En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Essence : Ayrault annonce une baisse "modeste" des taxes


le 22 août 2012 à 08h53 , mis à jour le 27 août 2012 à 16h09.
Temps de lecture
3min
Jean-Marc Ayrault et Michel Sapin le 15 mai 2012 à Paris
A lire aussi
ConsommationAlors que les prix des carburants flirtent une nouvelle fois avec les records, le Premier ministre a évoqué mercredi matin une première mesure pour lutter contre cette envolée : une diminution des taxes, qui sera toutefois, a-t-il relativisé, "modeste" et "provisoire".

Si l'envolée des températures a plongé les Français dans la torpeur en cette fin de mois d'août, celle des carburants a eu plutôt tendance à donner des sueurs froides aux automobilistes. Et c'est devenu, sans conteste, l'un des dossiers les plus chauds de la rentrée, même s'il n'a pas été officiellement inscrit à l'ordre du jour du Conseil des ministres de ce mercredi.
 
Très attendu sur ce thème, Jean-Marc Ayrault, qui fait cette semaine sa rentrée politique, a annoncé mercredi matin une prochaine diminution, "modeste" et "provisoire" des taxes sur les carburants perçues par l'Etat. Objectif : desserrer quelque peu l'étau sur le budget des automobilistes. Interrogé sur BFMTV et RMC, il a précisé que cette mesure serait prise dans l'attente d'un mécanisme plus durable de régulation des prix. Il a annoncé par ailleurs son intention de mettre en place un organisme de surveillance de l'élaboration du prix des carburants, associant notamment les organisations de consommateur.
 
Ce que prévoit le gouvernement
 
Il est vrai que les prix de l'essence et du diesel ont frôlé la semaine dernière en France leur records historiques, établis en mars-avril, mettant encore un peu plus la pression sur le gouvernement. Le gazole, carburant préféré des français (il représente environ 80% des ventes à la pompe) s'est hissé juste en-dessous de 1,45 euro le litre en moyenne, à moins d'un centime de son record absolu atteint à la mi-mars, selon les relevés hebdomadaires publiés lundi par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie. L'essence sans plomb n'est pas en reste. Le super sans plomb 95 et le sans plomb 98 ont augmenté tous deux de plus de trois centimes par litre, à courte portée là encore de leurs pics d'avril.
 
Une réunion des professionnels du secteur a d'ores et déjà été programmée la semaine prochaine autour du ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Lequel, déjà interrogé avec insistance sur ce thème depuis la mi-août, avait assuré ces derniers jours que le gouvernement prendrait des mesures avant la fin du mois. Autant d'annonces qui font échos aux propositions de François Hollande durant la campagne présidentielle : l'actuel chef de l'Etat avait évoqué l'idée d'un blocage des prix des carburants pendant une période de trois mois. Mais ce blocage n'avait finalement pas été mis en oeuvre en raison d'une baisse des cours du pétrole.


Cette hausse à la pompe ces dernières semaines est essentiellement due à la remontée des cours du brut ainsi qu'à l'affaiblissement de l'euro face au dollar, monnaie dans laquelle sont libellés les prix pétroliers (Lire notre article > Gel des prix du carburants : questions-réponses).

Commenter cet article

  • shooby02470 : Le "peak oil" est une notion pour laquelle peu d'experts sont d'accords sur la date d'arrivée. Pour certains il a déjà été dépassé dans les 2000's, pour d'autre on y arrivera pas avant 2050 du fait qu'on découvre de nouvelles poches de pétroles ou de nouvelles méthodes moins couteuses d'extraction en profondeur. Mais de toute façon, il va falloir sérieusement penser à se convertir à d'autres sources d'énergies, car il finira bien par arrivé, ce peak oil. Et ce n'est pas le jour où il n'y aura plus aucune goute qu'on se dira "mais on fais quoi maintenant ?"

    Le 28/08/2012 à 10h19
  • romain-jean : À la place de Total j'aurais mis mon siège ailleurs depuis longtemps. En France l'entreprise qui fait des bénéfices c'est horrible.Si elle fait faillite ,elle va licencier c'est honteux. Il serait urgent d'être cohérent dans CE PAYS.

    Le 27/08/2012 à 07h08
  • alain7509 : Nous sommes entrés dans un monstrueux choc pétrolier : le fait que l'on est aujourd'hui à/autour du pic mondial (maximum de flux, de débit) de production de pétrole. Les taxes au volume ont été mises en place à la suite des premiers chocs, et ces taxes ont été efficaces : un Européen consomme à peu près la moitié du pétrole consommé par un Américain. Pousser les produits et modes de vie vers une dépendance moindre au pétrole et l'unique maigre chance de « gérer » le virage. Et quoi qu'on en dise, pour cela les taxes au volume sont le meilleur instrument, ne pas oublier que les bagnoles n'ont fait que grossir ! (dernière clio plus lourde que ne l'était une R16 par exemple). Décision du gouvernement idiote, anachronique, cout-termiste comme il est impossible de faire pire. A signer et relayer : http://tribune-pic-petrolier.org/

    Le 24/08/2012 à 11h04
  • shooby02470 : Et qu'est-ce que je prophétise sans arriver a pouvoir prouver que c'est vrai ? Jusqu'à présent, à chaque fois que je disait quelque chose je donnais toujours les chiffres qui permettait de valider mon analyse. C'est pas le cas de tout le monde

    Le 24/08/2012 à 09h09
  • tautavel57 : Snoopy02470"" A lire tous vos commentaires, il me semble que cela est aussi votre cas....

    Le 24/08/2012 à 01h04
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience