En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

VIDEO. Spanghero : le mouton prohibé vient du même trader que la viande de cheval

Edité par
le 19 mars 2013 à 08h49 , mis à jour le 19 mars 2013 à 21h56.
Temps de lecture
3min
JT de 13 heures du 19 février 2013
A lire aussi
ConsommationLes autorités vétérinaires ont découvert au sein de l'entreprise Spanghero dans l'Aude, 57 tonnes de viande de mouton britannique, dont l'importation est prohibée en France. L'entreprise s'estime victime de négligence.

La viande de mouton britannique prohibée,  retrouvée chez Spanghero, a été livrée par Draap Trading, appartenant au trader  néerlandais Jan Fasen, déjà incriminé dans le scandale de la viande de cheval,  selon le ministère de l'Agriculture. La viande de mouton incriminée "a été livrée par Draap Trading et facturée  comme de l'agneau haché avec l'étiquette viande dénervée d'agneau", a indiqué le ministère.  Mais l'entreprise précise qu'il s'agit d'une néglicence, "qu'en tout état de cause, elle n'y est pour rien". Elle assure qu'elle a une nouvelle fois "été trompée par son fournisseur".

Sur la base de ces documents, Spanghero ne pouvait pas savoir qu'il  s'agissait de viande découpée avec une technique prohibée dans l'UE. Depuis 2001 et le scandale de la vache folle, il est interdit par mesure de  précaution de séparer mécaniquement dans l'Union européenne la viande sur des  petits ruminants, explique le ministère. Car en raclant l'os, des éclats d'os et de moelle porteurs éventuellement  d'infections peuvent se retrouver dans la viande.

Des millions de plats cuisinés

Les Etats membres de l'UE ne peuvent donc pas utiliser cette technique sur  des animaux européens. En revanche, des pays qui n'ont pas été touchés par la vache folle comme la Nouvelle-Zélande, peuvent séparer la viande mécaniquement  et l'exporter ensuite sur le continent européen. Draap Trading - Draap pour "paard", "cheval" en néerlandais - appartient au  trader de viande néerlandais Jan Fasen qui avait déjà fourni à Spanghero de la  viande de cheval.

Cette viande, vendue ensuite par Spanghero à des industriels de l'agroalimentaire comme de la viande de boeuf, a servi à la fabrication de  millions de plats cuisinés, livrés dans de nombreux pays européens.

A lire aussi : Viande de cheval : Hamon s'attend à de nouvelles tromperies

A lire aussi : Spanghero dépose plainte pour tromperie

A lire aussi : Le scandale de la viande de cheval a-t-il changé vos habitudes alimentaires ? Donnez votre avis 

Commenter cet article

  • tennismcv13 : Rien à faire de la santé des gens, ce qui compte c'est leur pognon

    Le 20/03/2013 à 13h12
  • alain76600 : Déjà que j'en achetais pas beaucoup mais pour moi les plats cuisinés c'est terminé et pour ce qui est des saucisses, merguez etc... Ca sera chez mon boucher du coin s'il affiche la provenance, mais certainement plus en hyper. Ils peuvent fermer ces entreprises, on ne pleura pas. C'est dommage pour les salariés mais leurs responsables étaient parfaitement au courant, arrêter de nous raconter des histoires, on ne peu plus vous croire.

    Le 19/03/2013 à 16h13
  • koolbb1 : Ils n'ont vraiment pas de chance chez Spanghero, ou les responsables sont aveugles et incompétents, ou ils nous prenent pour des imbéciles, dommage pour les employés . Que sera la suite : les porcs avariés venus d'Asie, du canard élevé à Tchernobyl ? Dites nous ce que l'on peut manger en plats préparés, ce sera plus simple

    Le 19/03/2013 à 16h08
  • toflomagne : Il est temps d'enquêter sur TOUT le groupe qui possède Spanghero...Mais là les médias se taisent, ça rapporte trop la pub et c'est la crise...

    Le 19/03/2013 à 16h08
  • globule3124 : Il vaencore nous faire croire qu il ne savait rien....

    Le 19/03/2013 à 16h02
      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience