En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

71% des diplômés de 2011 ont trouvé un emploi dans l'année


le 03 octobre 2012 à 11h05 , mis à jour le 03 octobre 2012 à 11h08.
Temps de lecture
3min
Des cadres dans une réunion (image prétexte).

Des cadres dans une réunion (image prétexte). / Crédits : Siri Stafford/Lifesize/Thinkstock

À lire aussi
ConjonctureLa situation des diplômés en quête d'un premier emploi s'est améliorée depuis le creux de 2009 (à peine plus de 6 sur 10 avaient un emploi l'année suivant leur diplôme), mais elle reste encore très fragile par rapport à 2007, avant la crise, souligne une enquête de l'Apec.

Plus de 7 jeunes diplômés sur 10 de la promotion 2011 étaient en emploi début 2012, selon une enquête (1) publiée mercredi par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) confirmant que "les mieux lotis" restent ceux sortis d'écoles d'ingénieurs. Cette proportion de diplômés (Bac + 4 et plus) insérés est identique à celle de la promotion 2010, supérieure à celle de 2009 (64%) mais encore largement en dessous du niveau d'avant crise (77%), souligne l'Apec dans un communiqué.

Pour le directeur général de l'Apec Jean-Marie Marx, la situation des diplômés est néanmoins "fragile". Une "dégradation sensible" est à craindre dans les prochains mois, souligne-t-il, car "le marché de l'emploi des cadres s'est fragilisé et les entreprises ont l'intention de recruter moins de débutants qu'auparavant".

Ingénieurs bienvenus

Comme l'année précédente, ce sont les jeunes ingénieurs qui enregistrent les taux d'emploi les plus élevés. En avril 2012, 80% étaient en emploi, contre 69% des universitaires et 72% des diplômés d'écoles de commerce et de gestion. La durée moyenne de recherche est stable, à deux mois. Le salaire médian annuel augmente de 1000 euros: la moitié des diplômés ont été recrutés en dessous de 28.600 euros et l'autre moitié au-dessus. Il baisse seulement pour les diplômés d'écoles de commerce.

L'insertion de ces jeunes diplômés a été plus facile dans les secteurs techniques et technologiques. Ainsi, les filières "informatique, télécommunications, multimédia", "métallurgie, mécanique, aéronautique" et les secteurs médicaux affichent des taux d'emploi supérieurs à 80%. En revanche, les diplômés de "Physique, chimie, biologie, géologie" et "économie" ont plus de difficultés, avec un taux inférieur de 20 points. Globalement, les jeunes ont été embauchés près de deux fois sur trois dans les services et plus des trois quarts dans le privé.

(1) enquête réalisée du 1er au 29 avril 2012 auprès de 4.082 jeunes de niveau Bac + 4 et plus, diplômés en 2011.

Commenter cet article

  • flacleco : A l'inverse, les seniors diplomé et au chômage ne trouve plus de JOB..Pour rappel, l'age de la retraite a été repoussé...alors comment vont'ils faire tous ces séniors laissé sur le bord de la route.? rentrer dans la fonction publique, entreprise d'état et autres...Mais le problèmes c'est que l'age de la retraite chez eux et a 55 Ans...Que reste t'il aux séniors.? La misère?

    Le 09/10/2012 à 09h34
  • romain-jean : Tout dépend du diplôme obtenu !!!!

    Le 03/10/2012 à 18h56
  • jeclfl : C'est peut être vrai, mais j'ai trois cas dans mon entourage : diplimé en 2011 mais un qui est livreur de pizza, l'autre caissier au franprix, et le troisième livreur dans une grende distribution :: arrêtez donc

    Le 03/10/2012 à 13h03
  • ic1980 : Comme quoi malgré la crise une bonne formation reste une valeur sûre surtout dans les filières techniques et du tertiaire. Il n'en est pas de même sans doute pour la pléthore d'étudiants en psycho et autres voie bouchées des facs..

    Le 03/10/2012 à 12h24
      Nous suivre :
      Le pire du foot

      Le pire du foot

      logAudience