En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

2013 sera une "année noire" pour les entreprises françaises


le 27 septembre 2012 à 16h31 , mis à jour le 27 septembre 2012 à 16h47.
Temps de lecture
3min
Entreprise de produits pour animaux domestiques

Entreprise de produits pour animaux domestiques / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
ConjonctureL'assureur-crédit Euler Hermes s'attend à une "année noire" pour les entreprises françaises en 2013, avec un nombre de cessations de paiement compris entre 64.000 et 65.000 après 63.000 cette année.

Pas d'éclaircie à l'horizon pour l'industrie française : en 2013, l'assureur-crédit estime qu'entre 64.000 et 65.000 entreprises seront en situation de défaillance.  Un nombre qui augmenterait donc de 2% en 2013 après +3% en 2012, sur la base d'une croissance économique de 0,1% cette année et de 0,3% l'an prochain. Euler-Hermes a préféré l'hypothèse qui fait consensus chez les économistes à celle du gouvernement qui prévoit une croissance de 0,3% en 2012 puis de 0,8% en 2013.
 
A la veille de la présentation du projet de budget 2013 qui vise à ramener le déficit public de 4,5% du produit intérieur brut fin 2012 à 3% fin 2013, Euler Hermes estime que cet objectif ne sera pas atteint. Prévoyant un déficit à 3,5% fin 2013, l'assureur-crédit met en garde contre la tentation d'atteindre 3% coûte que coûte. Dans cette hypothèse d'ajustement budgétaire trop rapide, la France verrait son économie se contracter de 0,2%, estime EulerHermes

L'industrie automobile en souffrance

L'assureur crédit prévoit un léger repli du déficit du commerce extérieur l'an prochain à environ 65 milliards d'euros après 70 milliards fin 2012, soit l'équivalent du record enregistré en 2011   "Le commerce extérieur de la France est doublement fragilisé. D'une part, par un manque de franche reprise des débouchés à moyen terme ; d'autre part, par une question de positionnement et de compétitivité-prix", a estimé Ludovic Sénécaut, président du directoire d'Euler Hermes France.
 
Selon Euler Hermes, les perspectives d'évolution de chiffre d'affaires des entreprises sont mal orientées pour 2012, avec une forte décélération pour les PME-PMI et une contraction côté grandes entreprises, 2013 ne permettant qu'une stabilisation.    "Les secteurs qui tirent leur épingle du jeu sont l'industrie agroalimentaire et la chimie", a dit Ludovic Subran. "Les secteurs à la traîne sont les équipementiers automobiles impactés par la chute du marché automobile, la construction, et le transport aérien." 
 

Commenter cet article

  • gaelle1808 : En pleine crise notre gouvernement choisi encore de pomper les travailleurs du privé qui produisent. Et les fonctionnaires, pourquoi ne pas leur enlever leurs 90jours de maintien de salaire en maladie et les mettre au même régime que le privé pour combler le trou de la sécu?! Ras le bol des avantages non justifiés donnés à tout le secteur public! Le secteur privé devrait faire lui aussi une grande grève générale pour protester!

    Le 15/10/2012 à 13h59
  • jim3232 : Allez, encore 4 ans et demi !

    Le 09/10/2012 à 11h39
  • la_guepe25 : Tout ça ....ça vous fait peur à vous ? parce que moi je suis pas rassurée ......

    Le 27/09/2012 à 19h37
  • genouel : Oui depuis début septembre les dépôts de bilan n'ont jamais été si nombreux

    Le 27/09/2012 à 18h53
  • coccinelle69 : Mais non, mais non ne soyez pas pessimiste.... Nous avons notre magicien de l'Elysée qui va tout arranger. Il a dit "le changement c'est maintenant"..

    Le 27/09/2012 à 18h27
      Nous suivre :
      Froide salutation entre Hollande et Filippetti à Florange

      Froide salutation entre Hollande et Filippetti à Florange

      logAudience