En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Près d'un conducteur sur deux se restreint sur l'essence


le 20 septembre 2008 à 11h41
Temps de lecture
3min
Une pompe à essence

Une pompe à essence /

À lire aussi
ConsommationFace à la hausse durable, malgré des phases de rémission, des prix des carburants, les comportements des Français ont déjà sensiblement évolué.

Attaqués au porte-monnaie, les conducteurs français ont commencé à se serrer la ceinture. Et il ne s'agit plus désormais de comportements "à la marge" ou d'automobilistes dotés d'un esprit civique ou d'une conscience écologiques au-dessus de la norme : comme le révèle une étude de l'Ifop pour Dimanche Ouest-France, c'est bel et bien une tendance lourde, qui concerne aujourd'hui près d'un conducteur sur deux.

Selon cette étude, 44% des automobilistes interrogés déclarent avoir réduit leur consommation. Les sondés ont été questionnés sur le niveau de prix du carburant qui les pousserait à réduire leur consommation (en se basant sur un gazole à 1,30 euro par litre, sachant que les modèles diesel représentent 70% des achats de voitures neuves). 44% ont répondu avoir déjà baissé leur consommation, 12% refusent l'idée de réduire leur consommation et en moyenne (calculée sur la base des personnes n'ayant pas réduit leur consommation mais en ayant l'intention) les sondés penseraient réduire leur consommation quand le carburant atteindrait 1,60 euro le litre.

Les transports en commun ont la cote en Ile-de-France

Questionnées sur les "solutions privilégiées pour diminuer sa consommation de carburants", 52% des personnes interrogées pensent "utiliser beaucoup plus le vélo ou la marche pour les courts trajets", 44 % imaginent "diminuer sensiblement la vitesse au volant" et 36 % "utiliser beaucoup plus les transports en commun". Sans surprise, les Franciliens sont 59% à penser aux transports en commun. Ils sont 34% dans le Grand Ouest et 31% dans les autres régions.

Les interviewés avaient la possibilité de donner des réponses multiples, 30% optant pour "l'achat d'un nouveau type de véhicule fonctionnant à la fois à l'essence ou au gazole et à l'électricité", 23% envisageant de "pratiquer régulièrement le covoiturage".

Le sondage a été réalisé par téléphone sur un échantillon de 956 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, les 18 et 19 septembre.

La consommation des voitures sous-estimée ?

La directrice de 60 millions de consommateurs, Marie-Jeanne Husset, a affirmé samedi que les consommations en carburant annoncées par les constructeurs automobiles sont inférieures de 20% à 60% à la consommation réelle. Se basant sur des tests réalisés par la revue, elle a déclaré sur Europe 1 que les constructeurs automobiles "nous trompent sur l'affichage de la consommation de carburant". "Tous les constructeurs eux-mêmes, les spécialistes de l'automobile savent que cette consommation affichée, qui repose sur une norme européenne européenne héritée d'une directive de 1980, est fantaisiste, mais tout le monde s'en contente", a-t-elle déclaré, ajoutant cela a aussi un impact sur "l'affichage des émissions de C02 et l'attribution du bonus-malus".

D'après agence

Commenter cet article

  • Yannjoss : C'est simple on fait la grève de la voiture et on attend de voir pleurer les pétroliers. Si vous êtes pas encore fatigués d'être pris pour des c...Alors agissez ! En cessant d'acheter gaz oil / essence ! Au bout de trente jours ils nous proposeront un prix correct au litre soyez en certain !

    Le 13/10/2009 à 18h13
      Nous suivre :
      Chris Brown : "Le fait d'avoir été en prison m'a servi de leçon"

      Chris Brown : "Le fait d'avoir été en prison m'a servi de leçon"

      logAudience