En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Mention très bien pour le confort en vol de l'A380


le 04 septembre 2006 à 18h27
Temps de lecture
3min
TF1/LCI : Les premiers "passagers volontaires" de l'A380 descendant d'avion à leur retour à Toulouse-Blagnac

Les premiers "passagers volontaires" de l'A380 descendant d'avion à leur retour à Toulouse-Blagnac / Crédits : DR

EconomieL'avion géant d'Airbus a effectué lundi un premier vol test avec à son bord 474 salariés volontaires d'Airbus. Un essai grandeur nature qui a permis de faire le tour de l'Europe, de la Corse à la Grande-Bretagne, tout en vérifiant les conditions de confort des passagers. Retrouvez toutes les images du vol.

Les premières images
à l'intérieur de l'A380
Heureux et impressionnés. Les 474 passagers du premier A380 à transporter des voyageurs ont atterri lundi vers 17h à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, à l'endroit même d'où ils avaient décollé le matin.

Ce vol, baptisé "Early long flight" (ELF), qui avait débuté sept heures auparavant, a permis de faire le tour de l'Europe, de la Corse à la Grande-Bretagne, tout en testant les conditions de confort des passagers (lire notre article).

"Quand on se croise, on ne se gêne pas"

En débarquant, tous les passagers, des salariés volontaires d'Airbus, ont loué le silence et l'espace intérieur de l'appareil. "C'est fabuleux, impressionnant, on ne sent pas qu'on décolle, l'avion est très bien isolé et quand on se croise, on ne se gêne pas", s'est ainsi exclamé Ludovic Lesbats, qui travaille à Toulouse sur le projet d'avion de transport militaire A400 M.

Pour Bjorn Abken, salarié de la filiale allemande d'Airbus, "ce qui surprend c'est que l'avion ne semble pas si grand de l'intérieur, tout est bien organisé et bien conçu". Doté d'une taille imposante, Bjorn Abken a simplement regretté avoir été "assis un peu à l'étroit, comme sur les autres avions".

"Silence remarquable"

Jacques Rosay, un chef pilote d'essai d'Airbus qui faisait partie de l'équipage pour ce vol de 6500 km, a qualifié ce premier vol avec passagers de "réussite totale". "Vous ne trouverez pas un seul défaut dans la cuirasse", a-t-il lancé, lui même ravi par "le silence remarquable et le confort du déjeuner en cabine, un peu comme au restaurant".

Ce premier vol Toulouse-Toulouse sera suivi jusqu'au 8 septembre de trois autres qui dureront de 7 à 14 heures, dont un vol de nuit. L'A380 peut transporter entre 550 et 800 passagers en fonction des versions commerciales du très gros porteur.

Les images du décollage

Les images de l'atterrissage

Photo d'ouverture : Les premiers "passagers volontaires" de l'A380 descendant d'avion à leur retour à Toulouse-Blagnac - DR

D'après AFP




Commenter cet article

  • Fred : "le silence remarquable" dommage qu'il n'en soit pas de meme pour ceux qui habite dans la zone de bruit de l'aeroport. J'habite Groslay et c'est un bruit incessant jour ET nuit que nous subissons.

    Le 05/09/2006 à 14h09
  • Bruno : Cette auto congratulation est pénible. Comme si les salariés d'airbus allaient critiquer leur entreprise et leur travail ! et puis, un avion de 500 pers, ou est le progrès ? tasser comme des boeufs...

    Le 05/09/2006 à 13h18
  • Crew69 : Des employés qui travaillent pour Airbus qui disent que l'avion qu'ils ont construit est génial... Vous vous attendiez à quoi????

    Le 05/09/2006 à 12h42
  • R : Se croiser c est bien, mais si on quand on est grand et assis on a les genoux sur les epaules de la personne situé devant vous, ça ne change rien au confort qu il y a dans les avions actuels, ou alors faut voyager en premiere ce qui n est pas donné a tout le monde .alors les places assises sont elles confortables, quand on mesure deux metres peut on s asseoir sans jouer les contorsionistes ? pour le reste du moment qu il se crach pas...

    Le 05/09/2006 à 10h33
  • Ménagère : Qu'est-ce que ça change pour notre pouvoir d'achat, qui est en train de partir en cacahuète ?

    Le 04/09/2006 à 21h28
      Nous suivre :
      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      logAudience