En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Crise financière

Aides à la Grèce : Paris et Berlin en désaccord


le 18 août 2012 à 15h44 , mis à jour le 18 août 2012 à 15h49.
Temps de lecture
3min
François Hollande et Angela Merkel, au sommet de l'Otan, le 21/5/12

François Hollande et Angela Merkel, au sommet de l'Otan, le 21/5/12 / Crédits : AFP

À lire aussi
ConjonctureSelon le journal allemand Welt am Sonntag, François Hollande et Angela Merkel sont en désaccord sur les aides financières à accorder à la Grèce. Les deux dirigeants doivent se rencontrer ce jeudi à Berlin.

Discorde au sein du couple franco-allemand au sujet de la Grèce. Selon le journal allemand Welt am Sonntag, François Hollande et Angela Merkel sont en désaccord sur les aides financières à apporter à la Grèce. Le gouvernement allemand refuse un troisième plan d'aide pour Athènes et ne veut pas accorder un sursis à la Grèce pour qu'elle assainisse ses finances, arguant du fait que plus de temps signifie plus d'argent, indiquent des sources européennes.

Le porte-parole de la chancelière Angela Merkel a indiqué mercredi que celle-ci s'en tenait à l'accord en vigueur sur les obligations de la Grèce, lui donnant jusqu'à 2014 pour assainir ses finances et mettre en œuvre les réformes structurelles promises en contrepartie de son sauvetage financier. Cette position est également défendue par plusieurs pays européens, tels que la Finlande, l'Estonie et la Slovaquie, selon la même source.

La France, prête à accorder de nouvelles aides
 
A l'inverse, François Hollande et certains pays du sud de l'Europe seraient prêts à accorder de nouvelles aides à la Grèce afin d'éviter qu'elle ne doive sortir de la zone euro.

Selon le Financial Times de mercredi, la Grèce va demander un rééchelonnement de son plan d'austérité afin d'obtenir deux ans de plus, soit jusqu'en 2016, pour le mener à bien.

Le Premier ministre Antonis Samaras doit rencontrer Angela Merkel le 24 août à Berlin, et le président français François Hollande le 25 à Paris.

Commenter cet article

  • calimero33300 : Mr Hollande à l'habitude de donner, donner, donner !

    Le 21/08/2012 à 23h48
  • mcg35 : Une remarque, en marge de l'article ... La photo d'illustration est très judicieusement choisie ... Mais, elle me fait mal!!! ... J'aimais tellement mieux le climat "Merkozy" ... Avec des tensions, sans doute (normal!), mais doté d'une réelle estime et un respect mutuel certain.

    Le 21/08/2012 à 15h39
  • matger : Je vais me répéter alain-paris pour vous rappeler que grâce à N.Sarkozy,les retraités ont pu conserver leur retraite,lesquelles n'ont pas été amputées,les salariés ont conservé leur salaire,les petits épargnants ont été protégés,ce,en temps de crise.Voyons si ça continuera ainsi avec votre François qui saignera les travailleurs car, d'ores et déjà,il distribue à tout-và un argent qu'il n'a pas.

    Le 21/08/2012 à 15h05
  • mcg35 : @anetta1 (19 août 2012, 08h39) - A cours de documents ou d'arguments?

    Le 21/08/2012 à 14h36
  • ressonnus : C'est pas grave puisque nous on a la " chance " de travailler d'après la gauche,et que pour les autres ils augmenteront leurs différentes allocations. Alors elle est pas belle la vie, avec la gauche?

    Le 21/08/2012 à 11h31
      Nous suivre :
      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      Foresti à la fin de son interview sur TF1 : "C'est déjà fini ? Mais ça va pas du tout !"

      logAudience