En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Madrid: la police tire sur les manifestants avec des balles en caoutchouc


le 20 juillet 2012 à 10h03 , mis à jour le 20 juillet 2012 à 10h14.
Temps de lecture
3min
La police espagnole tire des balles en cahoutchou contre les manifestants qui protestent contre le plan de rigueur du gouvernement. Photo prise le 19 juillet 2012.

La police espagnole tire des balles en cahoutchou contre les manifestants qui protestent contre le plan de rigueur du gouvernement. Photo prise le 19 juillet 2012. / Crédits : DR

A lire aussi
ConjonctureLa police espagnole a chargé et tiré sur les manifestants avec des balles en caoutchouc jeudi soir à Madrid à la fin de la grande manifestation contre le plan de rigueur du gouvernement.

Une énorme marée humaine a envahi jeudi soir le centre de Madrid, lors d'une manifestation contre le nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol. Pour les disperser, des policiers ont chargé des petits groupes de manifestants et les ont battus avec des bâtons, dans le secteur de la Puerta del Sol, au centre de la capitale. Les manifestants, qui tentaient de rejoindre le Parlement, étaient arrivés jusqu'aux barrières qui protègent les bâtiments du Congrès, avec un groupe de pompiers en première ligne. Alors qu'une épaisse fumée s'élevait des poubelles en plastique incendiées, quelques manifestants ont décidé de suivre les pompiers en se rapprochant du parlement. La police est alors intervenue en chargeant, tandis que les manifestants répondaient en lançant des objets divers, notamment des bouteilles.
 
Les policiers ont tiré des balles en caoutchouc contre ces petits groupes qui se sont dispersés dans les rues adjacentes. Plusieurs centaines de personnes, selon l'estimation des journalistes sur place, avaient auparavant participé à cette grande manifestation, qui s'est déroulée globalement sans incident. Les syndicats avaient appelé jeudi à manifester dans 80 villes, sous le mot d'ordre "Ils veulent ruiner le pays. Il faut l'empêcher". Les manifestants ont ainsi exprimé leur refus au nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs.

 

Vidéo : les images des incendies entre manifestants et forces de l'ordre à Madrid :

 

Commenter cet article

  • moustig : On va y avoir droit aussi . L'Europe qui devait favoriser les échanges sur le plan économique hé bien c'est raté, c'est chacun pour sa pomme ..................... Pas d'entente, pas d'unité entre les différents pays européens ................... c'est la cata avec un grand A

    Le 20/07/2012 à 14h50
  • marenostrum2 : Ca fait mal au coeur de voir l'Espagne se débattre ainsi. Merci Zapatero d'avoir mis ce pays dans un pareil état. Malheureusement, nous, nous allons vous rejoindre et... rapidement.

    Le 20/07/2012 à 14h40
  • kosotto1 : Infoniko : si le gouvernement précédent n'avait pas laissé filer la dette (600 milliards) à coup de bouclier fiscal et autres cadeaux aux privilégiés, peut être aurions nous eu besoin de trouver seulement la moitié de cette somme !

    Le 20/07/2012 à 14h18
  • rose-marie54 : @kosotto::C'est la guerre civile qui pointe son nez.

    Le 20/07/2012 à 13h55
  • infoniko : Kosotto1 ne parlez d'austerité, vos amis du ps ne veulent pas entendre parler de ce mot. pour en 2013, ils parlent deja de devoir trouver au minimum 33 milliards, il va bien falloir qu'ils se decident a parler d'austerité.

    Le 20/07/2012 à 13h51
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience