En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les prix devraient baisser en 2009, mais pas partout

Edité par
le 07 mai 2009 à 17h32
Temps de lecture
3min
Immobilier location vente logement immeuble

Image d'archives / Crédits : LCI

À lire aussi
ConjonctureLes transactions ont reculé de 20% en 2008, avec une "minime" baisse des prix qui devrait devenir "sensible" en 2009. Mais pas à Paris ni dans les grandes villes, prévoient les notaires.

Patience, si vous voulez acheter, la baisse de l'immobilier devrait arriver... Encore faut-il que vous vouliez acheter ailleurs qu'à Paris ou dans les grandes métropoles de province. Car, là, les bonnes nouvelles restent limitées, selon les prévisions des notaires.
 
Voici d'abord pourquoi les notaires peuvent prédire une certaine baisse des prix : le nombre de transactions immobilières dans le neuf et l'ancien a chuté de 20% en 2008 sur l'ensemble de la France, selon la note de conjoncture des notaires publiée jeudi. La chute des volumes de transactions a même été "extrêmement importante" au 4e trimestre. Et le mouvement devrait se poursuivre sur l'année 2009, notamment dans l'ancien, "ladite contraction devant être de plus de 30% en moyenne au premier trimestre" par rapport à la même période de 2008. En 2009, la contraction des volumes de transactions pour le neuf devrait se stabiliser dans de nombreuses régions grâce notamment au doublement du prêt à taux zéro, aux nouvelles mesures fiscales de la loi Scellier et au dispositif Pass Foncier, indique l'étude.
 
Hors Paris et grandes villes, 10% de baisse des prix prévue
 
L'année 2008 a d'ores et déjà été marquée par une baisse des prix sur l'ensemble du territoire, même si celle-ci est restée "minime", constate l'étude. Pour les appartements, les prix ont ainsi reculé de 1,5% sur l'ensemble de la France (-3,5% pour la province, -0,8% sur l'Ile-de-France), tandis que pour les maisons, le montant des transactions a reculé de 4% sur la France (-4,4% sur la province, -3,9% pour l'IDF). Les notaires soulignent que les prix des biens de petite surface (appartements et maisons) ont davantage résisté à la baisse des prix, et que "contrairement à une idée répandue, les primo-accédants n'ont pas déserté le marché immobilier, renforçant même leur présence en 2008 (19,2% contre 19% en 2007)".
 
Pour 2009, "une baisse sensible" des prix devrait s'opérer, même si celle-ci sera "extrêmement contrastée et non uniforme", précisent les notaires. Ainsi, à Paris et dans les grandes métropoles de province, les quartiers d'excellence et les biens "zéro défaut", devraient voir leurs prix se maintenir voire augmenter légèrement. Mais en dehors de cette catégorie bien spécifique, le montant des transactions devrait baisser d'environ 10% dans les métropoles. Les maisons et les terrains à bâtir dans les périphéries de toutes les villes devraient subir une baisse des prix comprise entre 10% et 20%, selon les notaires. Quant au neuf, la baisse se manifestera de "manière modérée, car si le foncier et les matériaux deviennent moins cher, les nouvelles normes environnementales renchérissent le coût de la construction", analysent les notaires.

Commenter cet article

  • AHBO78 : Salut De toute façon c'est de la faute a l'état il manque 1,5 millions de logement ,le livret A servait en partie a financer ou subventionner les constructions des logements sociaux qui s'est raréfié avec un nombre de demande qui a surrenchérie sur les prix de l'immobilier en génerale achats et locations,qu'ils arreteent de spéculer et s'en foutes plein les poches de toutes façons bienfait pour ce qui arrivent la crise financière et banquaire qui nous ont mis dans ce pétrins avec ces entreprise qui délocalisent et licencient sans scrupule et qui fonts des bénéfices énormes,la seul chose qui compte dans ce monde c'est d'avoir une jolie voiture,un I-PHONE et des lunettes façon star du X,les apparences qui prime pas les sentiments ou les choses futile et non utile. Je le sait vous allez me dire que je mélange tout ,mais tout se tient ,alors a quand une révolte pour dire non a tout cela ,il y a quelque temps on parlait du modèle économique ANGLAIS rapprocher les assédic et l'anpe ,résultat de l'opération la livre dégringole POLEMPLOIE soustraite ses chomeur dans le sécteur privé,oui on va travailler jusqu'a 100 ans si il le faut encore faudrait il qu'il crée des emploies pour les jeunes qui sortent de l'école,ON VA DROIT DANS LE MURE JE VOUS DIS . COMME DISAIT LE GENERAL "LES FRANCAIS SONT DES VEAUX"; GOOD LUCK A TOUS

    Le 26/07/2009 à 04h46
  • Mecheri : Comment opposer les avocats, qui gagnent au bas mot 4 fois moins que les notaires, qui pour chaque heureux élu font en moyenne travailler 5 à 6 clercs, sans compter des secrétaires et autres employés ? Mieux encore, s'agissant de la déontologie de certains notaires, je peux sans hésitation aucune car au bout du rouleau, témoigner d'un cas personnel, vécu. Bravo, lorsqu'un officier public, au mépris de toute déontologie baffoue les règles élémentaires, sans aucune impunité !

    Le 28/05/2009 à 02h24
  • Cathy : Et bien moi je n'ai pas attendu une baisse qui est annoncée depuis plusieurs années car entre être locataire avec un loyer de 800 euros par mois pour un appartement 3/4 pièces et être propriétaire d'un pavillon avec jardin pour 950 euros, j'ai vite fait le choix. Quitte à être au max de l'endettement, au moins je suis chez moi. Si acheter revient moins chère qu'être locataire, et bien bonjours les dégâts!!! A méditer

    Le 11/05/2009 à 14h37
  • Knacky : Ca fait 2 ans que les fonds de pensions americains revendent à la pele les acquis immobiliers de paris???? pourquoi àvotre avis??? (courrier international) Il y a que les farfellus pour ne pas ouvrir les yeux, c'est le grand gadin.....

    Le 11/05/2009 à 08h48
  • Karine : Et les locations, alors ? pourquoi ça reste toujours aussi chers ?????, j'ai pas assez d'argent pour acheter, n'ai pas non plus un CDI, donc pas le choix que de louer, mais à 800 ? le 2 pièces sur la côte d'azur quant on est seule....je vous laisse deviner ce qu'il reste...

    Le 10/05/2009 à 15h35
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience