En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sécheresse : halte à la panique !

Edité par
le 02 juin 2011 à 08h31 , mis à jour le 02 juin 2011 à 11h30.
Temps de lecture
3min
[Expiré] sécheresse

Crédits : AFP

A lire aussi
ConjoncturePlacés dans une situation difficile par la sécheresse, de nombreux éleveurs sont tentés de brader leur cheptel. Les responsables de la filière viande lancent une mise en garde devant "l'afflux de bétail" envoyé à l'abattoir.

"Ne baissez pas les bras, on aura besoin de vous !" Face à la situation dramatique que connaissent certains éleveurs du fait de la sécheresse qui menace de priver leurs bêtes de nourriture, les responsables de la filière viande les ont appelés mercredi à ne pas céder à la "panique" en vendant leurs bêtes.

L'appel émanait de l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev). Celle-ci dit être "très inquiète" de "l'afflux de bétail" envoyé à l'abattoir. Selon Dominique Langlois, son président, le surplus de bêtes s'élève à 10% et "va s'accélérer". Les éleveurs sont d'autant plus perdants que le contexte économique est "défavorable" avec une chute des prix d'environ 5% et qui va elle aussi empirer, toujours selon Dominique Langlois.

Favoriser les exportations de viande française

Pour tenter de rassurer les professionnels du secteur, le président d'Interbev leur affirme que "tous les moyens seront mis en oeuvre pour vous soutenir". Dominique Langlois a aussi annoncé la création d'une structure pour favoriser les exportations de viande française dans les pays tiers (hors Europe). Ce GIE qui s'appellera "groupement export France" aura pour principal objectif de coordonner les initiatives prises aujourd'hui, sans stratégie commune.

Ce projet porté par une partie de la filière, producteurs en tête, ne fait toutefois pas l'unanimité. Les coopératives ainsi que le SNIV-SNCP, l'organisation professionnelle des industries de la viande, y sont opposées mais n'ont pas empêché sa création.

Les agriculteurs demandent l'aide de l'armée

Le président du premier syndicat agricole français a demandé jeudi l'aide de l'armée pour le transport des aliments vers les élevages frappés par la sécheresse. "Je pense qu'il faut que nous regardions si, comme en 1976, comme en 2003, on ne pourrait pas disposer de quelques moyens techniques de l'armée pour satisfaire l'ensemble de ces flux de transports qui vont être très importants", a déclaré Xavier Beulin, président de la FNSEA, sur Europe 1. "Je vais en parler avec (le ministre de la Défense) Gérard Longuet. On va voir ce qu'on peut faire de ce côté-là", a-t-il ajouté.

Commenter cet article

  • nezdegoret : On voit bien que vous ne connaissez pas le problème!sinon vous seriez agriculteur!

    Le 13/06/2011 à 18h44
  • cat21700 : Oui, mais ce n'était pas le technicien de la Coop (comme les agriculteurs disent si bien) qui leur disait à quel moment planter, traiter et tout et tout, nos anciens avaient du bon sens.

    Le 05/06/2011 à 07h39
  • tonmoulin52 : Une semaine de pluie arrive, ils vont se plaindre de ne pas pouvoir récolter. Trouvez l'erreur?

    Le 03/06/2011 à 18h18
  • angel-68 : Quand donc plaindra-t-on les vraies victimes : les animaux?

    Le 02/06/2011 à 19h18
  • look165 : Rassurez-vous, nos dirigeants font de l'eau, donc pas de problème de sécheresse en perspective, tout au moins avant Mai 2012.

    Le 02/06/2011 à 18h38
      Nous suivre :
      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      logAudience