En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Montebourg contre une hausse de la CSG


le 07 octobre 2012 à 15h41 , mis à jour le 07 octobre 2012 à 17h21.
Temps de lecture
3min
Montebourg opposé à la délocalisation de centres d'appels

Le / Crédits : LCI

À lire aussi
ConjonctureLe ministre propose de mettre les banques et le secteur immobilier à contribution pour relancer la compétitivité en baissant les charges des entreprises.

CSG augmentée, Montebourg est contre
Le ministre du Redressement productif a  proposé dimanche de mettre les banques et le secteur immobilier à contribution et d'utiliser la "fiscalité écologique" pour relancer la compétitivité en  baissant les charges des entreprises, plutôt que d'augmenter la TVA ou la CSG. Interrogé sur Europe 1 sur la question de la compétitivité des entreprises  françaises, qui doit faire l'objet début novembre d'un rapport très attendu de  l'ancien président d'EADS, Louis Gallois, M. Montebourg a souligné que son  ministère prônait une diminution des "charges ou cotisations sociales pesant sur les entreprises, en contrepartie de l'investissement des entreprises". La proposition du ministre est "une forme de crédit d'allègement de  cotisations contre investissement productif dans les entreprises".
 
Concernant le financement d'un tel dispositif, il s'est dit "assez opposé  voire même totalement opposé, à ce qu'on reprenne les vieilles recettes de la  TVA, qui va frapper les ménages, déstabiliser la consommation, affaiblir  l'économie, y compris la CSG parce que les familles ne peuvent pas y échapper, et donc ce sont une perte de pouvoir d'achat". Selon des informations de presse, le gouvernement étudierait une hausse de  la CSG pour financer partiellement cette aide à la compétitivité qui pourrait avoisiner les 40 milliards d'euros. Le gouvernement a assuré au cours de la semaine que le schéma de financement n'était pas encore arrêté.
 
Montebourg dit avoir préservé 15.000 emplois
Le ministère du Redressement productif a traité à ce jour 119 dossiers d'entreprises en difficulté, ce qui a permis de  préserver environ 15.000 emplois pour près de 5.000 perdus. "Avec les commissaires au Redressement productif", qui relaient l'action du  ministère dans les régions pour tenter d'aider et de sauver les entreprises qui  traversent des difficultés, "nous voyons l'économie quand même très abîmée", et  ce tant du côté des petites que des grandes entreprises, a expliqué le  ministre.
 
Montebourg répond à Parisot
Le gouvernement "n'est pas gestionnaire de plans sociaux" et porte "une vision économique de protection", a répondu dimanche Arnaud Montebourg à la présidente du Medef, Laurence Parisot, qui a critiqué l'"interventionnisme social" du ministre du Redressement productif. Laurence Parisot a estimé dimanche sur Europe 1 que le ministre avait "tort de s'ingérer" dans les discussions sur le plan social de PSA Peugeot Citroën. "Comme beaucoup d'autres, elle s'y fera", a-t-il dit à l'adresse de Laurence Parisot. "Nous n'avons pas été mis au pouvoir par les Français pour faire des cocottes en papier". "C'est la fin du laisser faire. C'est-à-dire qu'on ne peut plus faire tout et n'importe quoi, y compris commettre des erreurs", a expliqué le ministre.

Commenter cet article

  • getro54 : Papi75 je connais un mec qui bosser à l'EDF à Paris au final retraite à 52 ans il s'est installé dans le sud et croyez moi il vie comme un roi grr... et pour en revenir à la CSG pour un gouvernement de gauche je trouve cette mesure anti sociale....

    Le 09/10/2012 à 07h16
  • titizom : Kosotto1 : J'avais le décret sous les yeux parce que moi aussi je vérifie avant d'écrire.....;o) mais je peux également me tromper, moi ! En effet, au JO c'est bien le 24 mais comme dans votre premier commentaire de 9h47 vous ne parliez pas cela, j'ai pris la date du decret a sa voir : "Décret n° 2012-983 du 23 août 2012 relatif au traitement du Président de la République et des membres du Gouvernement." Ce qui est également bon quand on ne précise pas. Sur ce on veille...

    Le 08/10/2012 à 16h15
  • kosotto1 : Non le décret a été publié au JO le 24 août avec effet rétroactif au 15 mai c'est vrai. J 'avais déjà un correcteur en la personne d'audeladesmers, en voici un 2ème avec Titizom. Amis internautes, vous pouvez consultez mes commentaires en toute quiètude. Ils sont hypervérifiés ! lol !

    Le 08/10/2012 à 15h01
  • infoniko : On est deja a 15.5%, çà fait 4.5% de plus. par contre duflos peut ranger sont projet de niches fiscales qui porte son nom, d'ailleurs çà devrait être la niche canta-duflos, car avec une obligation de loyer 20% en dessous des autres et un avantage fiscal pas terrible, une augmentation de csg va planter son histoire.

    Le 08/10/2012 à 13h57
  • infoniko : Quand on est retraité, on peut partir vivre en province et ne pas payer 1 200 ? de loyer mensuel. de plus, beaucoup de retraité sont proprios et même de residences secondaires. faut pas nous prendre pour des jambons quand même.

    Le 08/10/2012 à 13h55
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience