En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

DSK nommé directeur général du FMI


le 28 septembre 2007 à 17h45
Temps de lecture
3min
Dominique Strauss-Kahn

Dominique Strauss-Kahn / Crédits : Mousse/ABACAPRESS

À lire aussi
ConjonctureAgé de 58 ans, l'ancien ministre s'est engagé à aller au bout de son mandat de cinq ans, ce qui compromet ses chances de participer à la présidentielle de 2012.

LCI picto cliquez regardez
Les amis de DSK entre joie et regrets


Le coup de théatre n'a donc pas eu lieu.  Sans surprise, le candidat de l'Union européenne Dominique Strauss-Kahn a été nommé vendredi directeur général du Fonds monétaire international (FMI), succèdant ainsi à l'Espagnol Rodrigo Rato, démissionnaire. DSK avait choisi d'attendre à Santiago du Chili le verdict des 24 membres du conseil d'administration de l'institution financière, qui étaient réunis à Washington. L'ancien ministre s'est déterminé à réformer "sans tarder" l'institution sexagénaire. Il prendra ses fonctions dans un mois. "C'est pour moi une joie, un honneur et une responsabilité", a-t-il déclaré. "Je veux remercier le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker, grâce  à qui tout a commencé; Nicolas Sarkozy, qui au nom de la France a appuyé avec  force ma candidature; les ministres de l'Union européenne qui m'ont fait  confiance et plus largement tous ceux qui m'ont apporté leur voix".

Jeudi, le Brésil et l'Argentine avaient apporté officiellement leur soutien à DSK, qui s'est efforcé tout au long de sa tournée de ne pas apparaître comme "le candidat du Nord contre le Sud ou des riches contre les pauvres". Sur les rangs depuis début juillet, l'ancien ministre socialiste avait mis à profit les semaines précédant l'élection pour consolider sa candidature, notamment dans les pays en développement, à la rencontre de ses électeurs. Il avait aussi été adoubé par les Etats-Unis en toute fin de campagne, tandis que la Russie lui préferait Josef Tosovsky, candidat tchèque.

Il renonce à 2012

Par tradition, les Européens choisissent le directeur général du FMI, alors que les Américains désignent le président de la Banque mondiale, l'institution soeur, elle aussi née après guerre des accords de Bretton Woods. Agé de 58 ans, Dominique Strauss-Kahn est un économiste reconnu qui se veut le  porte-drapeau de la social-démocratie : professeur d'économie et avocat d'affaires, ministre  dans plusieurs gouvernements, ce polyglotte affiche une allure élégante et  décontractée qui lui a souvent valu l'étiquette de dilettante, récusée par ses proches. Il est marié avec Anne Sinclair, et a  publié plusieurs ouvrages dont le dernier, sorti en 2006, s'intitule "365 jours,  journal contre le renoncement".

Le rival malheureux de Ségolène Royal aux primaires socialistes en France, s'est engagé - plus ou moins explicitement - à mettre entre parenthèses d'éventuelles ambitions pour la présidentielle française de 2012.

Nicolas Sarkozy a salué "une grande victoire pour la diplomatie française" après la nomination de Dominique Strauss-Kahn (voir la vidéo). Le chef de l'Etat recevra le nouveau directeur du FMI lundi.

D'après agence

Commenter cet article

  • Liloub : Bravo DSK et monsieur le président.1 candidat en moins pour 2012. SUPER

    Le 29/09/2007 à 09h12
  • Quesada : Alors voilà un bon job pour un socialiste : 490 000 dollars par an de rémunération , après 3 ans dans le poste il a une retraite annuelle de 80 000 dollars .Tout va bien .

    Le 29/09/2007 à 08h18
  • Grégoire : Il va pouvoir s'occuper d'un pays en faillite, qu'il connaît bien !!!

    Le 29/09/2007 à 08h05
  • Champaloux : Curieux ces commentaires laissant penser que SARKOZY éliminerait un concurrent en 2012...! en effet , DSK va au contraire pouvoir s'offrir une légitimité internationale ..et montrer ce dont il est capable ; alors par pitié cessez ces mesquineries permanentes , 2012 c'est encore loin et SARKO a une nouvelle fois fait le choix de l'intelligence sur celui des partis ! au fait , toutes ces nominations à gauche ne font raler personne à l'U.M.P. ?? soyons sérieux , la vie politique a changé avec notre président , il va falloir s'habituer !c'est cà l'efficacité ! et puis , tant qu'il ne trouve pas un strapontin à ROYAL ....

    Le 28/09/2007 à 23h25
  • Magiera : Si mr Strauss- Kahn est à ce poste,c'est à l'appui de Nicolas Sarkozy qu'il le doit en grande partie.C'est là une preuve d'ouverture et d'élargissement,contrairement à ce qu'avance la gauche révolue et battue.Bonne chance à Mr Stauss-Kahn !

    Le 28/09/2007 à 22h25
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience