormais plus de 250.000 créations nettes d'emplois en 2006, conséquence d'une bonne "dynamique de croissance".

Interrogé lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI sur les propos du président de la Commission des finances du Sénat, Jean Arthuis, qui avait estimé jeudi à environ cinq milliards d'euros le montant des rentrées fiscales supplémentaires, le ministre de l'Economie et des Finances s'est montré extrêmement prudent. "Je confirme que les recettes fiscales rentrent bien, parce que l'activité économique est repartie", a dit le ministre, en réactualisant sa précédente fourchette de cagnotte fiscale qui était jusqu'ici de "1 à 3 milliards". "Aujourd'hui, c'est plutôt entre 2 et 3 milliards plutôt qu'entre 1 et 3", a-t-il dit, en prévenant qu'il ne s'agissait que de montants "estimés" à ce jour. Il a assuré de nouveau que cette cagnotte irait au désendettement de l'Etat.

"La raison va l'emporter"

Thierry Breton a réaffirmé également un objectif de croissance du PIB de 2,25% comme hypothèse pour bâtir le budget 2007, estimant que la France était "repartie sur un dynamique de croissance assez forte". Conséquence de cette bonne tenue de l'économie, le ministre a révisé à la hausse ses prévisions de créations nettes d'emplois pour 2006. "On a dit aux alentours de 250.000, moi je le vois maintenant plutôt entre 250.000 et 300.000". Il a également dit "maintenir" sa prévision de progression du pouvoir d'achat des ménages de 2,4% en 2006, un chiffre fortement contesté par les syndicats et les associations de consommateurs.

Au sujet du débat sur la privatisation de Gaz de France, le ministre de l'Economie s'est dit persuadé que, face à l'avalanche d'amendements présentés par l'opposition au parlement, "la raison (allait) l'emporter". Interrogé sur la durée du débat parlementaire et un possible recours à l'article 49-3 de la Constitution, le ministre s'est gardé de répondre. "Il faut un débat de fond", a redit le ministre, tout en se refusant à fixer une date butoir. 

Enfin, interrogé sur la réforme fiscale qui doit entrer en vigueur en janvier 2007, le ministre de l'Economie a annoncé qu'il souhaitait ajouter un mécanisme de remboursement anticipé en début d'année aux contribuables des trop-perçus de l'impôt sur le revenu afin que "l'Etat ne fasse pas sa trésorerie sur le dos des contribuables".

D'après AFP

(Image TF1/LCI - Thierry Breton au Grand Jury, le 10 septembre)

Commenter cet article

  • Ludo : Si les journalistes pouvaient éviter d'utiliser le terme " cagnotte " là où il n'y a guère qu'une dérisoire réduction d'un déficit chronique . Laissez donc cette sémantique fallacieuse aux syndicalistes pour qui piquer le fric du contribuable est un sport national et evitez de vous faire complice de la désinformation contenue dans ce vocable " cagnotte " . A votre décharge , quand Breton parle de désendettement là où il n'y a que moindre endettement , il faut reconnaitre que le ministre ne donne pas l'exemple .

    Le 11/09/2006 à 14h54
  • Liberte : C'est scandaleux d'utiliser le terme Cagnotte. La France vit au dessus de ses moyens a raison de 50 Milliards d'Euros de deficit supplementaire chaque annee. Le 2 ou 3 Milliards d'Euros ne sont pas une cagnotte, ce sont des sommes percues que l'on avait pas anticiper, elle doivent bien sur etre utilisees a reduire le deficit budgetaire de 50 a 48 Milliards d'Euros !!!

    Le 11/09/2006 à 14h02
  • LEROY : Mr Borlot combien de rmistes dans la toute la France ? Qui maintenant sont asujettis au département et non aux gouvernement et après on dit que le PS ou autre arpartenance de gauche augmentent nos impôts locaux ils y sont obligés quand ont sait combien un rmiste touche seul et après c'est selon le nombre de personnes, l'entretien des routes sont venus aussi au département et je suis sure que j'en oublie. Et puis il a oublié qu'il avait trouvé une nouvelle mane les assurances vies? Mais où vont-il nous taxer ??? Vivement 2007

    Le 11/09/2006 à 13h19
  • Xx : Aller, on construit des logements sociaux pour permettre aux petites gens de se loger.

    Le 11/09/2006 à 12h23
  • Pierre : La France a 3000 milliards d'euros de dette si on inclut la secu et les retraites. Ou voyez vous un excedent??? Ca suffit de ces titres tendencieux et de cette information partielle et partiale

    Le 11/09/2006 à 11h49
      Nous suivre :
      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      logAudience