En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fabius souhaite la bienvenue aux investisseurs qataris


le 07 octobre 2012 à 20h48 , mis à jour le 07 octobre 2012 à 20h55.
Temps de lecture
3min
Laurent Fabius, lauréat 2011.

Laurent Fabius, lauréat 2011. / Crédits : AFP

À lire aussi
ConjonctureLe chef de la diplomatie française a souhaité dimanche "bienvenue à tous les investisseurs" en évoquant les investissements qataris en France, soulignant que ces derniers n'avaient "aucune pesée sur la politique étrangère" de Paris.

Au moment où le gouvernement est accusé de faire fuire les investisseurs, Laurent Fabius a tenu à accueillir ceux qui faisaient le choix de venir en France : "Bienvenue à tous les investisseurs, dès lors que c'est clair et que ça permet d'apporter des emplois et un soutien", a déclaré M. Fabius lors de l'émission "Tous politiques" France Inter/AFP/Le Monde. "On a beaucoup parlé du Qatar, c'est vrai que son action est souvent spectaculaire. Mais dès lors que ces investissements sont positifs pour la balance française, pour l'emploi, je ne vois pas pourquoi on serait réticents", a poursuivi le ministre des Affaires étrangères. "Ca ne veut pas dire du tout qu'il puisse y avoir une pesée sur notre politique étrangère", a-t-il ajouté. "Nous avons des choix clairs, des principes, mais nous n'obéissons pas à
tel camp ou à tel autre. En politique étrangère, la France est entendue et elle
est attendue. Je crois qu'un pays comme le Qatar et d'autres sont sensibles à
cela", a-t-il estimé. "Nous avons de très bons contacts avec les autorités du Qatar que nous voyons régulièrement et nous sommes parfaitement au clair. Le Qatar a fait le choix d'un partenariat profond avec la France, la France en est heureuse", a-t-il déclaré.

Interrogé sur les raisons des investissements qataris en France, il a estimé que ce pays était "sensible au fait que la France est un pays qui pèse, une des cinq principales puissances du monde, et qu'en même temps nous ne sommes pas alignés"."Les projets d'investissements du Qatar en France, dans le secteur sportif ou pour relancer l'activité dans les banlieues, continuent de susciter des
interrogations dans la classe politique, Après avoir investi dans le secteur sportif, au Paris-Saint-Germain (football et handball) et dans l'achat de droits de diffusion TV, puis sur le marché de l'art, le Qatar s'intéresse depuis fin 2011 aux banlieues françaises, auxquelles il voulait dédier à l'origine un fonds de 50 millions d'euros.
Interrogé sur le montant du fonds, M. Fabius a expliqué "avoir entendu un chiffre de 100 millions d'euros". 

Commenter cet article

  • audeladesmers : @kosotto1. En effet, lorsque j'ai envoyé mon post votre réponse n'était pas encore publiée. J'ai remarqué que les posts sont publiés - et quand ils le sont ! - avec beaucoup de décalage. Donc, ma réponse était pour 69waly, mais elle complète aussi, fortuitement, votre post.

    Le 08/10/2012 à 18h30
  • calltree7 : L' "intérêt" ne se limite peut-être pas qu'au financier ...

    Le 08/10/2012 à 18h13
  • furax1953 : Chacun chez soi.

    Le 08/10/2012 à 13h15
  • modig11 : C'est inadmissible, bientôt nous n'aurons plus aucune entreprise française, pourquoi tant qu'à faire ils ne mettent pas carrément la France à vendre, déjà les chinois ont acheté des vignes qui représentaient vraiment la France à l'étranger, qu'est-ce qu'il va nous rester.

    Le 08/10/2012 à 13h12
  • axellume : Il vont bientot main mise sur la france Amen

    Le 08/10/2012 à 13h01
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience