En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Soldes d'hiver 2013

Soldes d'été 2012 : les commerçants sourient déjà


le 28 juin 2012 à 12h36 , mis à jour le 28 juin 2012 à 12h58.
Temps de lecture
3min
Les soldes.

Les soldes/Image d'archives / Crédits : AFP

A lire aussi
ConsommationLes soldes d'été, dernière chance pour les enseignes de sauver la saison, ont ouvert mercredi sous un temps enfin estival mais sans hystérie dans les magasins. Malgré tout, les commerçants étaient dans l'ensemble satisfaits.

Les soldes ont commencé mercredi pour cinq semaines dans la plupart des régions françaises. Les commerçants en magasin comme en ligne étaient globalement satisfaits mercredi de leur première journée des soldes d'été, cruciale pour leur chiffre d'affaires en pleine crise. A Paris, l'ouverture des grands magasins à 8h00 s'est passée dans le calme mais la fréquentation, favorisée par une météo clémente, était en hausse de 6% sur l'année précédente à la mi-journée aux Galeries Lafayette Haussmann.

Mercredi en fin de journée, Pierre Pelarrey, directeur général du Printemps Haussmann, s'est d'ailleurs félicité d'une fréquentation en hausse, passant de 140.000 personnes l'année dernière à 160.000 en 2012, soit 15% en plus. Cependant, "le chiffre d'affaires de la journée a connu une hausse moins importante, en dessous de 10%".  "Les secteurs en hausse sont ceux des accessoires (maroquinerie, bijouterie, joaillerie) et le textile pour hommes, femmes et enfants", a-t-il précisé, expliquant qu'il y avait "beaucoup de stock dans ce dernier secteur en raison des intempéries du printemps". Le magasin a mobilisé 200 vendeurs et caissiers supplémentaires.

Des files d'attente moins longues dans les magasins

Selon la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, qui a effectué un premier sondage auprès des commerçants, "l'optimisme est de mise" car ils "misent notamment sur un effet rattrapage important après l'attentisme lié à la période électorale, maintenant achevée, et la mauvaise météo du printemps". Un optimisme partagé par les indépendants. "Ca démarre fort", a commenté le responsable de l'un des derniers magasins n'appartenant pas à une chaîne de la principale rue commerçante de Bordeaux, Colas Michard. Quant aux principaux intéressés, les clients, ils ont revu leur budget à la baisse cette année puisqu'il passe à 223 euros contre 259 euros en 2011, selon un sondage Ipsos/Logica Business Consulting.

Dans les autres villes françaises comme à Lyon ou à Strasbourg, l'affluence était modérée. Pour attirer le client, comme à Lille, certains magasins débutent leurs soldes à -50% et les commerçants scrutent le ciel, en espérant que les caprices de la météo prennent fin. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les commerçants et les clients doivent prendre leur mal en patience car les soldes d'été ne débuteront que le 4 juillet, en vertu d'un décalage décidé en 2010 qui fixe leur démarrage au premier mercredi de juillet.

Les soldes, c'est aussi sur internet et ça marche

Les soldes, qui sont une aubaine pour des consommateurs un peu moins enclins à dépenser pendant la crise, se déroulent aussi sur internet et les sites ont crié victoire dès les premières heures, s'empressant de communiquer des "records" de fréquentation. Brandalley revendique une hausse de 27% de la fréquentation et de 32% du chiffre d'affaires pour un panier moyen de 87 euros. Dans la matinée, Spartoo (sacs et chaussures) avait annoncé une croissance de moitié du chiffre d'affaires, pour un panier moyen stable. Sarenza annonçait une hausse de moitié des commandes par rapport aux derniers soldes, mais un panier moyen en baisse de 3,5%.

Commenter cet article

  • nicolas12072006 : Alors il faut savoir il y a moins ou plus de monde dans les magasins ? Les reportages et les articles se contredisent tous !! De toute façon, les magasins et les vendeurs ne sont jamais contents....

    Le 28/06/2012 à 14h33
      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience