En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

PAC: l'accord franco-allemand remis en question par Berlin ?


le 12 octobre 2012 à 19h39 , mis à jour le 12 octobre 2012 à 19h44.
Temps de lecture
3min
Un champ de la Beauce (ouest de Paris).

Un champ de la Beauce (ouest de Paris). / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
ConjonctureDes sources allemandes ont contesté vendredi la validité d'un accord franco-allemand sur le maintien du budget de l'agriculture européenne à un niveau constant, qui avait pourtant été conclu mardi entre les ministres allemand et français de l'Agriculture.

La PAC va-t-elle être retoquée par Berlin ? A en croire certaines sources outre-Rhin, l'accord franco-allemand sur le maintien du budget agricole de l'Union signé mardi aurait déjà du plomb dans l'aile :  "Le gouvernement allemand s'en tient à l'objectif des 1%", c'est-à-dire de limiter le niveau du budget de l'Union européenne à 1% du PIB européen, ont indiqué des sources gouvernementales allemandes impliquées dans les négociations sur les finances de l'UE.
 
En vue de limiter les dépenses européennes, "tous les postes budgétaires doivent pouvoir être remis en question, y compris les dépenses agricoles", ont-elles précisé. Le ministère français de l'Agriculture avait pourtant annoncé mercredi un accord de vues avec l'Allemagne sur le "maintien du budget" de l'agriculture européenne, menacé de révision à la baisse lors de la réforme de la politique agricole commune. Le ministre français, Stéphane Le Foll, se trouvait mardi à Berlin pour y rencontrer son homologue Isle Aigner. Les deux ministres "soutiennent la proposition de la Commission de maintenir le budget agricole au niveau nominal de l'année 2013 pour la période 2014-2020", soit "386 milliards d'euros à périmètre constant", avait assuré le ministère français dans un communiqué. La PAC représente 38% du budget total de l'Union européenne.
 
Dans l'entourage de Stéphane Le Foll, on fait valoir que toute réduction du budget européen aurait de très fortes répercussions sur l'agriculture française. En prenant ses fonctions en mai, le ministre avait indiqué qu'il faisait du maintien du budget de la PAC une de ses priorités.

Commenter cet article

  • nebuleuse57 : Arretez de toujours plaindre les agriculteurs,tous ne sont pas dans la pauvreté loin de là avec les aides de Bruxelles,ils sont loin d'être dans la misère je peux vous assurer que des granges ont été transformés en apparts,les agriculteurs ont des maisons neuves qu'un smicard ne pourra jamais avoir,et surtout pas d'aides.

    Le 14/10/2012 à 22h58
  • wagdoox : Simple revenir aux prix de ventes garantis, les agricultures pourront vivre de leur travail.

    Le 13/10/2012 à 17h34
  • claudecouldouce : C'est impossible en France. Ou alors, êtes vous prêt à payer vos produits issus de l'agriculture trois fois plus cher ? Quand on voit l'importation de produits agricoles moins chers mais produits autrement à un autre coût pour une moindre qualité, on peut douter que vous soyez prêt à ce sacrifice.

    Le 13/10/2012 à 14h59
  • mactan1 : Il serait souhaitable qu'un jour les agriculteurs puissent vivre de leur travail plutôt que de survivre avec des aides......

    Le 13/10/2012 à 11h11
  • skyping : Je croyais que le gouvernent Hollande allait mettre l'Allemagne a ses pieds et diriger l'Europe selon leur bon vouloir résultat Allemagne 2 - France 0 (traite Europeen et PAC) Comme avait dit quelqu'un du Modem avant les élections Mr Hollande ferait un bon président de la 3eme république (a l'époque il n'y avait pas autant d'implication internationale) mais pas un président de la 5eme république surtout en tant que crise.Merci de me publier

    Le 13/10/2012 à 10h53
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience